Index Volition


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nos origines D*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Vax

avatar

Nombre de messages : 202
Age : 30
Localisation : Au fin fond de l'univers...
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Nos origines D*   Jeu 30 Aoû - 8:30

Les gens ont tendance à penser qu'il ne faut pas se soucier du passé et qu'il faut aller de l'avant.. Mais en attendant, le secret de nos origines reste injustifié..

Ce topic est inspiré d'un livre s'intitulant "Le père de nos pères" de Bernard Werber. Je dois vous avouer que ce bouquin comporte le principal défaut de l'artiste, à savoir son incapacité à développer ses idées jusqu'au bout et juste amener ses interlocuteurs à se poser des questions, mais c'est justement ce défaut qui m'a amené à faire ce topic. Qu'elles sont les origines de l'humanité? D'où venons nous?

Beaucoup de théories ont été énoncées à ce sujet. J'attends vos avis, vos hypothèses et vos démonstrations...

_________________
Triste époque que celle où il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
magic_berber

avatar

Nombre de messages : 148
Age : 109
Localisation : Chez moi.
Emploi : Etudiant.
Loisirs : Lecture.
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Jeu 30 Aoû - 19:07

Un jour, un singe un peu plus malin s'est distingué des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
davolutionnaire

avatar

Nombre de messages : 282
Age : 26
Localisation : Paris
Emploi : Lycéen
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Ven 31 Aoû - 0:00

Pour reprendre la thérorie dans le livre de werber on serait le croisement d'un singe et d'un porc.

Pour moi on vient d'un espèce qui a évolué comme les autres mais en gagnant la parole ce qui nous distingue des "animaux".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RaVioli
Admin
avatar

Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Ven 31 Aoû - 2:16

Je vais faire le simplet.
Nous découlons d'une bactérie universelle qui s'est diversifiée en tous les êtres vivants qui furent et sont sur la planète... affraid
En parlant de théorie, il y en a une de Coppens qui est forte intéressante.
Il y a quelques millions d'années, un rift a été creusé en Afrique. Une population de singes fut divisée définitivement en deux. D'un côté celle qui connaissaient toujours les surfaces à herbes courtes. De l'autre celle qui fut contrainte de vivre dans un environnement aux herbes hautes.
Les premiers n'ont pas évolué. Les seconds furent obligés de se dresser debout, puisque les herbes leur cachaient la vue au sol, pour voir le danger et le gibier de loin. La bipédie. Ainsi ils ont évolué malgré eux...
Nous serions les descendants de ce groupe de singes qui s'est dressé pour de bon ! La confection d'outils et l'évolution intellectuelle sont des composantes induites de cet évènement provoqué par le rift...

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
goldilox

avatar

Nombre de messages : 1088
Age : 38
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Ven 31 Aoû - 22:46

Tout comme le fait que la bipédie a modofié les comportements sexuels, les comportements alimentaires, les comportements sociaux, etc etc... La bipédie a forcé les hominidés à s'adapter à leur environnement, si bien qu'ils ont développée une intelligence cognitive supérieure à l'intélligence instinctive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RaVioli
Admin
avatar

Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Ven 31 Aoû - 22:53

Absolument.
Les impacts de la bipédie furent gigantesques.
Imaginez que le simple fait de se dresser sur deux pattes puisse développer incommensurablement votre intelligence et appréhension...

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
Vax

avatar

Nombre de messages : 202
Age : 30
Localisation : Au fin fond de l'univers...
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: i   Sam 1 Sep - 1:53

Je ne suis pas trop d'accord avec vous, la bipédie n'est pas responsable du développement de toutes ces facultés, sinon les gorilles, les kangourous et les oiseaux, des animaux bipèdes, auraient aussi développé des facultés.

On pourrait aussi penser que le fait que le primate se tienne debout modifie la position de la colonne vertébrale par rapport au crâne. Ceci aurait pour conséquence le grossissement du cerveau et donc de toutes les capacités que l'on a, mais là, je reste pas très convaincu non plus car la taille du cerveau n'a aucun rapport avec l'intelligence qui s'y développe..

_________________
Triste époque que celle où il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RaVioli
Admin
avatar

Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Sam 1 Sep - 3:07

La théorie de Coppens est claire.
Ces singes, de l'époque, vivaient exclusivement dans un milieu "fermé" et composé uniquement d'herbes hautes. Ils y ont passé des milliers d'années...
Il en allait de leur survie de se dresser sur leurs membres inférieures pour voir. Ils ne le souhaitaient pas, ils le devaient. Les oiseaux et les gorilles (et etc) marchent quand ils le souhaitent et non parce que ceci leur est imposé de nature.
Voilà toute la nuance.

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
Vax

avatar

Nombre de messages : 202
Age : 30
Localisation : Au fin fond de l'univers...
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Sam 1 Sep - 6:55

RaVioli a écrit:
La théorie de Coppens est claire.
Ces singes, de l'époque, vivaient exclusivement dans un milieu "fermé" et composé uniquement d'herbes hautes. Ils y ont passé des milliers d'années...
Il en allait de leur survie de se dresser sur leurs membres inférieures pour voir. Ils ne le souhaitaient pas, ils le devaient. Les oiseaux et les gorilles (et etc) marchent quand ils le souhaitent et non parce que ceci leur est imposé de nature.
Voilà toute la nuance.

Les gorilles et les oiseaux ont eu leur histoire aussi. Une contrainte les a poussés à s'adapter et il a forcément fallu développer la faculté de se dresser sur deux pattes. On pourrait penser que la non permanence de cette bipédie est la cause de cette stagnation par rapport à nous, mais le kangourou, en permanence sur deux pattes, écarte cette hypothèse.

Je suis plutôt Darwiniste sur le sujet, c'est-à-dire que l'apparition de l'humanité serait dûe à une selection naturelle des espèces, mais avec quelquechose en plus : une anomalie apparue lors de cette selection qui serait à l'origine de cette prise de conscience de la vie.

_________________
Triste époque que celle où il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RaVioli
Admin
avatar

Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Sam 1 Sep - 16:36

Vax a écrit:

...mais le kangourou, en permanence sur deux pattes, écarte cette hypothèse.

Faux. Le kangourou n'est pas en permanence sur ses deux pattes. Il ne les utilise que lorsqu'il se hâte pour éviter un danger, attraper de la nourriture en hauteur et se battre avec l'un de ses congénères.
Comme toujours, le kangourou vit dans un environnement qui ne lui oblige aucunement de rester sur ses membres postérieures chaque fois qu'il est éveillé...

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
khao_shan

avatar

Nombre de messages : 88
Age : 31
Localisation : Bdx/Btz
Emploi : étudiant
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Sam 1 Sep - 19:38

Vax a écrit:
Je suis plutôt Darwiniste sur le sujet, c'est-à-dire que l'apparition de l'humanité serait dûe à une selection naturelle des espèces, mais avec quelquechose en plus : une anomalie apparue lors de cette selection qui serait à l'origine de cette prise de conscience de la vie.

Ce qui est marrant c'est que dans le cas de l'Homme, la sélection naturelle a agit contre elle-même en favorisant l'empathie, l'entraide, bref le social alors que dans la Nature c'est en principe chacun pour soit, si vous êtes malades, vieux, handicapées, ou juste malchanceux et bien tant pis pour vous.

Sinon c'est vrai que la bipédie a été un élément primordial, mais ce qu'il y a d' étonnant c'est que les Hommes se sont redressés trop rapidement, certains de nos muscles comme les ischios-jambiers sont trop courts, et c'est pour ça que nous avons tous mal au dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey_jackal

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 30
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Dim 2 Sep - 1:25

Citation :
Ce qui est marrant c'est que dans le cas de l'Homme, la sélection naturelle a agit contre elle-même en favorisant l'empathie, l'entraide, bref le social alors que dans la Nature c'est en principe chacun pour soit, si vous êtes malades, vieux, handicapées, ou juste malchanceux et bien tant pis pour vous.

Bande de pignoufs. La "sélection naturelle" (un processus, pas une loi ou une personne) favorise souvent l'entraide chez les espèces sociales car c'est tout bénef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khao_shan

avatar

Nombre de messages : 88
Age : 31
Localisation : Bdx/Btz
Emploi : étudiant
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Dim 2 Sep - 1:52

Citation :
La "sélection naturelle" (un processus, pas une loi ou une personne) favorise souvent l'entraide chez les espèces sociales car c'est tout bénef

Ah bon, la sélection naturelle n'est pas une personne ?
ouf , heureusement que tu me le dis, on me l'avait jamais expliqué à la fac... Rolling Eyes

Les animaux s'entraident uniquement parce qu'ils y trouvent un intérêt "personnel". Leurs sociabilité n'est rien comparé à la notre, et même chez les "espèces sociales" ça reste limité.

Prenons les handicapés, ceux qui souffrent de malformation ou d'anomalies en tout genre:
chez les animaux (même sociaux):qu'ils crèvent.
chez nous: on les soignent et on les gardent au sein du groupe. (sauf sous le troisième reich, mais eux faisaient du darwinisme social. Pure connerie).

L'Homme est le seul être doué d'émotion, et donc les sentiments comme l'empathie, la pitié etc nous sont spécifiques. C'est à ça qu'à aboutit la séléction naturelle chez nous.

Citation :
Bande de pignoufs

venant d'un chacal, je prend ça comme un compliment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey_jackal

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 30
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Dim 2 Sep - 8:50

Citation :
Ah bon, la sélection naturelle n'est pas une personne ?
ouf , heureusement que tu me le dis, on me l'avait jamais expliqué à la fac...

On vous a expliqué ce qu'était un téléologisme?

Citation :
Les animaux s'entraident uniquement parce qu'ils y trouvent un intérêt "personnel". Leurs sociabilité n'est rien comparé à la notre, et même chez les "espèces sociales" ça reste limité.

L'entraide désintéressée est répendue, car faisant partie de stratégies favorisant la survie du groupe.

Citation :
L'Homme est le seul être doué d'émotion, et donc les sentiments comme l'empathie, la pitié etc nous sont spécifiques. C'est à ça qu'à aboutit la séléction naturelle chez nous.

L'empathie existe ailleurs. La pitié, aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RaVioli
Admin
avatar

Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Dim 2 Sep - 16:22

En effet l'empathie existe ailleurs.
On a vu que chez les grands singes, une femelle peut aider un petit qui n'est pas le sien à descendre d'un arbre quand celui-ci montre toute sa panique...
Autre exemple. On a observé qu'un oiseau fut délivré d'un buisson (dont il avait les ailes "embourbées") grâce à un singe qui l'a récupéré dans ses mains. Ce dernier est ensuite monté à un arbre et a laché le petit être pour que celui-ci s'envole et ce fut le cas...

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
khao_shan

avatar

Nombre de messages : 88
Age : 31
Localisation : Bdx/Btz
Emploi : étudiant
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Dim 2 Sep - 20:13

A mon avis il s'agit plus de cas isolées qu'autre chose...attention à ne pas pas faire de l'anthropomorphisme et à prêter aux animaux des attentions qu'ils n'ont pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey_jackal

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 30
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Lun 3 Sep - 0:41

L'aide désintéressée (au niveau de l'individu) n'est pas un cas isolé. Il ne s'agit pas d'anthropomorphisme mais bêtement de stratégies évolutionnaires, dont Darwin parlait déjà à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vax

avatar

Nombre de messages : 202
Age : 30
Localisation : Au fin fond de l'univers...
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Sam 8 Sep - 3:20

Qui ne réveille pas le complexe hypothalamo-hypophysaire lorsqu'il se met à poils devant une personne du sexe opposé?

N'avez-vous jamais pensé que nos origines pouvaient être de nature sexuelle? Nous sommes très peu en tant qu'animaux à copuler pour le plaisir et non juste pour la survie de l'espèce, comme très peu à le faire "par devant".
Et donc, pour éviter d'exciter tout le monde à la vue d'une femelle, nos ancètre ont inventé une chose qui fait fureur dans notre société actuelle : les vêtements.

_________________
Triste époque que celle où il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RaVioli
Admin
avatar

Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Sam 8 Sep - 5:05

Vax a écrit:

Et donc, pour éviter d'exciter tout le monde à la vue d'une femelle, nos ancètre ont inventé une chose qui fait fureur dans notre société actuelle : les vêtements.

Ne serait-ce pas plutôt pour contrer la dureté du climat que l'on a inventé les vêtements ?...
L'homme s'est couvert pour survivre. Il n'a pas attendu d'évolution épidermique pour résister au froid naturellement. L'aptitude de se couvrir est née de sa conscience qui le caractérise par rapport à son environnement.

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
FJG

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 26
Emploi : Etudiant en Licence 1 à Paris XI Orsay.
Loisirs : Biologie, Géologie, langues (anciennes et vivantes), Histoire, Géographie.
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Ven 29 Jan - 18:26

Bonjour. Je remonte un sujet un peu vieux, mais les posts que j’ai lus dans ce topic ne semblent pas (ou plus) correspondre aux théories actuellement les plus en vogue.
Je vais tenter d’expliquer ce que les scientifiques pensent de l’évolution de l’Homme.
Le premier organisme vivant, communément appelé LUCA (Last Universal Common Ancestor) , ne serait pas rangé parmi les eubactéries, même si sa morphologie rappellerais la bactérie. En effet, les bactéries possèdent une capsule de polysaccharides, ainsi qu’une paroi cellulaire, qui était probablement inexistante chez LUCA, et que les animaux ont pour point commun d’en être dépourvus.
L’animal le plus proche de l’Homme moderne est le chimpanzé (et son cousin le Bonobo). Contrairement à ce que de nombreuses personnes croient, les analysent génétiques confirment que l’ADN et l’hémoglobine du Chimpanzé sont plus proche de celles l’Homme que de celles du gorille.
Les Hominina (lignée humaine) et les Panina (lignée du Chimpanzé), se séparent il y a entre 5 et 9 millions d’années, selon les chercheurs.
La théorie d’Yves Coppens dont parle Ravioli n’est plus considérée à l’heure actuelle. En effet, des membres de la lignée humaine ont été retrouvés du « mauvais côté » de la vallée d’effondrement (ou rift). Il s’agit d’Ardipithecus ramidus, Sahelanthropus tchadensis (le fameux Toumaï) et Australopithecus barelghazeli (surnommé Abel).
Une découverte très récente et intéressante, fondée sur l’étude d’Ardipithecus ramidus, montre que la bipédie serait apparue avant la séparation entre Hommes et Chimpanzés ! Ardi était bipède permanent, mais pas aussi bien constitué pour la bipédie que nous. Elle aurait ensuite régressé chez les chimpanzés, qui en gardent des traces. Ils ont ce que l’on appelle une « bipédie arboricole ».
Pour l’intelligence, celle-ci provient en effet de la bipédie, mais aussi du langage. Au tout début, comme l’a écrit Vax, il s’agissait en effet d’une anomalie, d’une mutation génétique. Mais celle-ci étant positive, elle s’est fixée dans un population et est devenue caractère dominant.
Certains chercheurs pensent que l’intelligence et la faiblesse physique sont antérieures à la bipédie. Les pré humains auraient été exclu des groupes de chimpanzés car leur cerveau entraînait un allongement de la grossesse, et leur manque de robustesse les empêchait de suivre le groupe. (un chimpanzé de 40 kg possède trois fois la force d’un Homme de 80 kg !). Mais ceci s’est en fait accentué au cours de l’évolution, les chimpanzés doivent en partie leur puissance physique à leur mode de vie arboricole.
Mais RaVioli a raison, la bipédie a conféré un avantage énorme pour le mode de vie en savane.
Quant à la taille du cerveau, si, elle influe sur l’intelligence. Mais il faut la ramener à la taille de l’individu. Un homme de 80 kg a un cerveau plus gros que celui d’une femme de 50 kg, pour une intelligence comparable. On étudie d’ailleurs le volume du cerveau pour évaluer l’intelligence d’animaux fossilisés. Par exemple, le dinosaure herbivore du Jurassique Stegosaurus, une bête de la taille d’un éléphant, avait un cerveau aussi gros que celui d’un chat de 4 kg, c'est-à-dire 1000 fois plus léger que le Stegosaurus.
Quant à l’entraide chez les animaux, il existe. Dans un clan de gorilles, les plus forts attendent, aident et défendent les vieux, jeunes, malades, ou les femelles enceintes. Les comportements sociaux existent chez tous les animaux, y compris chez les plus stupides. Des scientifiques étudient d’ailleurs l’organisation du troupeau chez les Sauropodes, ces dinosaures géants, réputés peu intelligents.
Récemment, des scientifiques ont été témoin s d’une scène incroyable : un Impala est attaqué par un crocodile. Dès lors il est condamné. Mais un Hippopotame charge le crocodile et le force à libérer sa proie. Ensuite, l’Hippopotame plonge la tête de l’antilope gravement blessée dans sa bouche, et lui souffle dans les naseaux, comme pour l’aider à reprendre ses esprits ! Les éthologistes en sont restés interloqués. Ces scènes de sauvetage entre animaux d’espèces complètement différentes, surtout accompagnées de prise de risque chez le sauveteur, sont rares, mais existent. De plus, chez les fourmis, guêpes ou abeilles, les ouvrières sont prêtes à mourir pour leur société.
Le dernier post de Vax est exact, Homo sapiens est une des seules espèces dans lesquelles il existe des comportements érotiques. Cela existe chez d’autres comme le lion, le bonobo ou le dauphin, mais est beaucoup moins répandu. En effet, la sexualité de l’Homme ne dépend absolument plus des phéromones ! L’organe voméro-nasal, ou organe de Jacobson, a fortement régressé pour n’avoir plus aucune utilité chez l’Homme actuel. Vous ne verrez jamais un Homme effectuer un flehmen, par exemple. Je rappelle que le flehmen consiste à analyser les phéromones de la femelle grâce à l’organe voméro-nasal pour savoir si elle est prête ou non à l’accouplement. Un mâle n’aura jamais de rapport sexuel si les phéromones de celle-ci ne lui conviennent pas ! Ce qu’il veut n’est pas prendre du plaisir, mais assurer sa descendance. Chez l’Homme, et um peu chez les autres espèces dont j’ai parlé, cet organe a régressé (presque disparu chez l’Homme) et a été remplacé par le développement (exponentiel chez l’Homme) du complexe de récompense/renforcement génital, responsable du plaisir sexuel. On n’observe donc des comportements érotiques comme la masturbation chez ces animaux (surtout chez l’Homme, mais les bonobos se débrouillent bien avec des lianes…).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Juste

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Dim 7 Fév - 9:33

salut à tous,

Je ne pense pas du tout que l'Homme descend du singe, et même si c'était le cas, cela n'explique pas tout, comme par exemple la fameuse interrogation: est-ce que c'est l'œuf qui descend de la poule ou c'est la poule qui descend de l'œuf ?
A propos de Bernard Werber, je pense qu'il n'a pas voulu se substituer à notre réflexion en nous donnant une réponse toute faite.
A propos du cochon, j'ai lu il y a quelques années de cela, que c'est l'animal le plus proche de l'homme du point de vu de sa génétique. C'est peut-être pour cela que les musulmans ne mange pas de porc. D'ailleurs, en interrogeant un musulman à ce sujet, il me raconte que dans le Saint Coran, il serait écrit qu'Allah aurait transformer les mécréants en porc, et que quand nous en mangeons nous mangeons nos frères donc nous pratiquons le cannibalisme !!!????
Quoiqu'il en soit, je ne pense pas que l'Homme descende du singe, ni du cochon, ni même d'un ancêtre commun, si c'était le cas nous serions le résultat d'un formidable inceste.
Mais bon, je suis ouvert à tout.
Je pense, qu'après avoir fait la synthèse de la réalité scientifique, et de la réalité religieuse, et de la réalité ésotérique, et puisque que je pense que les E.T. ont un rôle à jouer dans notre histoire, que nous sommes pas sorti de l'auberge.
Alors est-ce une question légitime?
Je dis OUI.
Parce qu'il y a forcément une réponse à tout cela.
Il se pourrait d'ailleurs qu'il y ait une part de vérité dans toutes ces explications à ce sujet.
Il se pourrait aussi que les datations ne soient pas exactes, et que l'homme serait plus vieux qu'on ne le pense.
En tout cas, si l'on transpose les mythes anciens avec la science et son lot de nouvelles découvertes, et avec le point de vu ufologique, il se pourrait bien que notre humanité, celle que nous connaissons aujourd'hui, serait l'humanité post-atlantéene, qui serait née il y a 12000 ans environs; et qu'il y aurait eut 3 humanités précédant la notre. Et que l'Homme actuel soit le fruit d'un croisement génétique avec des Dieux ( Elohim) ou sous entendu des E.T., et les homme des origines terrestres.
Cependant, je pense qu'il faut faire la différence entre nos origines physiques, et nos origines spirituelles ou Divines.
Si l'on part du constat (non-scientifique) qu'un Créateur, nommé Dieu dans les religions, est à l'origine de la Matière et du Principe de Vie, le fait que science, religions, et bêtise (mauvaise volonté) divisent les conclusions, nous ne sauront jamais la vérité, car elle se perd dans la nuits des temps.
Cependant, nous pouvons constater que nous sommes constitués à 70% d'eau, le reste étant de la matière minérale, et que chaques êtres vivants, sont constitués de la même manière. En ésotérisme et dans les mythes, nous apprenons que nous sommes constitués avec les 4 éléments primordiaux, + un 5e qui était tenu secret au profane.
Donc, la petite histoire pourrait être celle-ci:
Au départ l'Univers serait né du tohu-bohu, (de la soupe cosmique) + une conscience unique intelligente (Dieu) (cela n'explique pas d'où vient le tohu-bohu et le principe intelligent). Dieu décide alors de concentrer tout son pouvoir créatif en un point unique, et ainsi le big bang répand la matière dans le cosmos. De là la science explique très bien le processus de la formation des galaxies, des étoiles et des planètes.
Cependant dans cet immense Univers il se passe quelque chose d'extraordinaire: Dieu décide d'intégrer des êtres vivants dans la création. il choisit plusieurs planètes dans plusieurs galaxies ( je dis ça car je ne pense pas que la vie ne soit que sur Terre) et il se sert de la matière pour constituer des êtres et leur transmet la conscience, le souffle de vie, l'âme, l'esprit. Ces êtres devenuent vivants, et après un processus évolutif important, c'est à dire que chaques entités se voient dans l'obligation de faire l'expérience des 4 règnes de la nature (métempsychose et réincarnation) jusqu'au moment où ils deviennent à leur tours des Dieux et perpétuent à l'infini l'œuvre primordiale dans le reste de l'Univers, et ainsi de suite.

Ca suffit pour l'instant, j'ai le cerveau qui fait des étincelles.

Fraternellement,

Saint-Juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FJG

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 26
Emploi : Etudiant en Licence 1 à Paris XI Orsay.
Loisirs : Biologie, Géologie, langues (anciennes et vivantes), Histoire, Géographie.
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Dim 7 Fév - 19:08

Attention!
L'Homme est bien un singe, d'un point de vue phylogénétique. Par définition, le singe est un primate dont les orbites sont fermées, contrairement aux strepsirhiniens (comme les lémuriens), et c'est le cas de l'Homme. D'ailleurs en science, l'autre nom des singes est "Anthropoïde".
Dire que l'Homme descend du singe serait la même chose que de dire que l'Homme descend de l'animal, ou que l'Homme descend du mammifère: cela rendrait ces clades paraphylétiques, donc non considérables en cladistique et en phylogénétique.
De plus cela ne poserait aucun problème d'inceste si on suit les modélisations d'Hardy-Weinberg, c'est à dire qu'en fait vous confondez généalogie et phylogénie. Nous ne descendons pas de Lucy. Nous descendons d'une espèce que nous ne connaissons pas, ou bien que nous ne savons pas que nous la connaissons. En fait pour être plus précis, nous ne descendons pas d'une ESPECE, mais d'une POPULATION au sein d'une espèce, c'est à dire quelques centaines ou milliers d'individus d'une espèce qui se sont spécifiés petit à petit. (C'est la théorie des équilibres ponctués de Stefen Jay Goulg). En poléontologie, nous ne pouvons connaître nos ancêtres, et ne pouvons savoir si une espèce est notre ancêtre, à moins d'accéder à son ADN.
Pou répondre à l'amusante question de l'oeuf ou de la poule, j'aurais tendance à dire "L'oeuf"! Car la première poule est née d'un oeuf qui n'a pas été pondu par une poule, mais par son ancêtre direct! Mais ce n'est qu'une opinion personnelle.
Une précision, génétiquement le chimpanzé et le bonobo sont les animaux les plus proches de l'Homme: 98,5% de gènes en commun. Et le chimpanzé a seulement 97% de gènes en commun avec le gorille. Plus on remonte dans la lignée humaine, plus les animaux ressemblent à des chimpanzés: le trou occipital recule, le fémur et la colonne vertébrale changent de forme, le calcaneum disparaît. Et plus on remonte dans la cependant méconnue lignée des chimpanzés, plus les animaux ressemblent à l'Homme: canines et museau raccourcissent.
L'Homme et le porc ont 90% de gènes communs. C'est un suidé, donc un ongulé, relativement éloigné de l'Homme au sein des mammifères.
Les Musulmans ne mangent pas de porc pour des raisons sanitaires: en effet, dans ces pays là et à cette époque, il était difficile de cuire convenablement de la viande de porc, ce qui provoquait des maladies, d'où l'interdiction religieuse. (c'est du moins ce que j'ai souvent entendu dire de spécialistes des religions monothéistes, dont certains étaient d'ailleurs musulmans).
Pour l'origine extra-terrestre de la vie, c'est possible!
En effet, les acides aminés (base des protéines, donc du vivant) peuvent très bien provenir de corps célestes tombés sur Terre: on en a retrouvé des traces dans des météorites chondrites (les mêmes qui ont permi de connaître la composition du noyau de la Terre).
Pour l'Homme plus vieux que l'on pense, cela dépend de la définition d'Homme. Considère-t-on le genre Homo? Il ne semble pas plus vieux que 2,6 millions d'années, mais on peut se tromper. Il descendrait d'Australopithecus africanus, ou bien d'Australopithecus garhi. Pour ma pert, je pencherais pour africanus, dont la mâchoire semble plus proche de celle d'Homo habilis.
Si on considère les genres Australopithecus, Ardipithecus, Aethiopithecus, Sahelanthropus, Paranthropus (et le désuet Zinjanthropus), et Orrorin comme des Hommes, alors en effet, on a pu sous-estimer la date d'apparition des Hommes. On a d'abord pensé 4 millions d'années. Mais Toumaï en a 7. Certains estiment à 9 millions d'années la séparation de l'Homme et du Chimpanzé. Cependant, des études récentes proposent jusq'à 11 millions d'années. Donc on ne finit pas de reculer. 11 millions d'années me semblent être le maximum, mais en restant crédible.


Dernière édition par FJG le Lun 31 Mai - 1:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Juste

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Lun 8 Fév - 1:23

salut à tous,

Les baleines, les dauphins, ressemblent aux poissons, mais ne sont pas des poissons; la chauve souris ressemble à un oiseau, mais c'est une souris volante, les hommes ressemblent aux singes mais ne sont pas des singes.
Je pense que l'homme est une espèce à part entière qui a eut son propre chemin d'évolution, même si parfois il peut avoir des attributs qui ressemblent aux singes.
Je pense que dans les espèces "humanoïdes" ou "anthropoïdes", chaques espèces à sa propre branche, mais ne sont pas compatibles entre elles pour autant. Un ouistiti ne pourra certainement pas se croiser avec un ourang-outang, et que l'espèce bonobo est l'espèce bonobo.
Si le singe aurait évolué en homme, il n'y aurait plus de singe aujourd'hui, et ce n'est pas parce que la génétique trouve des rapprochements cellulaires au microscope ou par des expériences X prouve que nous venons du singe.
d'ailleurs, si nous regardons bien autour de nous, nous pouvons voir que certains hommes ressemblent encore aux singes, leur mâchoire, leurs oreilles, ou même leur position, et pourtant, ils portent des vêtements, ils font la cuisine, et ils ont aussi des ordinateurs ou des téléphones portables... donc, quand dans 100000 ans des archéologues retrouverons leurs dépouilles, pourront-ils prétendre que les singes étaient civilisé ???
C'est comme par exemple, les humains font des expériences scientifiques dans des laboratoires avec des chimpanzés qui sont très intelligent et qui sont capables de certaines prouesses. Admettons qu'un tremblement de terre ensevelisse le laboratoire, pourrions nous affirmer dans 100000 ans que les singes étaient des scientifiques, lorsque nous retrouverons leurs ossements au milieu des ordinateurs ?
Il y a des tribus qui vivent encore aujourd'hui plus ou moins comme à "l'âge de pierre", dans la forêt profonde, ressemblent-t-ils aux singes ?
Nous savons aussi que des scientifiques font des recherches sur la drosophile (mouche domestique) et sur des souris et des rats, parce que leurs réactions biochimiques se rapproche de nos réactions, alors pouvons nous dire que l'homme, la mouche et le rat ont la même origine ?
Je sais bien que la ressemblance de l'homme avec le singe pourrait nous faire penser que la conclusion de Darwin est exacte, elle paraît logique de prime abord, mais alors qu'est-ce qui différencie l'homme de l'animal, il y a pourtant bien une différence, n'est-ce pas ?

FJG, pourrais-tu nous transmettre ta vision des choses dans un langage accessible à tous. Je ne puis faire la différence entre Australopithecus, Ardipithecus, Aethiopithecus, Sahelanthropus, Paranthropus. Mais je sais faire la différence entre homo sapiens, et homo stupidus egoïstus destructor.

Fraternellement,

Saint-Juste.


Dernière édition par Saint-Juste le Lun 8 Fév - 4:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FJG

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 26
Emploi : Etudiant en Licence 1 à Paris XI Orsay.
Loisirs : Biologie, Géologie, langues (anciennes et vivantes), Histoire, Géographie.
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Lun 8 Fév - 4:26

Attention !
Quand je dis « ressemble plus à » je parle de ressemblance génétique, pas morphologique. Morphologiquement, de très loin, on pourrait prendre le dauphin pour un poisson (terme qui ne veut rien dire en phylogénie et en systématique). Mais c’est bien un mammifère : il allaite ses petits, possède des membres chiridiens (c'est-à-dire avec arrière bras ou stylopode, avant-bras ou zeugopode, main à phalanges ou autopode) et non des nageoires à lépidotriches (les rayons des nageoires des actinoptérygiens, désolé d’utiliser des termes complexes mais je veux être le plus exact possible). Je rappelle que les actinoptérygiens sont les « poissons » que tout le monde connaît, avec des nageoires rayonnées, c'est-à-dire plusieurs pièces basales (plusieurs humérus, si vous préférez). Certains poissons ont comme nous une seule pièce basale, entourée de muscles (biceps, triceps), c’est le cas du célèbre Coelacanthe mais aussi des dipneustes (poissons dotés de poumons). Ces animaux, dont nous faisons partie, sont appelés Sarcoptérygiens.
Mais de toutes façons, je rappelle que L’HOMME EST UN SINGE !!! La preuve : il a des orbites fermées.
La chauve-souris n’a rien à voir avec les souris : ce n’est pas un rongeur mais un insectivore ou un frugivore (systématiquement parlant, c’est un Chiroptère) . Et pour le coup, elle ne ressemble pas du tout à un oiseau : elle a des poils et non des plumes. A la limite, elle ressemblerait plus aux Ptérosaures, mais ses bras et son crâne l’en éloignent.
En effet, l’Homme a, comme toute espèce, sa propre évolution. Je ne vois pas en quoi j’aurais affirmé le contraire… Toutes les espèces sont « à part entière ». Elles ont divergé les unes des autres, à un moment ou à un autre, c’est tout.
« Si le singe aurait évolué en homme, il n'y aurait plus de singe aujourd'hui, et ce n'est pas parce que la génétique trouve des rapprochements cellulaires au microscope ou par des expériences X prouve que nous venons du singe. » Ah bon ? Les enfants descendent des parents et les parents existent encore… En fait, dans l’évolution, ce n’est qu’une partie des individus d’une espèce qui évoluent vers une autre espèce ! Sinon il n’y aurait qu’une espèce sur Terre ! L’autre partie de la population évolue vers d’autres espèces, ou bien disparaît. Prenons le dernier ancêtre commun à l’Homme et au chimpanzé. C’était un singe. Une partie de sa population a évolué en une autre espèce de singe (Homo sapiens, l’Homme actuel) et l’autre en une troisième espèce de singe (Pan troglodytes, le chimpanzé actuel).
De plus, l’Homme appartient au règne animal. Il n’y a donc rien qui « différencie l’Homme de l’Animal ».
Quant aux Hommes que les imbéciles considèrent comme « primitifs », ce sont bien des Homo sapiens. La preuve, ils peuvent se reproduire avec n’importe quel Homo sapiens sur Terre, et leurs descendants sont fertiles. C’est la définition même du mot « espèce ».
Il faut bien voir que l’Evolution n’est pas terminée. Nous même évoluerons ; et nos descendants n’appartiendront pas à la même espèce que nous. Peut-être même donnerons-nous naissance à des milliers d’espèces…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Juste

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Nos origines D*   Lun 8 Fév - 5:49

Salut à tous,

Je suis désolé pour tout ceux qui pense que rien ne différencie l'homme de l'animal, parce qu'à mon avis les différences ne sont pas spécialement d'ordre biologique.
Je m'explique:
Je disais précédemment que l'on est biologiquement composé des éléments que nous trouvons dans la nature. En cela , nous pouvons nous comparer à n'importe quel être des 4 règnes de la nature.
Mais l'Homme à une particularité que nous ne trouvons nulle part ailleurs, qui n'est pas d'ordre biologique, c'est sa pensé créatrice, et sa nature multiple.
L'Homme décide, l'Homme fait des choix, l'Homme élabore des projets, l'Homme se surpasse, l'Homme se pose des questions, l'Homme se projète dans le passé et le futur, l'Homme rit et pleure, mais aussi l'Homme tue pour le plaisir, l'Homme se met en colère pour des idées, l'Homme convoite ce qui ne lui appartient pas, l'Homme hait son voisin, l'Homme détruit, l'Homme est orgueil, etc...
Nous voyons là que l'Homme est divisé. Pouvons-nous en dire autant de l'animal ? A part Jonathan Livingston, je ne vois pas ?
L'Homme est disloqué entre sa nature "terrestre" et sa nature "Divine", l'Homme est ombre et lumière.

Fraternellement,

Saint-Juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nos origines D*   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos origines D*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» commentaires sur "Paul, le christianisme des origines..."
» Histoire de la cavalerie des origines à nos jours
» Une video interessant les origines de l'homme
» Les origines phéniciennes de la Bretagne
» Charlet aux origines de la légende napoléonienne 1792-1845

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index Volition :: Le Consciencieux :: La Science-
Sauter vers: