Index Volition


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'homosexualité est-elle une perversion?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Giskard

avatar

Nombre de messages : 99
Age : 25
Localisation : Star's End
Emploi : étudiant
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mar 4 Sep - 21:49

ravioli a écrit:

C'est fichtrement communautaire car ils te regardent de haut si tu n'acceptent pas leurs idéaux. J'ai reçu des avances multiples...
Les boulangeries, les cafés, les salons de coiffure portent des noms comme "le mâle chocolat", "le gay cappucino"...
La bizarrerie vient de celui qui est hétéro. Le monopole (social et commercial) est déténu par l'homosexuel dans ce quartier (et je sais de quoi je parle pour le cotoyer tous les jours)...

et bien croit moi ravioli, j'en suis profondément navré. je hais le communautarisme et déteste toutes les boites commerces ect qui sont réservés exclusivement a tel ou tel type de personnes.
il faut absolument éviter tout le business qui se construit tout autour...

a la limite une boite de rencontre je ne suis pas contre, mais un café c'est trop!

je voudrai que toute personne puisse s'intégrer semblablement, quelques soient ses opinion politiques, sa "race" (c'est un autre mot que je n'aime pas beaucoup), et sa sexualité.
il y a une chose que je ne comprend pas : pourquoi certains se posent ils une étiquette aussi ostensiblement??
peut être est-ce justement parce qu'ils ont, au fond d'eux-même, honte de ce qu'ils sont, (il faut avouer que la société ne fait rien contre), et que en réflexe a cela ils s'affichent comme pour faire croire le contraire?

Est-ce une provocation? Provoquer les conservateurs et en général la société qui les exclu?

je ne sais pas...


Dernière édition par le Mer 5 Sep - 17:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://politikactu.skyblog.com
khao_shan

avatar

Nombre de messages : 88
Age : 32
Localisation : Bdx/Btz
Emploi : étudiant
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mar 4 Sep - 22:56

Citation :
Est-ce une provocation? Provoquer les conservateurs et en général la société qui les exclu?
exactement, ils se disent que quitte à choquer les gens autant le faire à fond...


Citation :
je voudrai que toute personne puisse s'intégrer semblablement, quelques soient ses opinion politiques, sa "race" (c'est un autre mot que je n'aime pas beaucoup), et sa sexualité.
ça serait bien oui, mais bon c'est pas demain la veille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goldilox

avatar

Nombre de messages : 1088
Age : 38
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mar 4 Sep - 22:59

Bah il suffit que les gens décident de devenir adulte et arrêtent de se comporter comme des gros bébés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khao_shan

avatar

Nombre de messages : 88
Age : 32
Localisation : Bdx/Btz
Emploi : étudiant
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mar 4 Sep - 23:19

Il faut oser vivre sa sexualité ouvertement (quand cela est possible et pas dangereux) sans pour autant chercher à choquer.

Quand un couple d'hétéro se roule des pelles à outrance en pleine rue ou dans le tram, je suis peut être un peu vieux jeux, mais je trouve ça indécent ! En 10 min ils échangent assez de salive pour tromper un test ADN...erk

Mais si j'ai envie d'avoir un geste envers avec mon copain et bien je ne vais pas me gener.

S'afficher ou pas, ça dépend surtout de l'endroit où on se trouve, et de ce qu'on veut y faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giskard

avatar

Nombre de messages : 99
Age : 25
Localisation : Star's End
Emploi : étudiant
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mer 5 Sep - 1:45

.


Dernière édition par Giskard le Mer 21 Juil - 23:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://politikactu.skyblog.com
FJG

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 26
Emploi : Etudiant en Licence 1 à Paris XI Orsay.
Loisirs : Biologie, Géologie, langues (anciennes et vivantes), Histoire, Géographie.
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mer 13 Jan - 2:15

Bonjour. En tant que biologiste je vais répondre très franchement ce que je pense de l'homosexualité. Pour moi, à partir du moment où un rapport sexuel n'implique le sexe que d'un des deux partenaires, il ne s'agit pas de sexualité mais d'érotisme, que ce soit entre hétérosexuels ou entre homosexuels. L'homosexualité n'est donc pas de la sexualité mais de l'érotisme, donc de la perversité (pour moi la perversité est un détournement de la sexualité au seul but de retirer du plaisir sexuel). Au cours d'un rapport homosexuel, seul le plaisir est recherché, c'est donc indiscutablement de la perversité. Chez de nombreux animaux autres que l'Homme on trouve des signes d'homosexualité, c'est soit parce qu'ils ne peuvent s'arroger le contrôle des femelles (c'est le cas chez les lions), soit car leur odorat et la réception des phéromones sont détraqués (c'est le cas chez les rats et beaucoup d'autres, dans ce cas c'est donc génétique), ou encore car leur cerveau fonctionne moins sur un système d'hormones que sur un système de plaisir sexuel, un complexe de récompense (c'est le cas de l'Homme, du Bonobo ou de l'Orang-Outan). La preuve que l'homosexualité est une perversité est que c'est chez ces animaux là que l'on observe d'autres signes de perversité comme la masturbation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RaVioli
Admin
avatar

Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Jeu 14 Jan - 7:35

perversité n'est-il pas péjoratif ?
quelle est la définition au sens biologique ?
érotisme = perversité ?
n'est-ce pas trop poussé ?

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
Saint-Juste

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Jeu 14 Jan - 10:42

Salut à tous,

Je n'ai pas pris le temps de lire tous vos message sur ce thème, mais histoire de donner mon avis:

Premièrement, la biologie ne peux expliquer les tendances homosexuelles des humains, on ne peut expliquer l'impalpable avec des microscopes.
Deuxièmement, foutez donc la paix aux homosexuelles, ils n'en sont pas moins humains que vous et moi. Ce doit être bien difficile intérieurement de lutter contre cette sensibilités hors normes. A savoir que être normal, c'est être dans la "norme du mal".
Troisièmement, pour nos sociétés qui trouve de l'importance quant à la "surpopulation" en général, c'est un moyen de réduire les naissances, bien plus humain que de provoquer des guerres.
Quatrièmement, l'avantage des humains est de pouvoir avoir une relation sexuelle pour le plaisir, il n'y a pas de mal à se faire du bien. La perversion est de se conformer à ce que nous dicte nos institutions religieuses et politiques (Qui sont bien souvent des réservoir à pédophiles).C'est bien beau de se pavaner d'être des super héros des droits de l'homme, si on nous interdit la liberté d'aimer qui l'on veut pourvu que l'on reçoit le consentement de celui qu'on aime.
Cinquièmement, Je crois en un Dieu bon qui se réjouis quand deux personnes font l'amour, sans distinction de sexe, race, couleur, ou de religion. L'essentiel, c'est l'énergie d'Amour qui se dégage dans les relations amoureuses. Jésus à dit je crois "aimez vous les uns des autres", "Aime ton prochain comme toi-même"...
Sixièmement, les hétérosexuels n'en sont pas moins "sales" dans leurs relations, si l'on savait tout ce qui se passe sur la couche, et si c'est de mettre son pénis dans le "caca" qui dérange je tiens à dire qu'il y a plus d'hommes qu'on ne croit qui sodomisent leur femme. D'autre part c'est plus la sexualité entre hommes qui gène, qu'entre femmes.
Septièmement si l'on n'est pas attiré par ce genre de relations, on n'est pas obliger de le faire.
Dernièrement, c'est quoi cette habitude de se mêler de se qui nous ne regarde pas, on n'a bien d'autres travers bien plus importants à résoudre pour la survie de l'Humanité, l'homosexualité n'est pas un danger.

Pour le mot de la fin, il faut savoir profiter des plaisir de la vie, elle est bien assez difficile comme ça, du moment que l'on ne fait souffrir personne, où est l'inconvénient ?

saint-Juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FJG

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 26
Emploi : Etudiant en Licence 1 à Paris XI Orsay.
Loisirs : Biologie, Géologie, langues (anciennes et vivantes), Histoire, Géographie.
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Sam 16 Jan - 19:32

Premièrement, la biologie qui étudie la sexualité ne se base pas sur la microscopie, sauf pour les tests d’immunifluorescence. Elle se fonde sur l’étude des hormones (c’est l’endocrinologie) et sur le fonctionnement du cerveau vis-à-vis du plaisir sexuel (ce que l’on appelle le complexe de récompenses/renforcement génital). Le comprtement sexuel est donc quelque chose de palpable, car il dépend de molécules comme la testostérone pour les mâles ou de la progestérone pour les femelles. Chez certains animaux, comme Homo sapiens, mais aussi d’autres singes comme l’Orang-Outan ou le Bonobo, c’est le complexe de récompense/renforcement génital qui prime, ce qui explique que ce sont ces animaux qui sont amenés à avoir des pratiques sexuelles plus proche de l’érotisme que de la sexualité.
Biologiquement « homosexuel » et « hétérosexuel » n’ont aucune signification. Scientifiquement parlant, la question n’est pas de savoir si on est attiré (je me place du point de vue masculin) par les femmes ou par les hommes, la question est de savoir si on est attiré par le vagin, ou par autre chose (la bouche, ou le rectum, par exemple). La vaginophilie est le comportement biologique. Chez l’Homme, comme chez bien d’autres mammifères, il est un objet de sexualité, mais aussi d’érotisme. Les autres sont uniquement des objets d’érotisme, car de recherche du plaisir sexuel uniquement. Je n’emplois pas ici le mot perversité comme un mot péjoratif, mais comme « détournement de la sexualité pour l’érotisme », ce qui est le cas pour les homosexuels et pour la plupart des hétérosexuels (je ne citerai que les films pornographiques, la prostitution, les sex-toys, la masturbation ou encore la sodomie et toutes les pénétrations non vaginales, les pénétration vaginales sur personnes non consentantes, la pédophilie… qui sont d’après cette définition des perversions sexuelles, dont certaines nuisibles, ce qui n’est pas le cas de l’homosexualité)
Troisièmement je ne trouve pas qu’avoir un rapport sexuel pour le plaisir soit un avantage, personnellement je rejette le plaisir sexuel, mais cela est un débat purement sociologique, dans lequel je refuse de tomber.
Quatrièmement, je trouve qu’il y a un décalage entre aimer quelqu’un et avoir des rapports sexuels avec quelqu’un. Aimer quelqu’un est quelque chose de pur, mais nous sommes encore dans le petit débat, le débat sociologique.
Cinquièmement je ne crois pas en l’existence de Dieu (je rappelle que je suis étudiant en biologie). Je ne vois pas en quoi un rapport sexuel amènerait une « énergie d’amour », personnellement j’assimilerais plutôt un rapport sexuel à une transe où les personnes ne sont plus capables de se contrôler, où elles sont réduites en esclavage par leurs passions « de la chaire ». Je n’ai jamais eu de rapport sexuel, j’ai toujours méprisé la masturbation, et sans être physiologiquement asexuel, je compte ne jamais en avoir. J’ai un immense respect pour toutes les religions, mais je ne pense pas que Jésus, pour qui j’ai une grande admiration malgré mon athéisme, par « Aime ton prochain » voulait dire « Aie des rapports sexuels avec ton prochain ». Il voulait dire « Aide ton prochain dans la souffrance ». Personnellement, je trouve un peu naïf de croire que Dieu, s'il existait, se réjouirait en voyant des personnes avoir un coït.
Sixièmement, je suis bien d’accord avec vous. Comme je l’ai dit plus haut, seules les rapports vaginaux sont de la sexualité. Personnellement je trouve la sodomie absolument dégueulasse, si je puis me permettre une telle grossièreté. Cette activité est indigne d’un Homme, et j’ai un grand mépris pour cette pratique scandaleusement perverse, qui transforme un homme en une brute imbécile incapable de se contrôler, et qui y perd toute sa dignité.
De plus je signale que dans le genre Homo, l’érotisme est apparu en même temps que l’homosexualité (forcément car les deux sont liés), dans l’espèce erectus (qui n’en porte, si je puis me permettre ce jeu de mots puéril, que doublement bien son nom d’espèce). Le plaisir sexuel est apparu au cours de l’évolution pour forcer la sexualité et accélérer la reproduction. C’est pourquoi je considère en temps que biologiste que les rapports autres que vaginaux sont des aberrations évolutives, même si cette remarque peut paraître finaliste.
Dernièrement, on a effectivement bien mieux à faire que de parler de sexe. Je pense au réchauffement climatique, à la disparition des espèces, à la misère dans le monde, à l’esclavage des enfants, et bien d’autres comme le gavage des oies et des canards pour leur foie gras, le shark fishing, qui consiste à couper les nageoires et les ailerons des requins, et à rejeter l’animal vivant et mutilé dans la mer. On peut aussi penser à la chasse à la baleine (harpons à tête explosive) ou au dauphin, au commerce de l’ivoire, et à tout ce qu’a engendré la bêtise humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Juste

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Dim 17 Jan - 5:33

salut à tous,

Merci à FJG, pour avoir exprimé sa position.
Cependant, je ne trouve pas que ce discours "scientifique" soit bien plus humain que que le discours des religions à ce propos.
Cela pourrait aider à justifier les actes de certains partis politiques ou religieux dans le monde ( emprisonnement, voir condamnation à mort ), ou pousser quelques nerveux à organiser des raides punitifs.
Je pense que c'est une erreur fondamentale de comparer un rapport sexuel de deux personnes qui s'aiment comme un simple coït, même si certains comportements de certains se rapproche plus de l'animal que de l'Homme.
La science rationaliste a ses limites, et ne sait pas encore expliquer les échanges énergétiques qui se produisent entre les êtres vivants, alors que les Anciens l'expliquaient merveilleusement bien.
D'ailleurs, le contrôle de l'énergie sexuelle est l'une des méthodes qui permet l'éveil de la conscience. D'où les pratiques tantriques et le Kamasutra qui sont loin d'êtres des perversions, ni même de l'érotisme, juste une pratique spirituelle.
Il existe bien entendu des gens qui sont obsédés par tout ce qui touche au sexe, et je trouve que cela est bien déplorable quand ils commettent des actes incontrôlés comme le viol ou la pédophilie.
Quant au libertinage, je pense que cela ne regarde que les libertins, ils ont fait leurs choix en tant qu'adultes, et ils le font dans des lieux adaptés et en toute discrétion.
Par contre je pense que la pornographie ne doit pas être publique, qu'il ne devrait pas avoir d'images évocatrices à la porté des enfants dans les rues, à la télévision ou même sur internet. La sexualité est quelque chose qui devrait rester dans l'intimité, ou dans des lieux prévus à cet effet.
Je croix aussi qu'il serait plus évoluer de réouvrir des maison de charmes, plutôt que voir des gens se prostituer pour le profit de proxénètes ou de réseaux mafieux.
Quand aux phrases de Jésus que j'évoquais, je voulais exprimé que l'on ne doit pas condamner les gens par rapport à leurs choix sexuels, ce sont aussi des êtres vivants qui méritent de conserver leurs libertés de choix, à partir du moment où ils ne font souffrir personne.
Quant à Dieu, c'est un mot générique, pour exprimer la conscience à l'origine de tout , et que la science ne peut appréhender, quoiqu'Einstein avait très bien compris en déclarant que le "Hasard, c'est Dieu qui ne dit pas son Nom".

Saint-Juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RaVioli
Admin
avatar

Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mer 20 Jan - 6:59

FJG
Biologiquement parlant, l'orgasme est-il néfaste pour le corps humain ?
Sur quoi la science se base-t-elle de ce point de vue ?

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
FJG

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 26
Emploi : Etudiant en Licence 1 à Paris XI Orsay.
Loisirs : Biologie, Géologie, langues (anciennes et vivantes), Histoire, Géographie.
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Ven 22 Jan - 2:17

Non, l’orgasme n’est pas néfaste à la santé. Il n’est pas bénéfique non plus. Le plaisir lié au rapport sexuel est apparu au cous de l’Evolution pour permettre la sexualité et la reproduction. Il est vrai que l’orgasme peut (mais ce n’est encore que du domaine de la supposition) protéger du cancer, notamment le cancer des testicules ou de la prostate.
On lit souvent que l’activité sexuelle « rallonge l’espérance de vie ». Personnellement je pense qu’un footing ou un tour de vélo sont bien plus efficaces. Ceci dit, il faut reconnaître que l’orgasme induit une production massive de dopamine et d’endorphines (molécules proches de l’Opium), qui ont pour effet un sentiment temporaire de bien-être corporel. (N’ayant jamais tenté l’expérience, je me trouve dans l’incapacité de le confirmer ou de l’infirmer).
En fait, je ne vois pas en quoi la connaissance est liée au rapport sexuel. Pour moi l’érotisme, c’est à dire la recherche du plaisir sexuel, est une passion (du latin Patior : Souffrir). Je pense être quelqu’un de parfaitement équilibré malgré mon asexualité, donc pour moi, la sexualité et l’érotisme ne sont pas fondamentales pour un être vivant. (et au moins, je suis sûr de ne jamais attraper le SIDA).
Je me suis attaqué à l’érotisme dans mon dernier post, mais je pense que du moment que ces pratiques ne nuisent à personne, il n’y a pas lieu de les rendre répréhensibles. C’est plutôt quelque chose de moral, et peut-être aussi de dignité. Mais ceci n’est qu’une opinion personnelle, que j’admets tout-à-fait que vous ne partagiez pas (vous ne seriez pas les premiers).
Je précise que je m’oppose tout autant que vous au proxénétisme, et aux répressions qui ont pu avoir lieu durant l’Histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Juste

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Ven 22 Jan - 5:57

Salut à tous,
Salut à FJG,

Les propos de FJG sont intéressants, d'autant que je ne sais plus ce que peut être une vie sans sexualité (Depuis mon 1er rapport).
Ceci dit, je ne crois pas qu'une personne sera plus équilibrée qu'une autre avec ou sans sexualité. Je ne crois pas non plus que la sexualité fait souffrir, puisqu'elle apporte une sensation de bien-être (prolongée pour ma part).
Par contre une sexualité réprimée ou une homosexualité refoulée peuvent être catastrophiques ! Et comme le disait un utilisateur, c'est souvent ceux qui répriment leurs tendances qui sont très intolérants, voir violents vis-à-vis des personnes qui sont le miroir de leurs propres pulsions refoulées.
Ensuite, tu devrais savoir que pas de rapports sexuels ne préserve pas du SIDA, tu pourrais très bien te faire perfuser avec du sang contaminé...
Enfin, bref je pense FJG, sans vouloir t'obliger, tu devrais mettre un peu d'eau dans ton vin, parce que pour conclure l'homosexualité n'est pas une perversion, ce n'est pas du sadisme non plus, ce n'est ni plus ni moins un partage intime entre deux personnes du même sexe, mariées ou non.
Cependant, même si la définition académique, médicale, psychiatrique ou religieuse donne une idée de déviance au mot perversion, ce qui est littéralement "exacte", je m'oppose à l'idée que l'homosexualité soit considérée comme quelque chose d'immorale ou d'indigne pour le genre humain.

Fraternellement,

Saint-Juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu

avatar

Nombre de messages : 369
Age : 34
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Dim 14 Fév - 20:01

heureusement qu'un biologiste vient faire un peu de lumière... evidemment vite réfuté par reflexes conditionné par nos bien pensants habituels....


Citation :
Biologiquement parlant, l'orgasme est-il néfaste pour le corps humain ?


En tous les cas la recherche du plaisir (donc de la gratification, donc de la dominance... qu'elle soit "auto-" ou pas) n'est pas un gage de bonne santé, ni de stabilité.

L'orgasme est comme une drogue. recherche de plaisir, augmentation des doses, déconnexion avec le réel... je vous laisse poursuivre la reflexion sur cette analogie.



Il va de soi que l'homosexualité est en tout cas une déviance, puisque totalement absurde du point de vue de la survie de l'espèce. Il serait temps que les pédés l'admettent...
Il serait temps également qu'ils acceptent donc que l'on en recherche les causes et les conséquences. D'autant plus que nos sociétés, sociétés du désir provocant beaucoup de frustrations, sociétés du féminisme dans le sens "prise de pouvoir" des femmes et masculinisation de la femme, créé beaucoup et de + en + de pédés.


Il convient également, par une juste observation des choses, de distingués les types d'homosexualités. L'homosexualités "façon peplum" (ou genre camionneur) virile, pour le plaisir, ne refusant pas la procréation, assumé; et l'homosexualité façon tarlouze efféminé, par une peur bleu des femmes, souvent favorisé par une mère abusive, qui ne s'assume pas et qui se sent obligé de nous imposer la vision de son trou de balle dilaté grace à sa fierté retrouvé dans un communautarisme aggressif (gay pride)...
Sans oublier l'homosexualité lié à la misère sociale.

Ne nions pas non plus les dangers d'un recul des perversités, qui fait désormais passer l'homosexualité comme soft.

Ainsi que les dangers liés à la pédophilie, le "trés" jeune garçon étant depuis toujours (en témoigne les fresques de l'antiquité, et plus recemment jacques, Dugué, Pascal Sevran, Frederic Mitterand...) un fantasme trés courant chez les homos....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/malamatiya
Saint-Juste

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mar 16 Fév - 2:17

Salut à tous,

STOP !

êtes vous parfaits ?
Ce n'est pas l'humanisme qui vous étouffera !

Mais qu'est-ce qu'on en a à faire que les gens soit homos ou non, laissez les donc faire leur vie comme ils l'entendent.
Et puis ce n'est pas contagieux...

Et c'est quoi cette manière d'accuser les homos de pédophilie ?
Et tout ces curés, ils sont homos peut-être ? et tout ces pères de familles hétéros qui se tapent leurs enfants et les copines de leurs enfants, le sont ils aussi ? et dutrou, et fourniret, et pierrot le fou étaient-ils homos ?
Baliverne.
Homosexualité ne rime pas forcement avec viol, pédophilie, ou névrose.

Cela arrange bien les fachos de service d'avoir des biologistes ou autres scientifiques moyenâgeux pour affirmer de telles sornettes.
Peut-être qu'il faudrait les gazer tant que vous y êtes ?!

Et puis qu'est-ce qu'on s'en fout de la survie de l'espèce, nous sommes déjà bien assez nombreux à souffrir des méfaits des soi-disant hétéros !

Pendant que les grosses têtes de la planète sont en train de planifier l'extermination en masse des populations (grâce à la science), vous en êtes encore à dire des conneries sur la sexualité de chacun.

Un peu de bon sens, il faut arrêter ces enfantillages, et vous avez beau étaler toute votre intelligence, vous ne valez pas plus que des babouins.

L'orgasme, ça fait du bien, c'est bio, renouvelable, et sans danger. Point.
Y a t il du mal à se faire du bien sans avoir à copuler pour la survie de l'espèce ?....

Fraternellement,

Saint-Juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FJG

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 26
Emploi : Etudiant en Licence 1 à Paris XI Orsay.
Loisirs : Biologie, Géologie, langues (anciennes et vivantes), Histoire, Géographie.
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mar 16 Fév - 2:29

Ainsi vous condidérez les babouins inférieurs à l'Homme? Et vous osez parler de racisme? Et pourquoi pas les Juifs pendant qu'on y est?
Bon pour répondre à la question, non, l'homosexualité n'est pas une perversion, mais oui, c'est une perversité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Juste

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mar 16 Fév - 2:39

Salut à tous,

FJG, stp ne mélange pas tout, tu m'as bien compris pour les babouins....

Saint-Juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FJG

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 26
Emploi : Etudiant en Licence 1 à Paris XI Orsay.
Loisirs : Biologie, Géologie, langues (anciennes et vivantes), Histoire, Géographie.
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mar 16 Fév - 2:44

Que je vous aie compris ou pas n'est pas la question. Si je disais "vous ne valez pas mieux que des noirs"? Ce serait très insultant pour une personne dont la peau serait noire. Pour les Baboins, c'est la même chose.
Et je répète que l'homosexualité n'est pas une sexualité mais de l'érotisme. Et arrêtez de dire que la science prépare avec des extra-terrestres l'extinction massive, cela d'amusant en est devenu ridicule, celle-ci provient de l'ignorance des gens, qui ne se rendent pas compte qu'ils détruisent la planète. Si aucun scientifique n'avait mis l'humanité en garde contre la pollution, je n'ose imaginer la tête de la planète. Et si l'Homme disparaît, tant mieux, la vie s'en portera mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Juste

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mar 16 Fév - 3:27

Salut à tous,

Bien, si je dis que ceux qui prennent les homos pour des gens anormaux, ne valent pas mieux qu'un moule à gaufres, on ne pourra point m'accuser de racisme. Vous allez un peu vite en besogne.

En tout cas, E.T. ou non si tu ne vois pas l'évidence, c'est tant mieux pour toi, mais j'ai de bonnes raisons de penser que l'histoire du nouvel ordre mondial n'est pas si ridicule que cela, ce n'est pas une théorie, et que les responsables de la pollutions et autres agents destructeurs, ne sont pas les "gens", mais bien des nazis qui se cachent derrière la technologie pour arriver à faire ce qui n'ont pas fini pendant la 2e guerre mondiale.
Par exemple l'invention du HIV, c'est du même accabi que H1N1, ebola et compagnie.
Tout cela grâce à la science, non pas à l'ignorance des GENS.

Je pense qu'il faut cesser de culpabiliser les "GENS" et se rendre compte enfin que les vrais responsables sont ceux qui DECIDENT pour les autres.
Les GENS n'ont pas le choix que de disposer ce qu'on leur impose.

Il est où le moteur à eau ? elle est où la fusion froide ? il est où le moteur magnétique ....etc....Dis moi ou je peux acheter tout ça.

Alors, foutons la paix aux homos, aux érotiques, et aux GENS, ils n'ont jamais empêcher la terre de tourner en rond.

fraternellement,

Saint-Juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FJG

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 26
Emploi : Etudiant en Licence 1 à Paris XI Orsay.
Loisirs : Biologie, Géologie, langues (anciennes et vivantes), Histoire, Géographie.
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mar 16 Fév - 3:43

Oui, c’est ça. La VIH, tout comme le virus ebola, a été créé en laboratoire par des méchants scientifiques sous les ordres de Nicolas Sarkozy, travaillant main dans la main avec des Plutoniens, qui visaient à la destruction des gentils ignorants qui se sont toujours opposés à la science. Vous ne
vous rendez pas compte que si c'était le cas, cela serait fait depuis longtemps?
Bon, trêve de plaisanteries débiles. Il n’est nul besoin de moteur à eau pour se déplacer sans polluer, si on a un cerveau et des mollets. On prend son vélo, on ne pollue pas et c’est meilleur pour la santé. Et je répète qu’Hitler était ennemi de la science, sinon il n’aurait pas brûlé les livres, parmi lesquels figuraient des livres scientifiques.
Et il faut arrêter de dire Homo pour « Homosexuel ». « Homo » signifie « Même ». Mais oui, laissons-les pratiquer leurs activités. Si le rectum constitue pour eux un objet de plaisir et d’érection, grand bien leur en fasse et tant pis pour eux, je n’ai jamais dit qu’il fallait les exterminer.


Dernière édition par FJG le Lun 31 Mai - 3:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Juste

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mar 16 Fév - 6:01

Salut à tous,
Salut FJG,

Peut-être que tu excelles dans le verbiage scientifique, mais tes notions d'Histoire sont à revoir.
Ne sais tu pas que l'on doit la recherche aérospatiale aux savants nazis qui ont été expatriés discrètement vers les US, la France et le Royaume Unis ?
Les Mengele, barbi et compagnie, comment ont ils réussi à "fuir" aussi facilement ? Croyez vous vraiment qu'adolf était assez con pour se suicider ?
Sais tu ce qu'est le soleil noir et l'ultima thulé.
Sais-tu que se sont les banques américaines qui ont financer la recherche en Allemagne du IIIe Reich ? Sais-tu ce qu'est la franc maçonnerie branche écossaise ? Sais-tu le nombre de présidents américains en qui faisaient parti?
Connais-tu leurs symboles ? leur but et leurs moyens???
Sais tu encore que les ricains ont balancés leurs bombes atomiques sur le Japon alors qu'ils étaient en train de capituler? Sais tu aussi que ces mêmes ricains ont bombardés Royan au napalm alors que les allemands avaient déjà capitulés ? Ne sais tu pas que l'OTAN et l'ONU sont des fabriquants de guerres ? Que le FMI fabrique la misère ?
Et crois-tu qu'aujourd'hui ça les déranges de sacrifier des millions de vies comme ils l'ont déjà fait dans le passé ?
Alors, au lieu de me faire passer pour un débile, fasciste, raciste, parce que je dévoile une vérité qui visiblement dérange vos grandes certitudes, vous feriez mieux de vous réveillez parce que les choses vont s'accélerer et que vous n'aurez bientôt plus le temps de dire ouf que vous aurez les forces de l'ordre à vos trousses grâce à la puce RFID.

Alors il est certain que je fais bien plus preuve d'Humanité en me rebellant contre des théories scientifico-religieux anti plaisir sexuel, que ceux qui colportent ce genre de théories néfastes à l'évolution des consciences.
Je ne dis pas que FJG veut exterminer les homos, mais que ses théories sont dangereuses.
Et la preuve, c'est que bardamu s'en réjouit .
En tout cas merci de me faire rectifier le mot Homo, il est clair que de les qualifier de tarlouzes ou de pédés ne te gènes points.

Il serait quand même plus agréable que vous fassiez preuve d'un peu plus de réflexions, sans toujours vouloir vous mettre systématiquement au dessus des autres parce que vous avez fait des "ETUDES" et que vous connaissez une multitudes de termes scientifiques.

Fraternellement,

Saint-Juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FJG

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 26
Emploi : Etudiant en Licence 1 à Paris XI Orsay.
Loisirs : Biologie, Géologie, langues (anciennes et vivantes), Histoire, Géographie.
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mar 16 Fév - 14:44

Vous sous-estimez largement mes connaissances en Histoire. Je crois même en savoir bien plus que vous. Ma première passion était l'Histoire, et déjà en CM2 certains disaient que j'en savais plus que le prof. C'était exagéré, cependant j'avais déjà pas mal de culture sur certains sujets.
Connaissez-vous le Latin, le Grec, l'Hébreux, le Copte, le Hiéroglyphe, le Démotique, l'Arabe? Non? Alors ne parlez pas de ma culture générale sans savoir, malheureux ignorant. Je sais bien que les USA ont bombardé inutilement le Japon, ou que les Américains ont financé les recherches technologiques concernant les bombes. Et pour votre culture génbérale, vous saurez aussi que les USA ont même vendu des bombes aux Nazis. En fait ces bombes étaient vendues à l'Espagne, et par la suite revendue à l'Allemagne. Du coup quand les Américains débarquent, ils prennent leurs propres bombes sur la tête. Je sais bien que le Napalm a été utilisé pour la première fois à Coutances. Vous ne m'apprenez rien du tout en voulant m'impressionner.
Je considère comme raciste une personne qui utilise des phrases sous-entendant qu'un animal est inférieur à un autre.
Et je me réjouis que vous considériez mes théories comme dangereuses, car au moins et contrairement à vous j'apporte des arguments fondés et d'un autre ordre que humanistes. Je m'attaque à l'imbécilité et à la perversité. Que vous vous sentiez menacé prouve que j'ai atteint mon but. Mais il est sûr qu'en niant systématiquement la véracité des recherches scientifiques, on se met à l'abri des arguments. De même qu'en accusant mes raisonnements de verbiage scientifique, on s'affranchit de la difficulté d'avoir à répondre de manière fondée. Vous venez juste de me prouver vous n'aviez aucun argument à m'opposer.
En réalité je crois que vous n'avez pas très bien compris. Je ne fait que démontrer que la sodomie est un comportement anti-biologique. Evidemment ce genre d'activités vous apportent bien du plaisir, alors vous ne pouvez que nier. C'est ce que j'appelle "être esclave de ses passions".
Après, reste le débat social, qui est de savoir si les comportements biologiques sont acceptables dans nos sociétés. Mais c'est le petit débat, le débat à petite échelle, bref, le débat futile, et vous remarquerez que je refuse d'y tomber.


Dernière édition par FJG le Lun 31 Mai - 3:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Juste

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mer 17 Fév - 2:00

Salut à tous,
salut FJG,

Décidément, je crois que tu t'oppose systématiquement à toute pensée "non-scientifique". N'as tu pas compris que les arguments fondés par la science dont tu parles, ont manifestement causés plus de tort à l'humanité qu'apporter de bienfaits.
Au début du siècle dernier par exemple, en France et en Europe, on excisait certaines femmes parce que la science prétendait les guérir de l'hystérie ou de je ne sais quoi.
Les nazis ont largement utilisé le darwinisme pour leur idéologie ainsi que les colons occidentaux.
Les pouvoirs en place raffolent des théories scientifiquement prouvées surtout depuis que la science s'est réservé le savoir. Quand une découverte est mise au jour, la première question qu'ils se posent est quel usage militaire peut-on en faire ? Après cela, vient l'aspect thérapeutique si seulement ils peuvent en faire un usage commercial.
C'est ainsi qu'on nous fait gober que la recherche sur les OGM est pour le progrès médical ou résorber la faim dans le monde. Que la puce sous-cutanée est pour protéger nos enfants, et que les vaccins vaccinent.
Au contraire, tout les remèdes peu coûteux et sans effets secondaires, sont irrémédiablement passés sous silence ( chlorure de magnésium, plantes médicinales, silice organique, spiruline, homéopathie, miel, le jeûne....) parce que "pas prouvés par la science" même si les résultat sont palpables. Sans compter toute les méthodes de guérisons à "distance" comme le reiki, le magnétisme, la géobiologie, la radiesthésie, l'hypnose, la prière ou même l'eau de Lourdes. Pourquoi ? Parce que chacun de nous peut apprendre à se soigner sans faire des "études longues et fastidieuses réservées à l'élite intellectuelle" et sans avoir à consulter les gurus médecins et les pharmacies comme intermédiaires.
Ca fait quelques années déjà que je me soigne avec des méthodes naturelles, et ÇA MARCHE ! Alors je me contre fiche de savoir si c'est prouvé ou non par la science, je me porte comme un charme.
Ce qui intéresse la science dont tu te fais l'ambassadeur, c'est quand on sort le porte monnaie.
Il est vraiment inutile que des biologistes statuent sur les "perversions", c'est gâcher l'argent du contribuable, cela sert des idéologies moyenâgeuses, et c'est de la perte de temps.
Quand tu auras compris que ce que j'écris est la pure vérité, (et tu peux largement l'expérimenter si tu as le courage de te remettre en question), tu auras fait un pas de géant vers la liberté.
Oui les babouins sont supérieurs à l'homo scientificus mortiferum, mais bien inférieurs aux Humains humanistes.

D'ailleurs y en a qui disent bonjour et au revoir (et qui se présentent), est-ce une perversion ?

Fraternellement,

Saint-Juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FJG

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 26
Emploi : Etudiant en Licence 1 à Paris XI Orsay.
Loisirs : Biologie, Géologie, langues (anciennes et vivantes), Histoire, Géographie.
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mer 17 Fév - 3:31

Je crois que vous n’avez pas tout compris.
Bien sûr que les données scientifiques sont parfois utilisées à mauvais escient par certains politiques. mais il ne faut pas en incriminer la science, car cela voudrait dire que l'on devrait s'abstenir de faire des découvertes sous prétexte qu'elles pourraient être mal utilisées. Et là on est dans le dogme dans lequel vous voulez faire tomber l'humanité pour faire passer vos théories aqnti-scientifiques.
Lisez. Cultivez vous. Hitler a interprété à la façon qui lui plaisait le plus la théorie de l’Evolution. Hitler était créationniste, tout comme les colonialistes (sinon pourquoi convertir les indigènes au catholiscisme?) Tout cela ne sont que les excuses qu'ils ont trouvées pour faire passer leurs théories fumeuses. Les scientifiques se sont bien ris de lui lorsqu’il a avancé cela. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais ce comportement est très similaire au votre. C’est pour cela qu’Hitler a brûlé les livres, dont L’Origine des espèces! Darwin s'oppose d'ailleurs au racisme dans ce livre que vous avez la prétention de critiquer mais dont vous ne connaissez rien.
Vous ne croyez à une théorie que si elle vous séduit. Qu’elle soit fondée ou pas, vous vous en foutez. Vous sembler d’ailleurs préférer qu’elle ne soit pas prouvée. Comme Hitler, vous craignez la science, vous craignez la connaissance . Alors, vous la faites passer pour quelque chose de faux et de ridicule. Mais vous ne vous croyez probablement pas vous-même. La preuve, c’est que vous n’avancez pas d’arguments, juste des exemples qui vous semblent le démontrer. Mais votre manque de culture vous fait croire qu’ils sont justes. C’est pour cela que je vous conseille de vous cultiver.

Je suis pour une science fondamentaliste, une science de la connaissance, pas qui puisse prêter à débats chez les imbéciles qui ne pensent qu’à leur intérêt personnel. Quand un scientifique annonce une découverte d’ordre intellectuel, et non social, les petites gens, dont vous faites partie (soit dit sans vous vexer) cherchent immédiatement l’effet bénéfique que cela représente pour leur petite personne et leur petit esprit. S’ils ne trouvent pas cette utilité, ils se mettent à piailler à la stupidité des scientifiques, (comme vous n’arrêtez pas de le faire…).
Je suis fermement opposé aux OGM alimentaires, tant qu’on ne saura pas s’ils sont dangereux pour la santé. Quand aux OGM thérapeutiques (apprenez qu’ils représentent 95% des OGM totaux avant de parler sans savoir), ce sont des virus génétiquement modifiés (mais j’imagine que vous ne croyez pas en l’existence des virus). Est-ce une bonne idée ? Je ne saurais me prononcer. Je connais une personne qui serait morte à l’heure qu’il est si elle n’avait été soignée de cette façon, j’aurais donc tendance à soutenir ce projet.
Les remèdes médicaux « naturels » comme vous dites (ce qui ne veut pas dire grand-chose, l’Homme faisant partie de la nature) sont très utilisés, il existe des gélules de magnésium, de spiruline, de miel (j’en prends d’ailleurs souvent, alors n’ayez pas l’habituel pédantisme de prétendre le contraire), et bien d’autres choses encore. Je n’ai d’ailleurs jamais infirmé l’efficacité du placebo, comme pour l’eau de Lourdes ou autres. La guérison est en effet très fréquente, chez les sujet ignorants et les faibles d’esprit (je n'introduis aucune connotation négative). Une étude a révélé que parmi les gens atteints d’une même maladie, le traitement à l’eau de Lourdes n’a « guéri » que les croyants !
De toutes façons que trouve-t-on dans un cachet d’aspirine ? De l’acide acétyl salicilique ! Exactement la même chose que dans l'écorce de saule. J’ai moi-même eu l’occasion d’en fabriquer. Les médicaments ne contiennent rien d’autre que des substances naturelles, prélevées sur les plantes. Ces molécules sont juste plus concentrées. Les médecins s’opposent par ailleurs à la déforestation en Amazonie, car des plantes utiles pour la santé humaine risquent de disparaître. D’autant plus que les médecins de tribus Amérindiennes (dont vous niiez l’existence dans un autre topic, donc je me doute bien que vous ne croyez toujours pas en leur existence), sont peu loquaces sur le sujet.
Croyez vous vraiment que si j’étais intéressé uniquement par mon porte-monnaie j’envisagerais de devenir chercheur ? Ces métiers sont très négligés en France. Je veux me mettre au service de la vérité, surtout depuis que grâce à ce forum je vois le niveau intellectuel moyen en France. Je ne veux pas que le dogme que vous vous plaisez à colporter s’étende trop. Je ne veux pas que les passions qui sont votre credo se substituent aux connaissances. Connaissances que vous craignez sans nul doute et que vous voulez éliminer pour paraître des plus lucides (peut-être à défaut de l’être). Je veux chercher la vérité, sans me soucier de savoir si c’est socialement utile, si cela peut prêter à un débat pour faibles d’esprit, dans lequel je refuserai de tomber.
Je répète que la rectophilie n’est pas une perversion, donc ne vous faites pas plus intelligent que vous ne l’êtes. Relisez ce que j’ai écrit plus haut. Relisez Spinoza. Relisez Epicure. Lisez. Apprenez. Cultivez-vous, de façon fondée et intelligente. Lisez cette science que vous craignez. Arrêtez de vous servir uniquement de vos yeux. Utilisez vos neurones. Ouvrez vous au réalisme. Cessez d’interpréter hâtivement. Rejetez vos passions. Cessez de survaloriser le sexe. Intéressez-vous à l’intellect. Je sais ce que vous allez me rétorquer, que vous n’avez jamais fait de science mais que vous êtes plus intelligent et intellectuel que moi ou je ne sais quoi encore. Mais malgré tout, mettez cela de côté. Et réfléchissez.
Vous aurez alors franchi un pas.
Et cessez ces théories racistes et imbéciles de complexes (une fois de plus passionnels) de classer les êtres vivants en fonction de leur naissance. Vous ne résistez d'ailleurs pas à l'envie de vous placer tout en haut, preuve de l'ineptie de cette idiotie indigne de ce que vous prétendez être. Ce sont ces théories, et non celles de l’Evolution qui s’y opposaient, qui ont entraîné le racisme. Encore une manœuvre sophistique digne de vous pour ridiculiser la science.
Cessez aussi les vaines tentatives d’humour du type « l'homo scientificus mortiferum ». Commencez par étudier le latin, dont je présume que vous ne connaissez mot. Lisez les philosophies stoïcienne et épicurienne. Et en latin, pour être le plus proche du texte. Ce que vous prenez pour de l'Humanisme n’est qu’irréflexion, naïveté, bref, un mirage. Qui leurre malheureusement beaucoup de gens. Je ne sais si vous vous trompez ou si vous voulez trompez les gens. J'ose espérer que la première explication est la bonne.
Si vraiment il devait exister une échelle, tout en bas seraient les esclaves de leurs passions. Et en haut, ceux qui en ont fait abstraction, certains scientifuiques par exemple. Je ne rétend pas, n'ayant pas votre arrogance et votre stupidité, me situer tout en haut. (car bien sûr, lorsque vous faites vos échelles hitlériennes, vous ne résistez comme lui à l'envie de vous placer au sommet).
Bref, cultivez-vous, allez chercher vos informations ailleurs que dans vos sectes ésotériques et religieuses.

Merci à vous de l'attention que vous portez à mes argumentations.


Dernière édition par FJG le Lun 31 Mai - 3:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Juste

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   Mer 17 Fév - 5:33

Salut à tous, salut FJG,

Ecoute coco, ce n'est pas la façon de me juger, voir de me condamner qui fera avancer le débats. Ni de me traiter de petite gens, de raciste, d'ignorant, de faible, d'imbécile, de naïf .... pour valoriser ta science aveugle.

J'ai assez de culture, j'ai lu énormément de livres (sauf des romans), je connais l'amour, l'humour et la mort (je suis déjà mort une fois). je continus chaque jours de me cultiver, en théologie, science, sociologie, spiritualité, histoire, médecine etc...
J'ai participé à "tempête du désert", à la guerre au Kosovo...et j'ai vu des choses que tu ne pourrais même pas imaginer en rêve.
J'ai vécu la richesse, et la pauvreté, j'ai dormi dans la rue.
J'ai fais des expériences dites paranormales, et j'ai rencontrer des gens qui repoussaient les nuages avec leurs paroles, j'ai rencontré des Francs maçons, des rosicruciens, des cherokees, des tibétains, des philosophes, des guérisseurs, des scientifiques....humanistes, des politiciens de tout bord, des clochards, des néo-nazis, des mercenaires, des fous, des drogués, des "arabes", des "noirs".... j'ai mangé, j'ai bu, j'ai dormi avec tout ces petites gens ignorants à l'esprit futile.

Donc moi je dis qu'il y a 2 sciences, et pour être manichéen, je te dirais qu'il y a celle du bien et celle du mal.

Alors toi, l'asexué, quand tu auras tiré ta crampe une fois dans ta vie, tu pourras parler de sexualité ! ça ne s'apprend pas dans les livres, ni dans des laboratoires.
Quand tu auras des yeux pour voir toutes les réalités alors tu sauras vraiment ce qu'est la VIE, et tu pourras peut-être alors me faire des leçons de morale ou même de science.
Si tu crois que ce forum te prouve le niveau intellectuel des français, c'est que ta capacité de réflexion est bien limité, et tu ne te rends pas compte que tu tire au juger sur ceux qui ne font pas preuve de l'intellect que tu crois avoir.
Et pour terminer, si tu es si intelligent que ça, va donc te présenter,et apprends donc à dire bonjour et au revoir.

Fraternellement,

Saint-Juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'homosexualité est-elle une perversion?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'homosexualité est-elle une perversion?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Egypte : l’Eglise copte condamnée parce qu’elle ne reconnaît pas le divorce
» Une religion est-elle une secte qui a réussi ?
» La prière vaut-elle un antidépresseur ?
» Débats d'idées sans détour : La religion rend-elle altruiste ?
» LA TERRE TOURNE-T-ELLE AUTOUR DE LA LUNE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index Volition :: Le Contemporain :: Conflits & Contrastes-
Sauter vers: