Index Volition


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Intérêt du désintéressement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tyty



Nombre de messages : 412
Age : 27
Localisation : Essonne
Emploi : Etudiant en soins infirmiers
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Intérêt du désintéressement   Mer 22 Oct - 23:50

Voici un mail que j'ai envoyé à mes amis, un soir où j'avais envie d'écrire:

"Pourquoi un mail? Pourquoi ce soir? Pourquoi chercher un intérêt?
Autant de question qui restent sans réponse. Juste, ce soir, un envie d'écrire pour écrire sans but, sans intérêt , sans justification. Peut-être juste pour vous bousiller un partie de votre temps si précieux, comme une envie de violence passive, comme un matraquage manipulateur auquel vous n'auriez pas été préparé si je ne m'étais pas dénoncé à la ligne d'avant.
 
Donc si vous n'avez pas envie de lire vous ne ratez rien.
 
Ou plutôt vous ne ratez rien d'intéressant puisque tout est désintéressé. Par contre si vous ne lisez pas vous ratez tout un texte, inutile certes, mais qui garde néanmoins une valeur pour ceux qui veulent lui en donner. Si vous ne voulez pas lui en donner alors vous ne ratez rien qui ai de valeur à vos yeux mais vous ratez tout ce qui, à vos yeux, n'a pas de valeur, cela prouve donc un manque d'ouverture d'esprit de votre part. Autrement dit si vous ne lisez pas vous êtes totalement fermés, enfin, à mes yeux disons; en considérant que ma subjectivité concernant l'importance de ce texte est une valeur absolue, ce qui n'est évidemment pas le cas...
 
Il m'apparait tout de même fondamental de souligner l'importance du désintéressement dans l'inutilité absolue de nos vies. Votre vie, comme la mienne n'a aucun intérêt, aucune utilité. Pourtant nous nous attachons stupidement à la vie. De la même manière que vous vous attachez à la vie alors qu'elle est inutile, vous pouvez vous attachez à ce texte tout autant inutile. A la question "pourquoi s'attacher à la vie?" vous répondrez surement "parce qu'elle est belle etc...". Dans un premier temps je dirais que votre subjectivité intervient beaucoup trop dans ce jugement et par ailleurs vous ne pouvez pas certifier que la vie soit plus belle que le mort n'ayant vous même pas "vécu la mort" (vous remarquerez cette antiphrase magnifique). C'est donc ainsi que je vous prouve qu'on ne peut prétendre accorder plus d'importance à la vie qu'à la mort. En considérant donc cette théorie comme envisageable, on en arrive , en remontant le raisonnement, à la conclusion que vous n'avez pas plus de raison de vous attacher à la vie qu'à ce texte. En extrapolant on pourrait aussi dire que, si vous ne lisez pas ce texte cela veut dire que vous êtes prêt à vous suicider demain. Oui, si vous ne vous attachez pas à ce texte inutile vous n'avez pas plus de raison de vous attacher à la vie.
 
Il serait à priori normal de vouloir défendre son steak en disant "la valeur de ce texte et ma vie n'ont rien à voir", mais il faudrait alors prouver son raisonnement ce qui est impossible puisque je pourrais toujours répondre en disant "prouvez moi que dans l'absolu votre vie à une valeur", vous ne pourrez rien faire puisque vous n'êtes vous même pas sur de l'absolu, c'est à dire d'une vérité générale considérée comme irrécusable. "L'eau boue à 100°C" est une vérité absolue, "ma vie à de l'importance" n'en est pas une. Votre vie à surement de l'importance pour vos proches, mais cela n'a pas de valeur absolue. "Ce texte est important" n'est pas non plus une vérité absolue.
 
Cela montre à quel point l'Homme s'attache à une chose inutile: sa vie et d'un autre côté ne fait rien dans sa vie qui n'est pas d'utilité. Il va acheter du pain pour manger, il va courir pour se détendre, il va prendre le train pour travailler, il va dans son lit pour dormir, il s'habille pour ne pas avoir froid etc... Ne serait-ce pas magnifique que l'Homme agisse avec le désintéressement le plus complet? "Monsieur, pourquoi êtes vous allongé sur le trottoir? Je ne sais pas, j'avais envie" Voilà une conversation que nous ne rencontrerons pas (à supposer que cet homme ne soit pas un militant de green peace cherchant à bloquer le passage d'un convoi nucléaire et qui ai soudainement oublié les raisons de ses actes surtout que les convois nucléaires passent rarement sur les trottoirs). "Je suis allé courir aujourd'hui. Pourquoi? Pour rien, comme ça". J'ai entendu cette phrase il y a peu, peut-on considérer que cette personne ai vraiment couru pour rien? Je pense que oui, il doit exister des gens désintéressés, qui n'agissent pas dans un but précis. C'est alors que se recoupe mon raisonnement. Celui qui est capable d'agir sans intérêt, est, je crois, le seul à pouvoir répondre de manière adaptée et en respectant ses principes à la question "pourquoi vivre?". Il pourra répondre "je n'en sais rien" sans que l'on puisse remettre en doute sa réponse. En voulant justifier la vie, il est inévitable d'être contredis comme je le prouve dans le paragraphe précédant. En étant désintéressé on ne peut pas être contredis, on ne peut pas remettre en cause nos actes tant qu'ils ne nuisent à personne évidemment.
 
Tout ça pour mettre en évidence qu'en agissement de manière totalement désintéressé on fini toujours paradoxalement par trouver un bénéfice à nos actes. La différence est que ce bénéfice n'étais pas la fin recherchée puisqu'à l'origine il n'y a aucune fin. Il y a donc, non seulement un bénéfice mais en plus la surprise de ce bénéfice qui est je crois une sensation plutôt agréable.
 
C'est maintenant que vous vous rendez compte que je viens de vous trouver l'intérêt d'agir sans intérêt. (Anti phrase excellente) Cela vous prouve donc qu'il était important de lire ce texte malgré son inutilité avérée puisque vous en tirez un bénéfice personnel que vous déterminé vous même. 
 
Mes deux hémisphères cérébrale viennent de s'inverser, j'ai la boite crânienne dans les chaussettes et le cervelet dans l'hallux gauche. Voilà le bénéfice non prédéfini que je tire de ce texte: une réflexion inattendue sur un sujet impromptu.
 
Bonne soirée."

Réaction?  

_________________
----------------------------------TYTY--------------------------------------
----------------Le combat finit où la liberté commence-----------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Intérêt du désintéressement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le désinteressement existe-t-il?
» intégration/désintégration
» Questions sur l'énnéagramme : centres et désintégration
» avoir intérêt à ou de faire quelque chose?
» retraite de guérison intérieure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index Volition :: L'Extraverti :: L'Antenne Libre-
Sauter vers: