Index Volition


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Politique (petite histoire)

Aller en bas 
AuteurMessage
Linkin Lydia

avatar

Nombre de messages : 1257
Localisation : Entre Rapture, ParaWorld et le donjon de l'Overlord...
Emploi : I'm a Maccas Chick! XD
Loisirs : Quand y'en a marre, y'a Malabar!
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: La Politique (petite histoire)   Mer 25 Avr - 3:00

La politique selon un humoriste...


"Homme politique"!
Mais c'est pas français! On devrait dire "politicien"!
S'ils disent "homme politique" c'est parce qu'ils voient le peuple comme une femme
Le peuple => "Ah... J'aimerais tellement trouver qu'un gouvernement m'aime... Sad "
L'homme politique => "Hep la jeune demoiselle! Je t'ai entendu et moi je t'aime Smile"
Le peuple => "C'est vrai? Surprised I love you "
L'homme politique => "Bien sur Smile! Dis moi? Tu sais ces pauvres chomeurs.. Et si on créait des emplois!"
Le peuple => "Waw! Mais tu lis dans mes pensées! Surprised "
L'homme politique => " Very Happy Tu vois l'isoloire là-bas... ça te dirait d'y finir la soirée? Wink "
Alors on les écoute, on va a l'isoloire et là?
On se fait baiser!
Plus de nouvelles pendant 5ans...

Alors on pleure
Le peuple => "Il m'avait promit que j'aurait une retraite Crying or Very sad "
Et c'est l'opposant qui nous réconforte
L'opposant => "Chut... Calme toi... Tu sais, si tu avais voté pour moi tu l'aurais eu ta retraite... Car moi je t'aime!"
Le peuple => "C'est vrai? Surprised "
L'opposant => "Bien sur! Allons a l'isoloire..."
Et là?
Il nous rebaise!



C'est tellement vrai!
Le pouvoir aux beaux parleurs...

_________________
oOo ^^ ThE LiNkIn LyDiA ^^ oOo

NIARK LES RABAJOIES!
y'en a qui devraient se taire... j'en fais partie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 36
Age : 28
Localisation : Montréal, Québec
Emploi : Étudiant
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La Politique (petite histoire)   Mer 25 Avr - 7:11

I love you

J'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goldilox

avatar

Nombre de messages : 1088
Age : 39
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: La Politique (petite histoire)   Ven 4 Mai - 0:17

Une politique pour un pays, ce n'est ni plus ni moins qu'un moyen de produire de la richesse de la répartir, à partir d'un projet de société basé sur une idéologie.
Maintenant, il y'a le marketing politique, celui auquel on assiste, qui fait appel à la passion, qui nous fait voter untel ou untel, qui nous fait nous engueuler aux repas de famille, qui nous fait croire qu'il va nous rendre heureux en apportant une solution aux problèmes de chacun d'entre nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aran

avatar

Nombre de messages : 326
Age : 31
Localisation : montpellier
Emploi : pizzaiolo
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: La Politique (petite histoire)   Sam 11 Aoû - 23:30

je connais ce sketch lol!

c'est vrais que par exemple autant pendant les élections ou le mandat Chirac on voyait Sarkosy sur toute les chaine autant maintenant plus rien .
Ils le font tous , de droite comme de gauche , ils sortent la tête pendant les élections en disant hé ho j'existe ! et une fois élue rien on stagne comme si ils se préparaient déjà au prochaine élection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyty

avatar

Nombre de messages : 412
Age : 29
Localisation : Essonne
Emploi : Etudiant en soins infirmiers
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: La Politique (petite histoire)   Sam 11 Aoû - 23:56

Controle des médias, hop hop, je sauve les infirmières bulgares et hop hop je suis chaud pour sauver bétancourt, hop hop 10 points de plus sur la cote de popularité mais bim bim le chomage stagne, bim bim en France la situation ne change pas. On parlait de baiser dans l'isoloire pour moi sarkozy a violé la France qui ne se rend même pas compte qu'elle n'est pas consentante. No No No "attention nico la peine augmente pour les récidivistes"

_________________
----------------------------------TYTY--------------------------------------
----------------Le combat finit où la liberté commence-----------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: La Politique (petite histoire)   Lun 13 Aoû - 20:54

Autre petite histoire tirée du livre de 'Leveil de Marc SAN:

L’histoire du roi Kabouc

Dans une contrée lointaine, derrière l’horizon, sur un continent appelé imagination, vivait un roi qui gouvernait son pays depuis plus de vingt ans.

Il affamait son peuple, créant sans cesse de nouveau impôts dans les seuls buts de vivre dans l’opulence et de s’enrichir chaque jour davantage.

Il régnait ainsi dans la population une atmosphère de ras-lebol, et depuis quelque temps, un vent de révolte soufflait sur le pays tout entier. Le roi, s’inquiétant de l’évolution des choses, sentait son trône vaciller chaque jour davantage.

Il fit alors appeler ses conseillers, s’entretint longtemps avec eux, mais ne put entrevoir la moindre possibilité d’éviter une révolution.

A la fin de la séance, un petit homme, qui n’avait dit mot durant les débats, s’adressa au roi en ces termes :
« Sire, j’ai peut-être une solution, mais laissez-moi y travailler durant trois jours avant de vous l’exposer. Je vous demanderai, en échange et si ma proposition vous séduisait, de devenir votre conseiller personnel. »

Le roi n’ayant d’autre alternative, accepta le marché, curieux de connaître cette solution miraculeuse.

Trois jours plus tard, le petit homme revint voir le roi pour lui exposer comme promis son plan de bataille :
<< Sire, nous allons donner au peuple le droit de vote, afin qu’il choisisse
lui-même son dirigeant, son gouverneur. »

Le roi, n’en croyant pas ses oreilles, sursauta et demanda à son interlocuteur s’il n’était pas devenu fou. Voyant ainsi ses espoirs s’envoler, il commençait maintenant à s’irriter, lorsque le petit homme reprit :
« Sire, Sire, je vous en prie, laissez-moi terminer mon exposé, et vous pourrez le juger dans sa globalité. »
« Sire, nous allons engager officieusement deux experts dans l’art de manier la parole, deux hommes bien en vue qui ont grand pouvoir de convaincre et de guider les foules. Ils présenteront deux tendances politiques opposées, afin de diviser la population. Ils feront grand bruit et de beaux discours aux quatre coins du pays, n’étant d’accord que sur un
seul point, celui de donner le droit de vote au peuple. Très vite ils seront écoutés, puis suivis, nous n’aurons ainsi qu’à attendre le moment propice pour nous déclarer en faveur d’une démocratie.

Le peuple votera donc, choisira l’un ou l’autre des candidats, et ainsi, lorsqu’il en aura assez, il votera pour son concurrent.
Le Gouverneur étant élu pour sept ans, cela vous laissera, Sire, deux ou trois mandats pendant lesquels les mouvements de la population seront contenus et, si ça n’allait pas comme le peuple le désire, il n’aura à s’en prendre qu’à lui-même.

Il est bien entendu que ces deux meneurs seront commandés et dirigés officieusement par nous, grassement payés et vite remplacés s’ils n’obéissent plus. Présentés en permanence comme deux ennemis, ils focaliseront les pensées de haine, de changement et de révolte du peuple et deviendront leurs boucs émissaires.

Pendant ce temps-là, vous gouvernerez à travers eux sans apparaître vraiment, gardant tous les avantages et peu d’inconvénients.

Et dans le cas où il y aurait un troisième meneur qui surgirait de je ne sais où, il serait contacté afin de marcher avec nous. Dans le cas contraire, il serait éliminé.
Etant le premier roi qui aura donné au peuple le droit de s’exprimer, vous rentrerez dans la légende et votre nom sera béni pendant des générations.

Régnant sans gouverner, plus personne ne vous reprochera quoi que ce soit, le gouverneur servant de fusible. Il vous suffira de jeter de temps en temps quelques miettes, pour qu’ils vous respectent et vous aiment. Le tout dans un climat psychologique de crise, sans précédent.

Voilà, Sire, nous verrons pour les détails en s’adaptant au fur et à mesure. Tel sera mon rôle et mon travail. »

Le roi tint parole et fit du petit homme son conseiller personnel. Il continua à régner pendant longtemps encore et son fils, qui fut couronné roi à son tour, suivit les mêmes principes, les améliorant et les adaptant régulièrement.

Le nom de son père orne encore tous les monuments, il fut le bienfaiteur du peuple.
Personne n’entrevit jamais ce qui se passait dans l’ombre, derrière les apparences trompeuses, et la famille royale continua à s’enrichir. Quant au peuple, il continua à vivre dans la misère sans jamais se révolter car il pensait être libre et en démocratie.

Peu après son couronnement, le nouveau roi octroya au peuple le droit d’acquérir la terre qu’il cultivait, en échange d’une taxe de 15 % sur la récolte, ce qui porta le montant de l’impôt à 65 % des revenus de tous.

Désormais, il n’y aura plus de révolte, car la peur de perdre la terre si difficilement acquise restera présente dans tous les esprits.

Voilà comment réduire en esclavage un peuple, tout en lui laissant croire qu’il fait route vers la liberté, vers l’amélioration de sa condition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myriade.goldzoneweb.info/myriade/Accueil.html
Tyty

avatar

Nombre de messages : 412
Age : 29
Localisation : Essonne
Emploi : Etudiant en soins infirmiers
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: La Politique (petite histoire)   Lun 13 Aoû - 23:37

Bien vu michel, j'avais encore pas vu les choses sous cet angle, vous m'ouvrez un petit peu plus les yeux. C'est je pense un peu tiré par les cheveux mais c'est vrai qu'il faut envisager cette hypothèse. Pensez vous cela de la démocratie "à la française", qui serait alors le manipulateur au dessus des autres?

_________________
----------------------------------TYTY--------------------------------------
----------------Le combat finit où la liberté commence-----------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: La Politique (petite histoire)   Mar 14 Aoû - 1:45

Les industriels pardi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myriade.goldzoneweb.info/myriade/Accueil.html
davolutionnaire

avatar

Nombre de messages : 282
Age : 27
Localisation : Paris
Emploi : Lycéen
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: La Politique (petite histoire)   Dim 26 Aoû - 2:02

Je la trouve très bien cette histoire même si c'est pas un roi qui choisit mais les industriels comme l'a dit Michel. Mais rassurez vous le 3è homme n'est pas mort Vive Bayrou (nan je rigole c'est une blague mais par association d'idée maintenant dès que je lis 3è homme ça me fais penser à lui). Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giskard

avatar

Nombre de messages : 99
Age : 25
Localisation : Star's End
Emploi : étudiant
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: La Politique (petite histoire)   Mar 4 Sep - 3:58

Salut Linkin Lydia, je voulais que mon retour sur volition après, dans les -- 6 mois d'absence -- Embarassed ce fasse sur un de tes sujets que j'apprécie beaucoup...

Mon mot a dire sur la politique :

Tout dabord, vous ne pourrez jamais retirer les idées et conceptions du jeune, romantique et encore (oui comble de l'étrangeté) illusioniste que je suis...
((c'est déja bien de le reconnaitre))

Ensuite (comme tu le sais bien) j'aime citer des auteurs pour constuire mon argumentation. study

que signifie le verbe "gouverner"?

Herbert, dans "Dune" en dit que c'est : "l'art de construire l'âtre le plus chaud pour y attirer les meilleures personnes"
ce qui selon moi n'est pas faux, car chacun sait que :
-le polititien (pour ne pas dire homme politique lol) lui n'est rien sans ses conseillers,
- combien sont important les résaux de relation dans le millieu.)

Werber, lui dans un article de son encyclopédie des fourmies consacrée aux acteurs nommé "le monde est au acteurs", dit (que je traduis vulgairement) que la seule chose que sache faire un polititien est la comédie.

Giskard lui ((lol! )) ne croit pas à l'éternel complot et à la domination secrète d'une assemblée d'industriels qui se partagent le monde. (peut-être avec tord)

Mais il y a une chose qui ressort de tout les discours que j'ai lus sur ce sujet, (une chose que j'aplaudis d'ailleurs) c'est que le polititien, pour ne pas citer M. le président Sarkozy qui se montre avec ostentation (double pléonasme)devant les caméras, s'agite etc, à tendance à dire beaucoup, à parler, à faire semblant d'agir devant des caméras, mais au final ne fait rien...
Parler, s'agiter devant des caméras, il ne savent faire que cela! ce sont des acteurs!

Puis ils ont une tendance à, quant on leur pose une question, repondre par de grandes phrases grandiloquantes, s'égarant sur des remarques inutiles, des citations, sans grandes importances et en y ajoutant un soupçon de flatteries... comme, si vous l'avez remarqué... Je viens de le faire depuis le début de mon exposé.
Mais j'ai encore beaucoup à apprendre de la fourberie de tels maitres!!!

scratch je devrais faire de la politique moi...

EDIT: j'ai corrigé toutes les fautes d'orthographes et mis en français les mots que tu avais écris en "texto". Fais un effort la prochaine fois!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://politikactu.skyblog.com
davolutionnaire

avatar

Nombre de messages : 282
Age : 27
Localisation : Paris
Emploi : Lycéen
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: La Politique (petite histoire)   Mar 4 Sep - 5:40

Citation :
à tendance à dire beaucoup, à parler, à faire semblant d'agir devant des caméras, mais au final ne fait rien...

Pour Sarkozy je suis pas d'accord il dit beaucoup et il agit mais sur les choses symboliques mais non profondes. Mais ce qu'il fait surtout c'est qu'il joue sur l'émotion des gens au lieu d'agir en tant que politique responsable (antithèse???).

Donc ces "acteurs" savent faire plus que gigotter devant une caméra ils savent manipuler l'opinion ce qui revient à créditer la petite histoire de ce post.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giskard

avatar

Nombre de messages : 99
Age : 25
Localisation : Star's End
Emploi : étudiant
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: La Politique (petite histoire)   Mar 4 Sep - 20:17

il est vrai que sarkozy bouge un peu plus. il y une autre chose qui est flagrante en politique : c'est qu'un parti ou un groupe travaille, propose,debat beaucoup plus quand il est dans l'opposition qu'au pouvoir!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://politikactu.skyblog.com
goldilox

avatar

Nombre de messages : 1088
Age : 39
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: La Politique (petite histoire)   Mar 4 Sep - 21:31

C'est un peu logique, c'est toujours plus simple de critiquer que de faire les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Politique (petite histoire)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Politique (petite histoire)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite histoire
» Une belle petite histoire : Une façon de voir les choses .
» Petite histoire...
» Petite histoire ...
» [Poème] Petite histoire en vers.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index Volition :: Le Contemporain :: Politique Gouvernementale-
Sauter vers: