Index Volition


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La nature de métamatière et les humains extraterrestres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: La nature de métamatière et les humains extraterrestres   Mer 1 Avr - 14:18

Bonjour,

Il n'y a qu'un seul et unique univers de matière, celui
dans lequel nous vivons. Il rassemble toute la matière découverte et à
découvrir. Aucune molécule de matière échappe à l'attraction de
l'univers de matière. Aucune particule de matière se "balade" en dehors
de l'univers de matière.

Pour que ces particules de matière se
mettent en mouvement, s'assemblent, tournent ou vivent il leurs faut
une énergie. c'est l'instinct. Tout est mu par l'instinct dans
l'univers de matière. Rien, absolument rien n'est fait sciemment. Pas
l'ombre d'une intelligence...

sauf chez les humains !!!

Pourquoi
? Pour quelle raison l'espèce humaine échappe t-elle à l'emprise totale
de la nature de matière ? Pour quelle raison peut-elle vivre comme bon
lui semble ?

C'est grâce au fonctionnement de la symbiose des
univers matériel et métamatériel. Elle est totalement impliquée dans ce
processus. Elle en est même le coeur. C'est elle, pour le coté
matériel, qui transfère les énergies nécessaire à la super symbiose des
univers. Elle est armée pour le faire. Elle possède l'énergie des deux
univers : l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence
métamatérielle.

L'espèce humaine transfère l'instinct en
direction de la nature de métamatière, elle récupère l'intelligence en
provenance de la nature de métamatère et la diffuse dans la nature de
matière. Elle fait fonctionner la symbiose des univers matériel et
métamatérielle.

Le problème est que dans l'univers de matière
tout est mortel. Tous les humains meurent. Toutes fratries humaines et
leur planète habitable finissent un jour par disparaitre. Il importe de
fonder, sur de nouvelles planètes habitables, de nouvelles fratries
humaines pour éterniser l'indispensable espèce humaine.

Le venue
du Terrien sur Terre entre dans cette logique. Une ou des fratries
humaines, forcement extraterrestres, hyperévoluées car dans la phase
adulte de leur existence, ont repéré une planète habitable verge
d'humain : la Terre.

La Terre était naturellement dominée par
une espèce animale arrivée au stade de suradaptataion : les dinosaures.
En l'état, la planète n'était pas propice à la naissance d'une fratrie
humaine. Il a fallu faire le ménage à savoir annuler la domination des
dinosaures et mettre en place le nid mammifère propice à la naissance
de la fratrie humaine.

Pour cela, les géniteurs humains
extraterrestres ont employé une arme idéale : des météorites des
météorites de bon calibre, ni trop grosses pour ne pas anéantir toute
vie, ni trop petite pour avoir l'effet escompté : l'annulation de la
domination des dinosaures. Ils les ont dévié et les ont fait s'écraser
sur Terre.

Cette action est la fécondation du Terrien. Une ou
des fratries humaines extraterrestres adultes hyperévoluées ont fécondé
de leur intelligence la nature terrestre. Le Terrien en a les marques
d'affinité : l'instinct de la matrice la nature terrestre et
l'intelligence des géniteurs humains extraterrestres.

Les
animaux et les végétaux terrestres (et universels) n'ont pas été
générés par une intelligence extraterrestre. Ils sont seulement issus
de la matrice planétaire. Ils n'ont donc pas l'intelligence. Ils ont
seulement l'instinct.

Une fois la matrice planétaire fécondée
par l'intelligence : l'annulation de la domination animale ou végétale
suradaptée, une fois la domination des mammifères installée, la
gestation de la fratrie humaine enclenchée, la naissance arrivée, les
fratries humaines extraterrestres génitrices n'auront plus de contact
avec la nouvelle fratrie humaine. Plus de contact tant que la fratrie
humaine n'aura pas passer les phases agressives post-natales,
enfantines et adolescentes de son existence. Trop risqué pour elle.
Elle prendrait la technologie hyperavancée des fratries humaines
extraterrestres pour finir de s'entretuer.

Mais alors, qui va
guider la toute jeune fratrie humaine dans un chemin durable afin de
lui éviter quelle s'engage dans une impasse fatale si aucun modèle
d'évolution durable lui est présentée ?

La Croyance et la
fonction croire sont là pour guider la jeune fratrie humaine dans un
chemin durable et serein. La Coyancce est le guide d'évolution. le
gouvernail du navire évolution humaine. Elle est à sa disposition pour
lui éviter quelle finisse dans une impasse fatale. A condition quelle
s'en serve !

Si, par manque d'expérience, la jeune fratrie
humaine marginalise le guide croyance et se sert seulement du moteur
Science, elle se perd dans une impasse funeste telle que nous nous
sommes perdus avec le dérèglement climatique. Sa seule issue est de
reprendre en main son gouvernail Croyance.

Les fratries humaine
extraterrestres adultes hyperévoluées ne sont plus agressives parce
quelles ont passé les étapes enfantines et adolescentes de leur
existence. Elles sont maintenant adultes et surtout responsables
condition sine qua non pour l'exploration de l'univers de matière et la
connaissance des fratries humaines enfantines des plus vulnérables.

Les
fratries humaines extraterrestres adultes capables de voyager dans
l'espace intersidéral et capables de reproduire l'espèce humaine sur de
nouvelles planètes habitables sont passées elles aussi par les phases
enfantines et adolescentes agressives. Elles ont elles aussi souffert
comme souffre le Terrien. Elles ont elles aussi risquée leur existence
en s'engageant dans des impasses funestes. Elles ont compris, à force
d'égarements et de rappels à l'ordre, où était leur chemin elle ont
compris où était leur responsabilité au sein de leur environnement.
Elles ont compris leur rôle dans l'univers de matière. Elles ne sont
plus agressives. Elles sont maternelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgoth

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et les humains extraterrestres   Jeu 21 Mai - 16:35

Hmm je ne sais que penser de ce texte : vaste farce ou délire d'un scientologue sous prozac ?
D'une part je ne vois pas pourquoi est employer le terme de "metamatière" je serais plus enclin à dire "métaphysique", mais c'est juste une broutille.


Citation :
Pour que ces particules de matière se
mettent en mouvement, s'assemblent, tournent ou vivent il leurs faut
une énergie. c'est l'instinct. Tout est mu par l'instinct dans
l'univers de matière.

Je ne vois pas du tout ce que l'instinct viens faire là, tu présuppose une préexistence d'entité ayant un instinct pour expliquer le mouvement de la matière mais un une entité vivante ne pouvant voir le jour que si la matière est déjà en mouvement depuis un certain temps....; ou bien tu attribue ce trait, à savoir l'instinct, comme immanent à la matière.....ce qui serait aussi incohérent.
Peut être as-tu une autre définition d'instinct mais j'avoue que à l'instar de ce paragraphe, je ne comprend rien à ton texte, qui est bourré d'incohérence ( tellement que je n'ai pas le temps de toutes les traitées ).
Je me pose donc la question suivante : à quoi sert ce texte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Juste

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et les humains extraterrestres   Dim 17 Jan - 18:22

salut à tous,

Joli texte, mais effectivement, il aurait pu être simplifié.

quant à moi je pense que la théorie des êtres super évolués ayant ensemencé la terre peut être une théorie intéressante.

Mais la question que je me pose va plus loin que celle de l'origine de l'homme sur la planète bleue:
Si il y a un -avant- pour l'homme, il y a forcement un -avant- pour les êtres super évolués ?
Et Comme tout être vivant à besoin d'un support matériel pour faire l'expérience de l'existence, et pour évoluer, nous avons la matière, mais -avant- la matière il y avait quoi ?
et si il n'y avait rien, comment expliquer la naissance de la matière autrement que par le big-bang ? Le big bang me semble une théorie qui n'explique pas tout, parce qu'avant le big bang, même s'il y avait de la non-matière, comment la matière peut venir de rien ? Et d'où venait la non-matière ?
Et puis matière, non matière, matière noire, univers, multivers, ça prends de la place tout ça, comment peut -on concevoir un espace infini ?, et même si l'espace à ses limites, il doit bien être contenu dans quelque chose ? et ce quelque chose, c'est quoi ?
Et encore, je n'ai pas introduit ici, la volonté, ou la conscience, ou même la notion Divine de la création de la matière et de la vie intelligente qui anime la matière.

Y a t il quelqu'un qui peut me répondre ?

Saint-Juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FJG

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 26
Emploi : Etudiant en Licence 1 à Paris XI Orsay.
Loisirs : Biologie, Géologie, langues (anciennes et vivantes), Histoire, Géographie.
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et les humains extraterrestres   Ven 22 Jan - 23:18

Je crois que M.De Bortoli a du rater quelques cours de biologie, de géologie, de physique et de chimie. Pourquoi aurait-il existé des Homo sapiens sur d’autres planètes, qui auraient exterminé les dinosaures avant de peupler la Terre ? L’extinction Crétacé-Paléogène n’est pas la seule qui aie jalonné l’Histoire du vivant. Les extinctions Silurien-Ordovicien (dite « de la Terre Boule-de-Neige ») et Permien-Trias ont été bien plus dévastatrices. Comment et pourquoi des Homo sapiens extraterrestres auraient balancé des météorites sur Terre ? Ce texte fantaisiste n’est qu’une hérésie scientifique, on a l’impression de lire le scenario d’un film de science-fiction. De plus je rappelle que le genre Homo n’a que 1,2 millions d’années, et l’espèce sapiens a 200000 ans, c'est-à-dire bien après l’extinction des dinosaures.
A l’époque de l’extinction des dinosaures, les ancêtres d’Homo sapiens avaient la forme et la taille d’une souris, bien que n’étant probablement pas des rongeurs. (Mais c’étaient déjà des Boréoeutheriens, et probablement aussi des Euarchontoglires). Eh oui, l’Homme est un organisme vivant comme un autre, il ne s’est pas développé ailleurs que sur Terre, et n’échappe pas à la sélection naturelle et à l’évolution, qui bien qu’actuellement ralentie, notamment grâce à la médecine, continue.
Quant au « quelque chose » dans lequel l’Univers est contenu n’existe pas. Les lois de la physique que nous connaissons sont extrêmement variable dans l’Univers, je ne citerais que l’exemple le plus connu : les singularités. Où mènent-elles ? Vers d’autres « Univers » ? Dans un autre endroit de l’Univers ? Toujours est-il que le temps et l’espace n’y sont pas respectées : une seconde dans un trou noir correspond à des millénaires ici. A ma connaissance, la physique est incapable de répondre pour l’instant à cette question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Juste

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et les humains extraterrestres   Sam 23 Jan - 1:27

Salut à tous,

La Sainte Inquisition à encore frappé !

FJG , il ne faut pas croire tout ce qu'on raconte dans les écoles de la république , ce ne sont que des programmes qui tentent d'asservir l'Homme par l'ignorance . C'est bien commode de propager des informations pour nous faire croire que nous sommes savants , alors que même quand les preuves nous crèvent les yeux, la science crie à l'hérésie !
Alors tu peux nous étaler tout ce que tu as appris de manière académique, ça ne nous dit pas ce que TOI tu penses. D'ailleurs, est-ce que ton savoir te laisse la liberté de penser ? Ta mémoire doit - être complètement saturée par des années d'études, ton intellect est grand , mais ton esprit est si petit.
Tu vas certainement me dire que la science n'a pas prouver l'existence de l'esprit ! Allons bon... Si tu veux vraiment être un scientifique qui se respecte, suis les trace de Planck, Einstein, Tesla , Reich ; Descartes , Newton , Paracelse , Galilée , Copernic , Pythagore , Platon , Hippocrate... pour ne citer qu'eux. Contemple leur Histoire et tu verras que certains sont morts pour avoir avancé des théories "fantaisistes"...
Je n'ai rien contre toi précisément, tu n'es qu'une victime prisonnière de son mental et de la science , et je prie pour toi, pour que ton esprit s'ouvre sur des horizons nouveaux.
Je n'ai qu'un C.A.P. en poche, je ne suis qu'un ouvrier....

Fraternellement,

Saint-Juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FJG

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 26
Emploi : Etudiant en Licence 1 à Paris XI Orsay.
Loisirs : Biologie, Géologie, langues (anciennes et vivantes), Histoire, Géographie.
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et les humains extraterrestres   Sam 23 Jan - 2:43

J’ai moi-même étudié la question, je ne me contente pas de répéter bêtement ce que j’ai appris. Je me fonde sur des observations humaines et scientifiques. Si on vous suit, on ne croit même plus à l’existence de l’esprit, on doute de tout, même de sa propre existence. Giordano Bruno est mort sur le bûcher. Non pas pour avoir proclamé que la Terre était ronde, mais pour l’avoir prouvé. Quand vous lisez les publications scientifiques, l’auteur apporte la preuve de ce qu’il avance. C’est cela la science. Ce n’est pas le cas ici. Sur quoi l’auteur se fonde-t-il pour avancer cela ? Bien sûr, vous êtes tenté d’y croire à cause de votre ignorance (soit dit sans vous vexer), et de votre méconnaissances de la science, peut-être aussi car c’est une réponse à une question que vous ne vous êtes jamais posée, ou encore parce qu’elle vous simplifie la vision du monde.
La science est par définition l’ensemble des connaissances que l’Homme a de son milieu. Je puis vous garantir que l’Evolution des organismes est prouvée, et je l’ai moi-même observée, et vous aussi (le virus de la grippe, qui évolue chaque hiver). De plus je pense qu’à partir du moment où une théorie scientifique est enseignée, c’est qu’elle a été prouvée, ou du moins qu’on estime qu’elle a été prouvée. A ce jour, la théorie de l’Evolution est la seule à expliquer tous les phénomènes de la biologie. C’est pour moi une bonne raison d’y croire. Bien sûr, on peut se tromper. Mais c’est à la science, et uniquement à la science, de rectifier cette erreur.
Je suis par ailleurs surpris que vous insinuiez que je suis prisonnier de ce que j’ai appris, sans chercher à savoir si c’est vrai, alors que vous ne reprochez même pas à M. De Bortoli de n’avoir même pas cherché à énoncer les raisons qui lui font penser cela. Il ne s'attache même pas dire « parce que ». Il énonce platement ce qu'il pense. Vous comprendrez donc bien que je ne prends vos reproches qu’au second degré. Je voudrais bien avoir les preuves de ce qu’avance M. De Bortoli. Personnellement, je crois à l’Evolution, et je pense que l’Evolution et l’existence d’Hommes, depuis des milliards d’années, sur d’autres planètes, sont strictement incompatibles. Où, quand, comment les Hommes seraient apparu, et auraient évolué, pour arriver à cette forme finalement presque exactement semblable à celle des Chimpanzés et des Gorilles ? Pour moi, l’Evolution est un acquis, comme par exemple le fait que dans la population, il y a des blonds, des châtains et des roux. La science ne fait qu’observer ce qui est difficilement observable à l’échelle humaine, mais finalement les observations sont su même ordre que ce que nous observons au quotidien.
Vous m’accusez, en somme, d’étroitesse d’esprit. Je serais tenté de vous retourner le reproche. Je suis réduit en esclavage par mes connaissances ? Vous l’êtes par vos passions et votre manque de culture. Comme bien des personnes, vous considérez l’Homme comme ce qu’il y a de mieux dans l’Univers, peut-être sans même y penser: cela va pour vous, de soi. Bien des scientifiques ont étudié l‘esprit, et son existence n’est pas à prouver ou à infirmer .
Vous me faites penser à un tableau réalisé par un peintre anglais, qui représente Newton en train d’effectuer des mesures à l’aide d’un compas. L’auteur veut faire passer comme message que Newton est un imbécile qui croit « mesurer la vie à l’aide de calculs », d’après les dires de l’auteur. Comme Newton, Je préfère être victime de la science, de ce que l’on sait, plutôt qu’être victime de son ignorance et de son manque de réflexion. Je ne cherche pas ici à vous offenser, mais c’est réellement ce que je pense. Et je n’ai pas besoin d’être scientifique pour cela. Un ami qui a passé un bac professionnel vous aurait raconté la même chose. La science est LA connaissance, TOUTE la connaissance. A partir de cette connaissance, il faut des facultés de réflexion et d’intelligence, mais aussi d’observation, pour parvenir à des conclusion, et à d’autres connaissances.
J'aimerais bien savoir pourquoi vous affirmez qu"il ne faut pas croire ce qu'on dit dans les institutions de la république". Vous considérez la science comme un bourrage de crâne. La science permet au contraire l'ouverture de l'esprit. De plus, n'ayant jamais étudié les sciences, je vous trouve bien ridicule d'affirmer de telles choses. Quand nous apprenons quelque chose en science, les professeurs ne se contentent pas d'affirmer sans démontrer, ils passent des photographies d'expériences, des observations. De plus, ils prennent souvent des distances lorsqu'ils attaquent des sujets controversés, dont l'Evolution de l'Homme ne fait plus partuie depuis longtemps. Personnellement je ne vois pas pourquoi l'Homme serait venu sur Terre il y a 65 millions d'années, d'une autre planète, alors que l'on ne retrouve pas ses fossiles à moins de 200000 ans. De plus cela ne respecterait pas les lois de la physique et de l'astronomie, notamment pour l'envoi de météorites par des Hommes depuis d'autres planètes. De plus les paléontologues considèrent actuellement que les volcans seraient aussi à l'origine de l'extinction ayant survenu à la fin du Crétacé. Je vous convie vivement à vous documenter sur la question, ainsi que sur l'Evolution, pour savoir ce que les scientifiques (mais aussi les religieux et les créationnistes, pourquoi pas) en disent. Sans bien sûr, comme tout scientifique, moi y compris, y croire aveuglément. Alors vous seriez apte à discuter de cela. Il faut en effet avoir tous les éléments en main pour bien juger. Je sais bien ce que vous pensez des scientifiques, vous les considérez comme des gens bornés et incapables de réfléchir par eux-mêmes, moi y compris. Mais croyez moi, si vous connaissiez réellement des scientifiques, vous reverriez vos positions. Un scientifique est au contraire quelqu'un qui croit les choses quand il estime qu'elles sont prouvées. Il peut bien entendu se tromper, et reconnaître ses erreurs. Il est très ouvert à la critique, mais à la critique constructive, c'est à dire fondée et argumentée, pas à la simple affirmation comme celle de M. De Bortoli.
Si vous me disiez que l’Evolution n’avait jamais existé, je ne vous croirais pas. Mais si ensuite vous apportiez tous les arguments (fondés et recherchés) qui remettent en doute l’Evolution, là je serais tenté de vous croire. Si ensuite j’observe moi-même vos arguments, vous m’aurez fait changer d’avis. C’est cela la science, et uniquement cela! Contrairement à ce que vous vous plaisez à prétendre, c'est aussi et surtout la réflexion. Et ce n’est pas le cas du texte de M. De Bortoli.
Vous avez écrit : « D'ailleurs, est-ce que ton savoir te laisse la liberté de penser ». Je serais tenté de répondre que c’est le savoir, et uniquement le savoir, qui permet de penser. Pourquoi Hitler a-t-il brûlé tous les livres ? Pour contrer le savoir, qui lui était dangereux. Vous semblez avoir le même mépris que lui pour la science, et peut-être par dépit. Mais comment débattre si, comme vous, on ne possède même pas la connaissances du sujet traité ? En fait vous donnez l'impression de ne croire que les choses qui n'ont pas été prouvées ni argumentées. En effet vous croyez M. De Bortoli, dont les théories pourraient être intéressantes s'il les expliquait et les argumentait, mais vous rejetez systématiquement ce que je pense, sous unique prétexte que c'est la science, et les études de ce sujet qui l'affirment. Je suis désolé, mais je ne trouve pas cette attitude très constructive. J'admets tout à fait que quelqu'un n'ayant pas étudié la question (contrairement à moi), et étant un peu naïf, soit
séduits par cette théorie, mais ce n'est pas une raison pour rembarrer tous ceux qui infirment cette théorie, s'appuyant sur des choses observables et prouvées, sous prétexte que ce sont des scientifiques (donc des personnes qui ont étudié la question et mis la main à la pâte, contrairement à vous et à M. De Bortoli, qui expliquerait sa théorie s'il avait étudié la question), qui l'affirment.

J’espère que je me suis fait bien comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nature de métamatière et les humains extraterrestres   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nature de métamatière et les humains extraterrestres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nature de métamatière et les humains extraterrestres
» La nature de métamatière et les humains extraterrestres
» La nature de métamatière et les humains extraterrestres
» La nature de métamatière et les humains extraterrestres
» La nature de métamatière et la séparation des parents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index Volition :: Le Consciencieux :: Le Passé-
Sauter vers: