Index Volition


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?
oui
56%
 56% [ 5 ]
non
44%
 44% [ 4 ]
qui sait?
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 9
 

AuteurMessage
Coco Rosie



Nombre de messages : 29
Age : 27
Localisation : Tunisie
Emploi : Lycéenne
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Dim 13 Mai - 18:37

Les incohérences du discours religieux aussi bien aujourd'hui qu'il y a plusieurs dizaines d'années sont flagrantes : en effet les textes sacrés des religions du livre prônent aussi bien la violence et la haine que la bienveillance et le respect de l'autre.
Voici quelques exemples assez criants :

-Bienveillance et Respect de l'autre :

Judaisme: "Tu ne commetras pas de meurtre. Tu ne commetras pas d'adultère. Tu ne commetras pas de vol Tu ne porteras pas de faux témoignages contre ton prchain." (Exode, 20)
Ou alors : "Tu n'exploiteras pas l'immigrants et tu ne l'opprimeras pas; Maudit soit celui qui fausse le droit de l'étranger" (Exode , 22), etc...

Christianisme: "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" (Matthieu, XXII, 39), "Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haissent, bénissez ceux qui vous maudissent et priez pour ceux qui vous altraitent" (Evangile, Luc, 6), etc...

Islam: "Ayez pitié de tous ceux qui vivent sur Terre" (Hadith, Tabarani et Hakim), "La tendresse ne fait défaut que dans le coeur d'un damné" ( Moslim), etc...


Quelques lignes plus tard on retrouve des phrases nettement moins joyeuses telles que :

-Haine et Violence:

Judaisme: "Si un homme ou une femme ont eu le pouvoir d'invoquer les morts ou de prédire l'avenir, ils seront punis de mort, on les lapidera." (Lévitique, XX), "Sois sans pitié pour Ameleq, tue hommes et femmes, enfants et nourissons, borufs et brebie..." (Samuel, XV,3), "Comme les israélites étaient dans le désert, on trouva un homme qui ramassait du bois le jour du sabbat.§ Ceux qui l'avaient trouvé l'amenèrent à Moîse : Cet homme sera puni de mort; toute la communauté le lapidera hors du camp. Toute la communauté le fit sortir du camp et le lapida, et il mourut comme l'Eternel l'avait ordonné à Moise" (Nombres, XV), etc...

Christianisme : "Ce n'est pas la paix que je suis venu apporté mais le glaive" (Matthieu,X,34), "Il leur fut donné, non de les tuer, mais de les tourmenter pendant cinq mois, et le tourment qu'elles causaient était le tourment d'un scorpion qui pique un homme.En ces jours là, les hommes chercheront la mort et ne la trouveront point" (Apocalypse, IX), "Venez, rassemblez vous pour le grand festin de Dieu, afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, des chevaux, la chair de tous, libres et esvlaves, petites et grands" (Apocalypse, XIX), etc...

Judaisme : "Celui qui quitte la religion de l'Islam, tuez-le" (Bukhati, LXXXIV 57), "Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu'à en faire un grand carnage et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits" (Coran, XXXXVII,4), etc...


Il me semble que le message est clair. Cependant, le discours n'est certes plus recevable mais devons-nous alors completement renoncer à la croyance en la Transcendance (la fameuse "Idée du Bien" selon Platon) ? l'agnostisme est-il satisfaisant? Avons nous encore besoin de la religion de nos jours?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Dim 13 Mai - 18:55

je pense que la derniere citation tu parlais de l'islam et non pas du judaisme...


ton passe de la bible c'est la partie sur l' apocalypse. donc prevision de ce qui attend les hommes... sils ne respectent les regles.


à mon avis, les religions ne sont pas un mal. elles sont meme trés bien et necessaire... pour les pauvres surtout. le riche n' en a que faire puisqu'il se trouve déjà dans un confort materiel qui occulte souvent le confort spirituel.
c'est pour celà que c'est l'islam qui remporte le + de succés en ces temps ci.

le probleme vient, et est toujours venu d'une instrumentalisation de la religion. conforté souvent par des concept moyen ageux tel "peuple élu" ...

ne croyez pas vous ameliorer spirituellement en restant des "brebis". la verité en religion, qui selon peut etre comparé à l' "illumination" des bouddhiste est reservé à l' élite. à basse echelle, c'est juste de la manipulation.

donc en fait, je ne prone pas la disparition des religions mais leur epuration. leur retour à l' essentiel. qui normalement, devrai aboutir à une sorte de religion unique.
Revenir en haut Aller en bas
Coco Rosie



Nombre de messages : 29
Age : 27
Localisation : Tunisie
Emploi : Lycéenne
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Dim 13 Mai - 19:15

A mon avis la vie n'est pas un supermarché et le principe de "payer l'addition" à la fin des courses revient à abandonner notre liberté. La religion nous maintient au stade d'enfants qui auront de la glace si ils ne font pas de bêtises et iront au piquet si ils renverse de la purée par terre.
De nos jours il me semble, que la peur prédomine (extremisme, islamisme, sectes, etc...) et il va falloir passer à une autre maniere de voir, de penser "l'Eternel" et sa volonté si la religion veut conserver sa crédibilité auto-proclamée.
On ne peut ni confirmer ni infirmer l'existence de Dieu (si tel était le cas cela se saurait assurément). Seulement on ne peut continuer à accepter que notre confession régissent notre vie, surtout si les régles (parce que c'est bien tout ce que les livres sont) ont été faites il y a plusieurs millénaires. Si la société évolue alors la religion devrait en faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RaVioli
Admin


Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Dim 13 Mai - 19:32

L'athéisme va de pair avec l'apprentissage universel...
La religion comporte des dissidences à sa simple lecture. Elle provoque le trouble pour celui qui ne sait pas faire preuve de recul à son égard...
L'athéisme constitue un avenir serein pour son objectivité à toutes consonnances divines...
Aucun besoin de l'enseigner, il suffit simplement de bannir l'expression de la religion aux plus jeunes. Ces derniers feront leur choix, une fois adultes...

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Dim 13 Mai - 19:44

Citation :
Seulement on ne peut continuer à accepter que notre confession régissent notre vie, surtout si les régles (parce que c'est bien tout ce que les livres sont) ont été faites il y a plusieurs millénaires.

les "regles" telle que "tu ne tueras pas" ou "aime ton prochain" sont universelles et font juste appel au bon sens.

la société evolue. mais pas en bien! (société de consommation)... aussi on va pas changer ses regles logiques au bon fonctionnement de l' univers pour des regles logique au bon fonctionnement des marchés! genre: "partouze avec tes voisins" ou "ne vois pas plus loin que le bout de ton nez"....


Citation :
La religion nous maintient au stade d'enfants qui auront de la glace si ils ne font pas de bêtises et iront au piquet si ils renverse de la purée par terre.

oui. mais nous sommes là au stade primitif de la religion. au niveau 0 (voire -1!) de la spiritualité. la religion pour les moutons, pour le bas peuple inculte. libre à nous de le depasser! c'est ça l' evolution spirituelle.
Revenir en haut Aller en bas
Tyty



Nombre de messages : 412
Age : 27
Localisation : Essonne
Emploi : Etudiant en soins infirmiers
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Dim 13 Mai - 22:31

L'homme n'aura jamais la connaissance absolue et tant qu'il reste une place d'ignorance alors vient la croyance. M^me si la religion diminue il restera toujours une bande d'irréductibles pour croire.

_________________
----------------------------------TYTY--------------------------------------
----------------Le combat finit où la liberté commence-----------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linkin Lydia



Nombre de messages : 1257
Localisation : Entre Rapture, ParaWorld et le donjon de l'Overlord...
Emploi : I'm a Maccas Chick! XD
Loisirs : Quand y'en a marre, y'a Malabar!
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Dim 13 Mai - 22:42

je en pense pas que l'athéisme soit l'avenir de l'humanité...

la religion n'est pas un besoin mais une croyance...
t'as la foi, tu crois en quelque chose de supérieur c'est comme ça...
tu crois parce que tu crois et non pas parce que tu DOIT croire en quelque chose...
on ne peut pas te forcer de toute façon....

on peut etre croyant, croire en une religion et ne pas etre borné, évoluer!
on va pas réécrire les livres saint selon la société, ce sont les paroles de Dieu, une "référence" mais qu'il ne faut pas suivre au mot pres puisque les livres saints on été écrit il y a tres longtemps...
par contre rien ne t'empeche de raisonner par toi meme et de en pas devenir un mouton suivant un troupeau selon un berger qui parfois dicte ses propres "lois"
il ne faut d'ailleurs pas confondre les paroles de Dieu et les paroles de saints/pseudo-saints..

Okuden a écrit:
donc en fait, je ne prone pas la disparition des religions mais leur epuration. leur retour à l' essentiel. qui normalement, devrai aboutir à une sorte de religion unique.
idem!...
les religions sont salies par les extremistes, les sectes, et autres....
une religion unique?
le déisme!
croire en un etre supérieur sans avoir a pratiquer tel ou tel culte, sans avoir a suivre telle ou telle personne censée nous dicter la religion, sans livre saint a suivre malgré l'évolution du monde depuis son écriture, sans interdit, proner l'égalité, proner la liberté, proner la bonté juste pour etre bon donc pas ce principe de supermarché dont tu parles puique pas d'attente d'une quelconque récompense et pas non plus d'extrémiste!

_________________
oOo ^^ ThE LiNkIn LyDiA ^^ oOo

NIARK LES RABAJOIES!
y'en a qui devraient se taire... j'en fais partie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Dim 13 Mai - 22:53

je pense qu'il est temps de sortir de sortir de tout ce mysticisme qui entoure la religion. tout ces mythes et croyances n'ont pour seul but de selectionner les plus doués. les moins y restent accroché, les autres la depassent.

debarrassons nous de tous ces mythes mais gardons le message et la demarche. seul interet des religions au final.
Revenir en haut Aller en bas
Ady



Nombre de messages : 281
Age : 29
Localisation : Essonne
Emploi : Animachomeur
Loisirs : Mono, Net, Spl.f, Propa
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Lun 14 Mai - 5:55

Citation :
debarrassons nous de tous ces mythes mais gardons le message et la demarche. seul interet des religions au final.

+1

Beaucoup de symboles dans les récits religieux sont à garder. Tout ce qui porte sur des valeurs humanistes notamment.


Un homme, une croyance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ady



Nombre de messages : 281
Age : 29
Localisation : Essonne
Emploi : Animachomeur
Loisirs : Mono, Net, Spl.f, Propa
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Lun 14 Mai - 6:05

Je vous présente un document sur le sujet, avec des aspects souvent négligés.

Extrait du "Temps de l'Eveil" de Marc San.
Le texte est long, pas evident pour un forum. Je l'ai aussi en .pdf (me mp pour infos)

Citation :
La religion et la science
Les religions, à notre époque, perdent de leur force et de
leur crédibilité, surtout en Occident.
Quelles en sont donc les causes ?
Il y a deux aspects, dans ces religions, qui sont rapportés
dans les écrits et qui sont souvent mélangés dans nos esprits
occidentaux.
L’aspect historique retrace certains événements qui se sont
produits dans la passé et l’existence de personnages
importants, qui furent à l’origine de la création d’une religion,
ou de son adaptation à l’époque.
Dans la Bible, le Nouveau Testament raconte la vie de Jésus
Christ, ainsi que celle de ses parents terrestres. Certains de ses
apôtres laissèrent des écrits et des témoignages bien précis, des
dates et lieux où se produisirent ces événements importants qui
devaient être gravés dans l’histoire pour les siècles et les
millénaires à venir.
Le deuxième aspect, qui est en réalité le plus important et
dont le premier sert à illustrer les principes, est celui qui a pour
but de laisser à l’humanité une connaissance de l’homme, de
son origine, de son fonctionnement, de ses buts principaux et
aussi des erreurs qu’il ne doit pas commettre.
Cette deuxième partie est souvent présentée sous forme
symbolique, de manière un peu légendaire, ressemblant aux
contes de fées.
L’homme du XXème siècle trouve ces récits un peu
simplistes et pense qu’ils sont faits pour les enfants plus que
pour les adultes, à qui on a appris à raisonner preuve à l’appui
comme des « scientifiques ». De plus, les mélanges faits entre
les aspects historiques et les principes véhiculés par symboles
et paraboles, paraissent souvent en contradiction aux yeux du
profane ; De celui qui étudie les textes au premier degré, sans
173
aucun discernement.
La confusion règnera alors, aboutissant au rejet total de la
religion. L’homme trouvera confirmation à sa réaction dans
l’opinion un peu étroite de certaines « personnes dites
scientifiques », qui ne représentent de la science qu’un petit
aspect borné.
Cette réaction correspond aussi à l’état d’esprit de la grande
majorité. L’Occidental, en fait, attend qu’on lui apporte à
domicile les preuves et la compréhension de tels textes. Tout
cela sans qu’il fasse le moindre effort de recherche personnelle
pour en comprendre la portée et le sens. Il préfère déléguer
leur étude à d’autres, afin d’en connaître seulement les
conclusions.
Et si celles-ci peuvent être données par le moyen de la
télévision, il n’aura même pas à les lire, mais simplement à les
écouter assis dans un fauteuil confortable, une bouteille de
bière bien fraîche à la main.
Cet état d’esprit est la cause de notre déroute. Confier à
d’autres le soin de penser à notre place ne peut que nous attirer
des problèmes.
Sans avoir la prétention de donner la signification de tels
textes (d’ailleurs ce ne serait pas le but), nous pouvons
apporter une orientation de pensée au lecteur afin d’éclaircir le
rôle des religions de manière très générale.
Tout d’abord, la forme utilisée dans les écrits, incluant de
nombreuses paraboles, anecdotes ou récits ressemblant à des
légendes, a une raison importante d’exister. Son rôle est de
transmettre un principe sans que les siècles traversés ne
l’altère. Le symbole pourra traverser les siècles et les
millénaires avec la possibilité d’être compris à des époques
différentes et sous diverses latitudes. Il pourra être compris
même dans une société ayant évolué dans une direction
imprévisible à l’époque.
De là la nécessité d’apprendre à voir derrière les
apparences, une loi qui aura plusieurs niveaux d’interprétation
174
et de ce fait, pourra être comprise par tous et adaptée aux
différents niveaux de compréhension.
Ceux-ci seront souvent la cause de discordes et d’apparentes
contradictions entre les divers étudiants de ces textes. Le fait
de comparer ses propres conclusions avec celles d’autres
chercheurs fera égarer l’étudiant dans une forêt de
contradictions qui, en realité, ne seront qu’apparentes et
n’altéreront jamais le fond de l’idée transmise.
C’est pour cela qu’une étude sérieuse ne pourra être
qu’individuelle, avec pour seul guide son Etre intérieur.
L’opinion de responsables religieux sur un point précis de
l’enseignement ne devra être prise qu’en tant que
documentation et non comme vérité et ceci quelle que soit la
notoriété de ces derniers.
De plus, la majorité des prêtres, à notre époque, ayant
négligé l’exploration de leur dimension intérieure, ne
véhiculent plus que la « forme » de l’enseignement, des rituels
de la messe, ainsi que ceux des sacrements. La plupart ne se
doute même pas qu’il y a un « fond », une l’essence.
A force de débattre sur le sens des mots, ils en ont oublié
l’essence et se rassasient de belles paroles qui n’atteignent plus
le coeur des hommes. Leur déroute est très ancienne, elle s’est
amorcée lorsqu’ils ont commencé à modifier les textes, les
enseignements, les faits, afin de choisir pour l’homme ce
qu’ils pensaient être bien pour lui, ou à l’inverse, pour mieux
le domestiquer et accroître l’autorité qu’ils avaient sur ces
derniers.
C’est ainsi que furent soustraits des textes enseignant que
l’homme s’incarnait et se réincarnait jusqu’à ce qu’il atteigne
l’état de perfection.
L’Eglise (par un de ses fameux conciles des premiers siècles
du christianisme) les avait retranchés, jugeant qu’ils étaient
dangereux pour le croyant, qui risquait de repousser dans les
vies futures le travail qu’il devait accomplir dans l’incarnation
175
présente.
Je ne sais pas si cela fut fait pour sauvegarder l’homme, ou
pour d’autres raisons plus subtiles, mais l’action de retrancher
des écrits et des principes aussi importants, allait
complètement changer le sens profond « du pourquoi et du
comment » de la vie sur terre, de l’évolution de l’homme, de
son origine et de son cheminement.
Il est certain que l’Eglise a aussi un rôle de rambarde à
jouer, pour éviter que ceux qui n’ont pas une vision assez large
pour en comprendre le sens des écrits, sortent du droit chemin.
Le chemin qui a été balisé pour eux par des principes de base
sur le bien et le mal qui, bien qu’un peu primaires,
maintiennent ceux-ci dans une ligne de conduite, plus souvent
par peur d’un châtiment que par souci du bien.
Aujourd’hui, les croyants se détournent de l’Eglise, mais ce
n’est pas faute de ne plus croire en Dieu, mais plutôt faute de
ne plus croire en l’Eglise.
Certains se tournent vers les religions orientales, dont les
principes de la réincarnation n’ont pas été retranches, d’autres
rentrent dans des sectes. Mais toujours, cette démarche aura
pour origine la recherche de la dimension intérieure de
l’homme.
Certains resteront toutefois fidèles à leur religion d’origine
et chercheront à travers les écrits, à percer l’apparence pour en
atteindre l’essence, qui est commune à toutes les religions. La
différence entre elle réside souvent dans leur adaptation à
certains peuples, sous certaines latitudes, à des périodes
différentes, tenant compte des particularités et caractéristiques
de ceux-ci.
Passons outre les différences entre ces religions et
philosophies et, avec un peu de recul, observons ce qu’elles
ont en commun. Il doit être sûrement le message essentiel.
Inutile de se perdre dans des tas de détails secondaires.
Un grand point commun entre elles, c’est que l’homme est
176
double. Il est composé d’un corps et d’un esprit et vis sur deux
dimensions.
Dans un deuxième temps, il devient triple et laissera
apparaître l’âme, qui est sa troisième nature, résultant de la
fusion des deux précédentes.
L’âme lui permet de communiquer avec l’esprit, qui est son
essence et le Dieu en lui. C’est l’âme qui va lui servir de guide
jusqu’à ce qu’il atteigne la perfection (l’état de Christ, de
Bouddha, etc.).
Si l’on ne retient que cette petite partie de l’enseignement,
cela va nous suffire pour réaliser un bon bout de chemin.
Nous devons donc tenir compte de l’autre dimension de
nous-mêmes, celle intérieure, qui nous éclairera sur beaucoup
de difficultés que nous rencontrons dans la vie (lorsque nous
serons à son écoute).
De plus, cette triplicité de l’homme se retrouve dans toutes
les religions du monde, présentes ou passées, et nous
confortera dans la véracité de cette théorie.
Pourquoi donc autant parler de la religion, à une époque où
l’individu a tendance à se reposer sur la science, qu’il croit à
l’opposé de celle-ci ?
La réponse est très simple et l’avenir nous donnera
l’opportunité de comprendre la religion par les découvertes de
la science, et fera avancer et comprendre la science à la
lumière de la religion.
En réalité, la compréhension plus grande des deux aspects
de la vie, expliqués par la religion et la science, fera que leurs
partisans respectifs seront rapprochés. Il n’y aura plus de
contradictions entre les deux, mais plutôt une observation des
mêmes principes sous des angles différents, avec des méthodes
différentes.
Ce rapprochement interviendra à la suite de plusieurs
découvertes, dont celle liée à la vie. Elle sera observée comme
étant extérieure et indépendante du corps, n’étant plus
comprise comme le résultat du fonctionnement de tout un
177
ensemble d’organes, muscles et os entre eux, mais plutôt
comme étant à l’origine de ce fonctionnement. Elle réalise le
lien nécessaire entre toutes les parties du corps et les actionne.
La science comprendra que la vie n’est pas du monde
physique, elle est d’un monde plus subtil et continue d’exister
après la mort du corps.
Elle (la science) réalisera aussi que la conscience est un
attribut de la vie. Elle ne siège pas dans le cerveau mais survit
avec elle, en elle.
A cette lumiere, la réincarnation de cette conscience sera
non seulement possible, mais pourra être observée (comme
c’est le cas actuellement par l’hypnose ou par les témoignages
« post mortem »).
La réincarnation sera enfin rendue officielle, ce qui
modifiera le comportement des individus et leur laissera
entrevoir leur véritable dimension. Celle-ci est illimitée et non
réduite à un ensemble de molécules physiques, comme on
essaie de nous le faire croire à notre époque.
Les contacts avec d’autres entités d’origine extraterrestre
nous confirmera cette théorie et certains faits qui nous seront
confiés sur nos origines, risquent fort de nous surprendre,
surtout celui concernant l’évolution des espèces sur la terre.
Cette évolution fut expliquée de manière incomplète par
Darwin* : Nous parlerons dans les prochains paragraphes.
Toujours est-il que dans les décennies à venir, la science
sera le moyen par lequel les hommes retrouveront foi en Dieu,
et si ce terme choque certains, alors rebaptisons-le en « énergie
qui maintient la cohésion de l’univers, de la vie et de la
conscience et qui est à son origine ». Nous parlerons de la
même chose en lui donnant un autre nom.
De toute manière, cette « énergie existe, et beaucoup de
scientifiques le savent depuis plus de vingt ans, sans jamais en
* Darwin Charles Robert : ( 1809 - 1882 ) Naturaliste britanique, fondateur de la doctrine de
l’évolution
178
parler de manière officielle. Cela par peur de se heurter à la
critique de certains « scientifiques » bornés, qui sont sensés
représenter la science et dont l’opinion fait autorité dans ce
domaine.
Le jour est proche où science et religion se rejoindront. Cela
permettra une évolution rapide de l’humanité par la
compréhension du fonctionnement de l’homme et de l’univers.
Ceux-ci sont étroitement liés entre eux et régis par les mêmes
principes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Lun 14 Mai - 6:33

trés bien.
Revenir en haut Aller en bas
goldilox



Nombre de messages : 1088
Age : 37
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Lun 14 Mai - 15:01

RaVioli a écrit:
L'athéisme va de pair avec l'apprentissage universel...
La religion comporte des dissidences à sa simple lecture. Elle provoque le trouble pour celui qui ne sait pas faire preuve de recul à son égard...
L'athéisme constitue un avenir serein pour son objectivité à toutes consonnances divines...
Aucun besoin de l'enseigner, il suffit simplement de bannir l'expression de la religion aux plus jeunes. Ces derniers feront leur choix, une fois adultes...

Attention les enfants, être athé signifie que l'on considère que dieu n'existe pas et on a souvent tendance à utiliser ce terme pour désigner les gens "antireligieux" (au sens très large du terme).
En fait se dire athé est une absurdité car comment prétendre que dieu n'existe pas ? Personne ne peut le prouver, comme personne ne peut prouver qu'il existe.... Selon moi être agnostique est l'attitude la plus logique, c'est-à-dire qu'on ne sait pas si dieu existe (ou s'il n'existe pas).
Quoiqu'il en soit, le discours religieux est faussé par le dogme. Au lieu de montrer au croyant comment faire pour se trouver et croire en lui, le dogme enferme ce dernier dans tout un tas de croyances très contraignantes basées sur des interdits...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RaVioli
Admin


Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Lun 14 Mai - 17:38

Mais avoir l'esprit athé, dans le sens où l'on ne s'applique pas dès l'enfance dans tout un tas d'allégories et consignes incohérentes (comme présentées dans le sujet de Coco Rosie) permet aux plus jeunes d'échapper à un engrenage que l'on connait fatal pour certains...
Et être athé n'est pas une absurdité...
Car croyant le serait aussi...

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
goldilox



Nombre de messages : 1088
Age : 37
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Lun 14 Mai - 20:22

Oui, c'est ce que je dis, héhé. Il faut faire la différence entre dogme et foi et laisser les gens choisir cette voie s'ils le désirent.
Etre croyant n'est pas absurde si on fait la part des choses et que l'on garde à l'esprit que ce n'est qu'une croyance qui fait office d'outil pour passer à autre chose, ce n'est pas une fin en soi. Ce qui est absurde c'est d'affirmer que dieu existe ou n'existe pas. C'est pour ça qu'être agnostique est plus logique, car un agnostique croit que dieu existe ou n'existe pas, il n'y a rien de définitif dans son jugement... Tu saisis la nuance ? Il doute et peut remettre en cause sa vision des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyty



Nombre de messages : 412
Age : 27
Localisation : Essonne
Emploi : Etudiant en soins infirmiers
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Lun 14 Mai - 22:59

"Dans le doute on s'abstient". Ce proverbe est utilisé par la justice et appui la présomption d'innocence. Moi je l'applique à la religion: dans le doute de l'existence de Dieu je m'abstient de croire.

_________________
----------------------------------TYTY--------------------------------------
----------------Le combat finit où la liberté commence-----------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RaVioli
Admin


Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Lun 14 Mai - 23:23

goldilox a écrit:
C'est pour ça qu'être agnostique est plus logique, car un agnostique croit que dieu existe ou n'existe pas, il n'y a rien de définitif dans son jugement... Tu saisis la nuance ? Il doute et peut remettre en cause sa vision des choses.

Parfaitement.
Tu te colles à faire un topic sur l'agnostisme ?

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
goldilox



Nombre de messages : 1088
Age : 37
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Mar 15 Mai - 22:49

Qd j'aurai un peu de temps oui, parceque l'agnostisme couvre un champs de réflexion assez vaste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Rosie



Nombre de messages : 29
Age : 27
Localisation : Tunisie
Emploi : Lycéenne
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Sam 19 Mai - 0:19

Agnostisme? ... Certes
C'est bien gentil, cependant voir les choses ainsi serait (là encore) vraiment superficiel. L'agnostisme c'est malheureusement dans l'immense mahorité des cas faire de l'absence d'opinion une facade de prudence. Or celle-ci n'a de valeur véritable que si elle s'accompagne non seulement d'une véritable recherche; non pas dans le domaine épineux de la croyance ou de la foi où on ne peut rien prouver sur quoi que ce soit mais sur celui de l'impact qu'on eux les religions sur l'Histoire et qu'elles auront eventuellement; et à partir de là se constituer une opinion de simple observateur. Si on attend d'avoir une réponse, crois moi on attendra très longtemps. La religion a montré son absence totale de valeur scientifiques, le seul et unique domaine dans lequel elle peut être bénéfique est celui de l'existentialisme : la Religion est une arme contre l'appréhension du futur (ou angoisse) et le pessimisme.
A croire que notre "piquet" d'adulte est remploacé par la peur de l'Enfer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Sam 19 Mai - 0:47

selon le dico, agnosticisme: doctrine qui declare l' absolu inaccessible à l' esprit humain, et la metaphysique inutile.


un bon moyen de justifier ses conneries quoi...

ah ah le fameux pretexte "l' erreur est humaine".... je ten foutrai moi...

lol!



Citation :
La religion a montré son absence totale de valeur scientifiques

sinon ça c'est faux.
jai un bouquin qui s'intitule "le tao de la physique" trés interressant.
bon ok le taoisme c une religion à part...

http://www.amazon.fr/tao-physique-Fritjof-Capra/sim/2710707136/2?ie=UTF8&pf=3


par l'observation seule, les "anciens" avaient decouvert des choses extraordinaire. que lon a pu prouver que trés recemment.
Revenir en haut Aller en bas
Coco Rosie



Nombre de messages : 29
Age : 27
Localisation : Tunisie
Emploi : Lycéenne
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Sam 19 Mai - 0:57

mmh...
Il me semble que Corneille a un jour écrit : "Devine si tu peux, choisis si tu l'oses"...
Une valeur scientifique? tu plaisantes j'èspère; as-tu vraiment lu de quoi il s'agissait? pour information, la taoisme est une secte et non une religion...
La religion pose pour inexplicable tout ce qui n'est pas encore expliqué
; c'est d'ailleurs là le principe du "Dieu des Brèches"...
Dieu c'est la Transcendance, le Surnaturel, il est omniscient, omnipotent, omniprésent... En gros une sorte de San Goku Super Sayen niveau 9000 (pour les fans de DBZ).
Ce n'est pas une question d'historique de la sciences mais d'historique du Progrès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Sam 19 Mai - 3:37

le taoisme n'est pas une secte.
c'est une religion +sieurs fois millenaire.
une voie, une philosophie a suivre seul.

ce qui est surnaturel a un moment devient explicable un jour.
evidemment si tu t' attends à ce que lon te prouve l' existence d'un "Dieu" avec une barbe blanche c'est que tu n'as pas compris grand chose au message d'une religion.

le texte posté par tyty je crois est trés bien.
Revenir en haut Aller en bas
Coco Rosie



Nombre de messages : 29
Age : 27
Localisation : Tunisie
Emploi : Lycéenne
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Sam 19 Mai - 4:21

Il me semble inutile de tomber dans le "t'as rien compris" qu'en général on utilise parce qu'on est pas arrivé à convaincre, ce n'est pas le cas ici donc c'est dommage. Un dialogue de sourds ne sert à rien.
Par "Dieu", j'entend antité créatrice, l'architecte, "l'idée du Bien" selon Platon et non pas le vieux à Barbe Blanche genre Merlin L'Enchanteur.
Car c'est Lui la vraie question, cela n'a rien à voir avoir avec les questions d'interprétation des textes dits sacrés traduits et re-traduits au cours des siècles. Personnellement cela j ele rejette pour toutes les raisons que j'ai en parti exposé precedemment. Comme je l'ai dit je n'enlève en rien ce qui fait la valeur de la Religion à savoir un rapport intime avec ce qui ne se démontre pas, voir la Religion d'un simple regard intellectuel lui ôterais tout et serait profondement incohérent car ce serait passer outre l'existence même de l'homme. C'est la Religion que je rejette, pas l'entité elle-même. Et c'est là précisement où je crois que l'on devrait s'attarder.
Le déisme voltairien ou platonien est nettement plus interressant que les stériles propos tenus par les superstitions religieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Sam 19 Mai - 5:04

raa c dingue!

je dis tu, jaurai pu dire "on" c pareil.
faut pas se sentir obligatoirement visé!! c'est fou cette susceptibilité!

on peut trés bien considerer Dieu comme etant la chose qui a declenché le big bang.

une religion, à la base, c'est fait pour encadrer les hommes dans le but des ameliorer. tout le reste, c'est du pipi de chat!
Revenir en haut Aller en bas
Coco Rosie



Nombre de messages : 29
Age : 27
Localisation : Tunisie
Emploi : Lycéenne
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Sam 19 Mai - 15:01

Encadrer les hommes ou les soumettre?
Si on regardes de plus près l'Histoire des Relions du Livre on s'aapreçois d'une chose c'est que la politique y est bizarrement extremement liée... Exemple: la difference entre chiites et sunnites s'est opérée lorsque les descendants de mahomet on voulu prendre le pouvoir et on utiliser leur prétendue lignée avec le Prophète pour assassiner Ali. Pareil,dans la religion chrétienne, l'actuelle version de la Bible date de 1923 or sait tu qu'au début il y avait 40 évangiles et non pas 4 ?(Constantin? premier empereur Romain a instaurer la religion chrétienne comme religion d'etat a du bruler une bonne partie des textes sacrés qui aller contre le catholiscisme). Tout le monde lit cette version alors qu'elle a été coupée au ciseau par des gens assoiffés de pouvoir. Autre exemple : le fondement même de l'Eglise (vaticane) repose sur le fameux "Tu es Pierre et sur Cette Pierre je fonde l'Eglise Catholique"; cette formule est sensée se trouver dans la premiere partie des Evangiles, et bien figure toi que cela n'a jamais existé, tout comme la supposée traduction de la "pomme" en quelque sorte (malus en latin).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Sam 19 Mai - 19:12

oui bien sur. Eglise et pouvoir ont été trés lié au moyen age.
evidemment que faire croire des mythes est un trés bon moyen de manipulation! encore aujourdhui...

mais tout ce que tu me racontes là n' a strictement rien à voir avec un concept de developpement de l'individu. et comme je lai dis, tout ce qu'il y a autour est à jeter. c'est bien pour encadrer les moutons.

c'est un moyens de selection.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?   Aujourd'hui à 22:06

Revenir en haut Aller en bas
 
L'athéisme est-il l'avenir de l'humanité?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'athéisme en Europe
» Pourquoi la culture occidentale a -été-elle produit l'athéisme ?
» L'athéisme militant
» La religion, l’athéisme et la morale.
» athéisme et morale ou éthique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index Volition :: Le Contemporain :: Religion-
Sauter vers: