Index Volition


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Carnet de voyage : Le sud de la Corse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
goldilox

avatar

Nombre de messages : 1088
Age : 38
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Carnet de voyage : Le sud de la Corse   Jeu 6 Sep - 23:31

Mes vacances de cette année. Il y'a 4 ans j'ai fais le nord de la Corse mais je n'ai pas de photos.... Voici le sud.



- Divisions administratives : une région (la Corse) avec Ajaccio pour chef-lieu, et deux départements : la Corse-du-Sud (avec Ajaccio pour préfecture) et la Haute-Corse (avec Bastia pour préfecture). C’est la création de la région Corse, en 1970, qui a amenée cette division, pérennisée en juillet 2003 par le refus de la réforme institutionnelle.
- Superficie : 8 681 km². C'est la quatrième île de la Méditerranée après la Sicile, la Sardaigne et Chypre.
- Point culminant : le Monte Cinto (2 710 m), et des dizaines de sommets à plus de 2 000 m.
- Population : 260 000 habitants.
- Diaspora : on estime à 2 millions le nombre de Corses vivant hors de l'île (estimation comprenant les Corses nés en Corse, et leurs enfants quand ils ont gardé un lien avec l'île, ce qui est très fréquent). Marseille serait ainsi la première ville corse au monde, avec environ 300 000 Corses.
- Population active : 37 % de l'ensemble de la population. Beaucoup de retraités.
- Tourisme : première activité économique de l'île qui contribue à hauteur de 11 % au PIB régional.
- Littoral : environ 1 034 km de côtes, dont 202 km sont protégés par le Conservatoire du littoral.
- Forêts : elles couvrent près du tiers de la Corse, le maquis occupant 40 % des terres.
- Rivières : 90 % des rivières sont vierges de toute pollution.
- Plaine orientale : 10 % seulement du territoire. Mais elle produit 80 % de la richesse agricole de la Corse (soit 8 % du total des richesses).
- Produits exportés : à 80 % ce sont des produits provenant de la viticulture, des agrumes (citrons, oranges, clémentines) et des fruits (pêches, abricots, poires, cerises).

Voilà pour les présentations.

Tout commence à Savone (Italie) pour prendre le bateau. Bon plan puisqu'en partant de Savone, la traversée nous a coûté 150 EUR aller/retour avec la voiture pour 3 personnes, autant dire que c'est donné. Les départs de Nice ou de Toulon sont largement 3 à 4 fois plus chres, pour à peu près la même distance. Donc le calcul est vite fait. Le temps n'est pas terrible, il fait un peu froid, et nous embarquons à 8h15 sous la pluie...



... et la mer est un peu houleuse dès que nous sortons du port....



Après 7 heure de traversée, le temps ne s'améliore pas vraiment... Nous arrivons sur Bastia sous la brume...



Nous débarquons à 14h30, et tout de suite nous enchaînons 150 km pour aller sur Ajaccio, soit 3 heures de routes de montagne plutôt fatigante, sous la pluie... Comme nous partons en routard, nous n'avons rien réservé à l'avance. Donc fatalement en arrivant sur Ajaccio en fin de journée, tout est complet. Nous faisons donc demi-tour pour nous diriger vers l'intérieur des terres, dans la montagne à 25-30 km d'Ajaccio (ville de Napoléon) dans un tout petit bled nommé Suarricchio. Camping sympa, longé par une rivière dont nous descendons le cours le lendemain, toujours dans la grisaille....





Le lendemain nous parons le matin, toujours sous la pluie, nous balader dans Ajaccio. Nous sommes quand même vraiment dégoûtés du temps... Heureusement, en 30 min les nuages disparaissent et laissent place à un grand soleil, ouf !



Y'a pas, qaund le soleil se lève, ça a de la gueule !



Après un déjeuner dans un resto sympa face au port, nous nous équipons : masque, palmes, tuba, direction le golfe de Lava, au nord d'Ajaccio, pour une séance de baignade. Les fonds marins sont splendides : poissons bariolés, coraux, éponges, oursins, étoiles de mer, eau bleu turquoise, sable blanc....



Le jour suivant nous taillons la route vers Bonifacio. L'arrière pays est splendide, surtout que le soleil semble être de la partie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goldilox

avatar

Nombre de messages : 1088
Age : 38
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Carnet de voyage : Le sud de la Corse   Jeu 6 Sep - 23:59

Bonifacio est une superbe ville : la vieille citadelle génoise, les falaises... Par contre, attention, ça sent le coin à touriste, la frime, les yachts flambants neufs et les restos hors de prix....



Le lendemain, direction les criques. Nous cherchons un peu et dévouvrons une petite plage isolée et pas très fréquentée.




Le lendemain, ô joie, le soleil brille, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il cogne... 40°C à l'ombre. Direction le golfe de Ventilegne, une petite crique déserte. Nous sommes seuls sur la plage, c'est le pied.





Ensuite, après une bonne journée de tuba, et des coups de soleils malgré la crème, nous retournons sur Bonifacio, vu que le soleil s'est enfin décidé à briller. Là, franchement, ça vaut le coup, la citadelle, les falaises, tout ressort.



(la citadelle)







Le lendemain, nous changeons de coin, direction Porto-Vecchio et son arrière pays, l'Alta Rocca, en pleine montagne. Nous arrivons à Zonza, un petit village en altitude. A programme : rivière, rando, et repos des coups de soleil.....








Dernière édition par le Ven 7 Sep - 0:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goldilox

avatar

Nombre de messages : 1088
Age : 38
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Carnet de voyage : Le sud de la Corse   Ven 7 Sep - 0:10

Le coin est magnifique, mais le temps presse, nous ne restons que 2 nuits et repartons pour le Cap Corse au nors de Bastia. Sur la route, le paysage est splendide, heureusement parceque la route est tortueuse au possible sur les 60 premiers km... De ce fait nous faisons 140 km en.... 2h30...




Nous atterrisons pour notre dernière nuit à Porticciolo, en plein Cap Corse, un coin tranquille à 30 km au nord de Bastia. La route est super jolie et ponctuée de tours génoises, mais extrêmement tortueuse, ça n'avance pas et on est à moitié malade en arrivant...


(la Tour de l'Osse)




Le lendemain, nous embarquons à 13h30 à Bastia, direction Livourne (Italie) dans un ferry plein à craquer...



... et un périple de 1000 km pour retourner. Rien de particulier à signaler pour le retour, si ce n'est la pluie et le froid en arrivant en France... On s'habitue vite au soleil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carnet de voyage : Le sud de la Corse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carnet de voyage : Le sud de la Corse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (langues) Comment faire faire un carnet de voyage aux élèves avant le départ ?
» Carnet de voyage rome/campanie dispo sur bdd
» carnet de voyage à Rome et Naples
» Semaine du monde arabe, carnet de voyage
» élaboration d'un carnet de voyage (5e)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index Volition :: L'Extraverti :: L'Antenne Libre-
Sauter vers: