Index Volition
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Index Volition


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
TV 42″ (106 cm) Continental Edison avec Full HD ...
Voir le deal
199.99 €

 

 La nature de métamatière et la libération anticipée

Aller en bas 
AuteurMessage
FJG

FJG

Nombre de messages : 46
Age : 30
Emploi : Etudiant en Licence 1 à Paris XI Orsay.
Loisirs : Biologie, Géologie, langues (anciennes et vivantes), Histoire, Géographie.
Date d'inscription : 13/01/2010

La nature de métamatière et la libération anticipée Empty
MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   La nature de métamatière et la libération anticipée EmptyDim 30 Mai - 23:40

Bonjour à tous.

M. De Bortoli, permettez-moi d’apporter quelques critiques à votre raisonnement.
Vivre n’est pas le propre d’un être humain, mais celui d’un être vivant (d’où le terme d’être « vivant »). Nous sommes aussi vivants que la bactérie E.coli, le séquoia géant ou encore la méduse d’Echizen.
Vous posez là le problème de la définition d’un être vivant. Les spécialistes ne sont pas tous d’accord en ce qui concernece problème.
Voici la définition que je propose moi-même d’un être vivant, certains biologistes (comme mon prof de biologie cellulaire) ne seront pas d’accord avec moi. Et pour cause, j’aborde la question sous une problématique évolutive. (je précise que cette définition est la mienne, je n’ai pas été la chercher dans un livre ou autre)
Un être vivant est pour moi : une entité moléculaire (et notamment macromoléculaire) complexe, généralement en déséquilibre thermodynamique avec son milieu extérieur, mais capable d’interagir avec ce milieu afin de produire l’énergie nécessaire à son métabolisme (production de macromolécules, notamment des glucides et des protéines) et à sa reproduction.

Si on suit cette définition, un fœtus est un être vivant, et un virus aussi (c’est là que mon prof n’est pas d’accord). En fait, à partir du moment où on possède au moins une cellule (ou autre capside pour les virus), on est un être vivant.
Vous soulevez là en effet une autre question importante : le fœtus est-il un être humain (il est vivant, cela est certain)? Pour moi, la réponse serait oui, je considère que dès la fécondation nous avons un être humain. Pas complet, mais tout de même un être humain. Un fœtus vit car il effectue des fonctions biologiques, est en déséquilibre thermodynamique mais interagit avec son milieu extérieur etc... Mais il est déjà un être humain, même lorsqu’il n’est pas formé. Car il est certes encore en formation, non terminé, et ce jusqu’à l'âge adulte, mais il est tout à fait possible de le considérer déjà comme un être humain.
Le fœtus n’est pas non plus un organe comme vous l’écrivez, c’est un être vivant à part entière, car comme vous le remarquez, il a bien son propre ADN et surtout, son propre métabolisme.

Votre raisonnement est certes intéressant, mais mériterait d’être réfléchi plus en profondeur et raisonné à d'autres échelles que l'observation macroscopique.

Cordialement,
FJG.
Revenir en haut Aller en bas
 
La nature de métamatière et la libération anticipée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index Volition :: Le Consciencieux :: Le Passé-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser