Index Volition


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 communautarisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Okuden
Invité



MessageSujet: communautarisme   Jeu 1 Mar - 23:12

28-02-2007
Communauté et communautarismes


Avant de parler de communautarisme nous devons parler de communauté.
Replacer ce mot dans une perspective historique.
L’homme est un animal social, il n’existe et n’a toujours existé qu’en communauté.
L’individu, l’égo de Descartes, est une abstraction fausse, une robinsonnade.
De cet individualisme, au cœur de l’idéologie des Lumières, viennent une grande partie de nos problèmes récents.

Au début il n’y a pas l’un, mais le couple, la plus petite communauté.
Car en réalité Il faut dès l’origine un homme et une femme pour que l’humain puisse exister.
L’aporie de l’œuf et de la poule trouvant sa résolution dans l’évolution…

Ce couple originel produit la plus petite et la première communauté : la famille.
La famille, qui produit les enfants produit à sa suite la communauté familiale élargie : le clan puis la tribu, par les agrégations de familles selon les structures de la parenté : endogamie et exogamie, monogamie et polygamie…
Notre société a nous s’étant étendue selon la structure dite de l’éxogamie-monogamique, de loin la plus performante.

On assiste donc dans le temps, et si l’Histoire a un sens, au sens de direction prise par une structure dans la durée, a une dynamique d’agrandissement de la communauté dont le but est intrinsèquement progressiste : regrouper des individus dans une organisation pacifiée, afin d’atteindre des buts de plus en plus élevés par rapport à ceux que peut atteindre l’homme seul.
Ce pouvoir accru ayant comme prix à payer l’acceptation - nécessairement limitative de la toute puissance de l’individu - de la Loi. Acceptation de la Loi qui est toujours discipline du groupe contre pulsion et désir individuel.

Ainsi la civilisation peut se définir comme la tentative de faire grandir pacifiquement la taille de la communauté humaine, en jugulant les deux menaces de désorganisation qui rodent autour d’elle et qui sont toujours : la violence et le chaos.

En terme d’échelle, la plus grande communauté de libre adhésion atteinte par l’homme l’a été dans nos contrées :
Après le clan, la tribu, le fief, le royaume… cette communauté fut la Nation.
L’Empire devant être considéré, non pas comme une communauté au sens propre, mais comme un pouvoir impérial tenant sous son joug un ensemble de communautés dissemblables menaçant toujours de se disloquer : l’Empire austro-hongrois en était un parfait exemple.

La Nation est donc, dans l’Histoire, la plus grande communauté librement consentie, soit des dizaines de millions d’hommes vivant à l’intérieur d’une organisation communément acceptée pacifiquement, pour un destin commun.

Le problème, c’est que ces grandes unités, nées en Europe par imitation de la France – souvent phare de l’histoire occidentale – se sont affrontées jusqu’à se détruire les unes les autres à partir de l’épopée Napoléonienne.
Paradoxe d’une nation transformée en Empire pour tenter d’imposer le modèle national aux empires voisins !
Autre paradoxe de la Nation : plus grande communauté pacifique et productive à l’intérieur de ses frontières, la nation se révéla aussi la plus belliqueuse et la plus destructrice à l’extérieur : les deux grandes guerres - dont la deuxième acheva le déclin de l’Europe et la prééminence des Etats unis d’Amérique - achevant aussi de discréditer la Nation aux yeux des élites dirigeantes.

Pour éviter ces traumatismes à répétition, deux voies se sont proposées pour dépasser ce communautarisme national chauvin :
- la solution de l’internationalisme prolétarien, qui recourt à l’internationalisme et la communautés des classes sociales exploitées.
Communauté de classe elle aussi belliqueuse sur un autre plan : pas nation contre nation, mais classe contre classe…
Un internationalisme (dit aussi antifascisme depuis 1945), emporté lui aussi par le stalinisme : à la fois échec du socialisme dans le « socialisme réel », et retour, en fait, à un nationalisme impérialiste russo-slave passé seulement du blanc au rouge !

Deuxième solution alternative à cet internationalisme prolétarien : la solution mondialiste (dite universaliste), d’inspiration franc-maçonne.
Solution pour laquelle optèrent nos élites nationales après 1945, notamment par Schumann, Monet, Cassin… et la Déclaration universelle des droits de l’homme.

A partir de cette date, les élites dirigeantes européennes décidèrent donc de tuer les nations et de les fondre dans un super-communautarisme universel.

Or ce super-communautarisme universel ne correspond à aucun mouvement profond de l’Histoire ni au consentement des peuples (ni selon Maurras ni selon Marx), mais à une décision d’élite, abstraite, en grande partie soumise aux puissances d’argent.
La première Europe étant d’abord celle de l’acier, du fer et du charbon…
Puissances d’argent dont, dans le même temps - et ce n’est pas un hasard - la logique devient, elle aussi, supra étatique (après avoir été impérialiste d’Etat…).

Ainsi on peut comprendre que cet antinationalisme d’argent, paré des vertus universalistes, n’ait pas conduit à la fraternité universelle et au citoyen du monde adepte de l’espéranto, mais à l’émiettement, à la fragmentation, à l’affaiblissement des communautés historiques, culturelles, religieuses et morales… en communautarismes.

Non plus communautarisme de l’espoir et de la fuite en avant volontariste, mais communautarismes geignards et revendicatifs par manque de liens transcendants : Communautarisme sectaire, communautarisme sociétal… Autant de communautés refusant à la fois l’ancienne communauté nationale et les communautés de classe dans une dynamique liée encore au Marché :
communautés sexuelles de femmes, de gays…
communautés d’âges de jeunes, de seniors…
Communautés ethniques souvent mythifiées et caricaturées…
qui constituent, en réalité, autant de marchés captifs et de segments de marché…

Un communautarisme de la division, de la non collaboration entre groupes issus de la communauté nationale, fondé par et sur le communautarisme victimaire, ou l’ex-Nation n’est plus qu’un agrégat de minorités éternellement victimes d’une majorité silencieuse supposée, elle, parée de tous les maux.

Un communautarisme victimaire qui est, en pratique, une destruction de l’ex-communauté nationale fondée sur la collaboration et la production, pour devenir un communautarisme parasitaire de la revendication haineuse et de la réparation, au nom d’un passé mythifié.
Communautarisme à la fois absurde sur le plan moral, et invivable à terme sur le plan pratique.

Pseudos minorités opprimées qui sont, en réalité, autant de minorités agissantes réclamant, en fait de réparations, des privilèges dans une dynamique de parasitisme et de fragmentation toujours accrue, à l’inverse de la dynamique communautaire originelle dont le but était, je le rappelle, d’agréger pacifiquement le plus d’individus possible dans un but de coopération…

Nous en sommes là aujourd’hui en France, où la haine du national, dans un climat de récession économique, exacerbe en plus les rapports de classes…
Un climat d’injustice sociale masqué en plus, de façon fort immorale, par des revendications communautaires émanant en réalité de privilégiés.
Soit, en réalité, d’élites communautaires revendicatives ayant accès aux médias.
Terrible injustice et terrible mensonge qui constituent à eux seuls un formidable terreau de guerre civile…
Fautes non pas dues aux communautés réelles, si tant est qu’elles existent, puisque ces représentants communautaires, le plus souvent autoproclamés, ne sont que des réseaux de trafics d’influences qui parlent au nom de communautés, à l’existence déjà discutable et problématique, et, qui plus est, ne les ont pas mandaté pour parler en leur nom.

Face à ce travail de destruction de la communauté française, je pense donc qu’il est urgent de revenir à la communauté de la plus grande échelle ayant existé : la Nation.
Non pas une Nation belliqueuse et expansionniste, mais une Nation de culture et de paix tournée vers la collaboration entre Nations…
Le danger de guerre étant inexistant en Europe entre grandes Nations, c’est bien le danger de guerre civile, pour cause de communautarisme exacerbé, contre lequel il faut aujourd’hui lutter, et ce en revenant à ce modèle que nous, Français, avons inventé et dont nous avons fait cadeau au monde : la Nation.
Nation qui est une et indivisible, qui ne reconnaît aucune communauté ni lobby, mais seulement des citoyens égaux en droits, et qui a pour but l’intérêt général.

Il faut donc s’opposer notamment à l’importation pernicieuse en France du « conflit de civilisations », thèse et projet néo-conservateur américain qui passe, vous l’avez compris, par l’affrontement communautaire, et dont le but pervers est de diviser pour régner.

Ceux qui auront compris cette démonstration, auront donc aussi compris mes positions politiques, et en quoi elles ne visent qu’au salut de la France…

Je vous remercie de m’avoir écouté,

Alain SORAL
Revenir en haut Aller en bas
goldilox

avatar

Nombre de messages : 1088
Age : 38
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: communautarisme   Ven 2 Mar - 1:29

Je ne pense pas que le naionalisme en guise d'icône soit une solution...
C'est vachement populiste comme discours... et même réactionnaire... On tente de faire du neuf avec du vieux, que le peuple marche comme un seul homme derrière le drapeau tricolore... Ce genre de discours, méfiant à l'encontre des élites, dénonce le communautarisme, mais incite franchement au replis sur soi... Au passage, l'auteur de ce texte est un ancien communiste, qui fricotte maintenant avec le FN, mais le fond est le même : restaurer la suprématie nationale, défiance envers les élites et les autres... Et à grand coup d'anti-communautarisme (autrement dit des catégories socio-professionnelles) on trouve des solutions radicales à des faux problèmes... La France, qu'on le veuille ou non, qu'on l'admette ou non, est une pays métissé, le peuple français vient d'horizon divers, il y'a des blancs, des noirs, des jaunes, des arabes, des polonais etc etc. Etre anti-communautariste, c'est nier cet état de fait, nier qu'il faut faire avec ça et qu'on s'enrichi de la diversité, nier que les différences font la richesse d'un pays...
Ce qu'il faut pour redonner de l'espoir au gens, c'est du travail et un pouvoir d'achat, ce n'est pas plus compliqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: communautarisme   Ven 2 Mar - 2:32

je pense que soit tu as mal lu, soit tu es de trés mauvaise fois.

on ne peut nier le communautarisme et ses deviances actuelles.
Revenir en haut Aller en bas
goldilox

avatar

Nombre de messages : 1088
Age : 38
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: communautarisme   Ven 2 Mar - 16:31

Je ne crois pas. Les gens se regroupent par affinités (culturelles, ethniques, sociales, sportives, sexuelles, religieuses.....) pour se retrouver avec des gens qui partagent les mêmes choses qu'eux. Ca fait des siècles que c'est comme ça. Le communautarisme c'est un faux problème en soit. L'Etat français a du mal a accepter les disparités et considère que le Nation est une et indivisible, que tout le peuple doit être fier d'être français. Or, dans le concret des choses ce n'est pas vrai, parcequ'on ne peut pas forcer les gens à se sentir fier d'être français, on ne peut pas balayer les particularités régionales historico-culturelles fortes (les corses, les bretons, etc) Le problème ne vient pas des gens, il vient du système qui est obsolète car il n'intègre pas, n'évolue pas, et n'est plus capable de répondre aux attentes des gens, qui fatalement ne se reconnaîssent pas dans les institutions qui représentent l'Etat.
D'autre part, les communautés françaises à l'étranger font comme les communautés étrangères en France : elles restent entre elles, pour les mêmes raisons que les autres.... Je connaissais même un type qui était resté 7 ans à Berlin et qui est revenu en France ne sachant pas parler allemand parcequ'il ne fréquentait que des français, dans un lyçée français... Alors ne reprochons pas aux autres de faire comme nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: communautarisme   Ven 2 Mar - 21:05

Citation :
Je ne crois pas. Les gens se regroupent par affinités (culturelles, ethniques, sociales, sportives, sexuelles, religieuses.....) pour se retrouver avec des gens qui partagent les mêmes choses qu'eux. Ca fait des siècles que c'est comme ça.

jaime bien ta tentative d'historique du communautarisme! mais pardonne moi de la trouver legere... lol!


Citation :
L'Etat français a du mal a accepter les disparités et considère que le Nation est une et indivisible, que tout le peuple doit être fier d'être français

c'est totalement absurde. la France est l'un des pays les plus metissé et c'est ce qui fait sa fierté justement.

et le francçais n'aurai pas le droit d'etre fier de son pays??? on est le seul pays au monde où les supporters de foot siffle leur hymme... c'est grave quand meme.
Soral denonce bien dans son texte les derives du nationalisme. néamoins il faudrai quand meme restaurer le minimum.

Citation :
on ne peut pas balayer les particularités régionales historico-culturelles fortes (les corses, les bretons, etc)

justement!!! il faut les sauvegarder!


je comprend rien à ce que tu racontes mec.

en fait tu conteste pour le plaisir de contester. ou tu nas pas saisi le sens de ce texte. puisqu'en fait tu ne fais que paraphraser.

c'est aussi cette mode individualiste qui ta envahit...

je te rappelle qu' en étant inscrit sur ce forum, tu fais partie d'une communauté...

Citation :
On assiste donc dans le temps, et si l’Histoire a un sens, au sens de direction prise par une structure dans la durée, a une dynamique d’agrandissement de la communauté dont le but est intrinsèquement progressiste : regrouper des individus dans une organisation pacifiée, afin d’atteindre des buts de plus en plus élevés par rapport à ceux que peut atteindre l’homme seul.


Citation :
La Nation est donc, dans l’Histoire, la plus grande communauté librement consentie, soit des dizaines de millions d’hommes vivant à l’intérieur d’une organisation communément acceptée pacifiquement, pour un destin commun.



Citation :
A partir de cette date, les élites dirigeantes européennes décidèrent donc de tuer les nations et de les fondre dans un super-communautarisme universel.

je sais pas où tu habites mais il faut etre aveugle pour ne pas sen apercevoir.

pour:

Citation :
Or ce super-communautarisme universel ne correspond à aucun mouvement profond de l’Histoire ni au consentement des peuples (ni selon Maurras ni selon Marx), mais à une décision d’élite, abstraite, en grande partie soumise aux puissances d’argent.


Citation :
Ainsi on peut comprendre que cet antinationalisme d’argent, paré des vertus universalistes, n’ait pas conduit à la fraternité universelle et au citoyen du monde adepte de l’espéranto, mais à l’émiettement, à la fragmentation, à l’affaiblissement des communautés historiques, culturelles, religieuses et morales… en communautarismes.

c'est exactement ce dont tu te plains.


Citation :
Non plus communautarisme de l’espoir et de la fuite en avant volontariste, mais communautarismes geignards et revendicatifs par manque de liens transcendants : Communautarisme sectaire, communautarisme sociétal… Autant de communautés refusant à la fois l’ancienne communauté nationale et les communautés de classe dans une dynamique liée encore au Marché


Citation :
Nous en sommes là aujourd’hui en France, où la haine du national, dans un climat de récession économique, exacerbe en plus les rapports de classes…
Un climat d’injustice sociale masqué en plus, de façon fort immorale, par des revendications communautaires émanant en réalité de privilégiés.


Citation :
Il faut donc s’opposer notamment à l’importation pernicieuse en France du « conflit de civilisations », thèse et projet néo-conservateur américain qui passe, vous l’avez compris, par l’affrontement communautaire, et dont le but pervers est de diviser pour régner.


au passage tu liras ça: http://les-utopistes-forum.actifforum.com/Reflexions-et-Actions-des-Utopistes-c9/Reflexions-f31/La-Manipulation-t490-0.htm
Revenir en haut Aller en bas
goldilox

avatar

Nombre de messages : 1088
Age : 38
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: communautarisme   Sam 3 Mar - 17:49

plutôt que de reprendre les idées des autres à ton compte, développe tes propres idées et explique les, au lieu de balancer un texte sans donner ton avis dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: communautarisme   Dim 4 Mar - 0:43

mon dieu mon dieu!
Revenir en haut Aller en bas
RaVioli
Admin
avatar

Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: communautarisme   Dim 4 Mar - 1:26

Post de Rappel (modération) :
On a compris vos points de vue respectifs.
Dorénavant, laissez d'autres intervenants exprimer leurs idées pour ensuite débattre, si vous le souhaitez.
Ne commencez pas à envenimer le sujet par les positions qui sont les votres !

RaVioli

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: communautarisme   Lun 5 Mar - 21:45

"Le lycée musulman Al Kindi de Décines a ouvert pour des élèves de 6e
DECINES (AFP), 11:12
© AFP

Une jeune fille arrive au collège-lycée musulman Al-Kindi de Décines, près de Lyon, le 5 mars 2007Le collège-lycée musulman Al-Kindi de Décines, près de Lyon, qui doit devenir à terme le plus grand établissement de ce type, a ouvert partiellement pour une vingtaine d'élèves de sixième lundi matin.

La première élève est arrivée vers 08H30, seule, en présence d'une nuée de journalistes. Les responsables de l'établissement et de l'association Al Kindi -du nom d'un savant arabe-, porteuse du projet, étaient eux arrivés vers 08H00 sur l'ancien site industriel, situé en face de barres d'immeuble de la commune.

"On est bien content, ça va apaiser les tensions. Sous l'égide de la justice on a trouvé un terrain d'entente. Nous allons continuer comme ça dans le respect des lois de la République", a commenté Rachid Guergour, responsable de la Grande Mosquée de Lyon venu lui aussi assister à cette rentrée, initialement prévue en septembre dernier.

Au terme d'une bataille de plusieurs mois contre le rectorat de Lyon, et divers recours, le collège-lycée Al Kindi a obtenu le feu vert du Conseil supérieur de l'Education (CSE) pour son ouverture, fin février.

Dès le 18 février, à l'issue d'une réunion entre direction et familles, l'association avait toutefois fait part de son intention d'ouvrir partiellement, pour des élèves de 6e, 5e et 4e, ce lundi.

Le collège-lycée Al-Kindi est le deuxième établissement de ce type en France après le lycée Averroès de Lille, mais le premier en taille avec une capacité d'accueil qui doit rapidement être portée à 140 élèves."



allons y ! continuons! surtout ne nous mélangeons pas! surtout n'essayons meme pas de nous intégrer! surtout continuons à se diviser!
Revenir en haut Aller en bas
RaVioli
Admin
avatar

Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: communautarisme   Lun 5 Mar - 22:04

Il existe bien des établissements catholiques, ne nous offusquons pas pour le moment de voir ça dans notre pays...
En revanche, tu as raison de souligner l'idée de repli communautaire qui est dégagée par cette sorte d'initiative (qui en plus touche à la jeunesse...).

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: communautarisme   Lun 5 Mar - 22:08

sauf que la france est Historiquement catholique depuis presque 2000ans....
Revenir en haut Aller en bas
RaVioli
Admin
avatar

Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: communautarisme   Lun 5 Mar - 22:18

Ce n'est pas une raison pour s'offusquer de voir que des établissements musulmans voient le jour aujourd'hui en France...
Les époques changent, rien n'est absolu.
Et il faut penser qu'il n'y a pas de frontières aux religions. Chacun peut faire son culte à condition que ça ne devienne pas trop ostentatoire et qu'il n'en ressorte, bien-entendu, pas du prosélythisme...

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: communautarisme   Lun 5 Mar - 22:56

mais je ne m'offusque pas de ça. je m'offusque de ce tjrs + de communautarisme.

d'autant plus qu 'on est censé etre un état laïc depuis 1905.
je ne vois donc pas l'interet de créer des etablissements qui se revendique religieux.

en arriver là prouve bien la pression migratoire importante de la part des peuple musulman vers la France.

sans tomber dans ancune paranoia, que se passera t il lorsque l'islam sera la premiere religion de france? que se passera t il lorsque un chef d' état d'origine musulmane sera élu dans notre pays?

rappellons la situation du sri lanka : http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_civile_du_Sri_Lanka

on peut egalement faire reference à l' afghanistan.


ce qui m'exaspere le +, c'est l'insistance avec l'appuie des medias pour se genre d'initiative pour ces excés de communautarisme.
lorsque l'on va dans un pays, on impose pas a son gouvernement de s'adapter à nous. ça me parait juste normal. et dailleurs à eux aussi! allé donc faire un tour dans leur pays....
Revenir en haut Aller en bas
goldilox

avatar

Nombre de messages : 1088
Age : 38
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: communautarisme   Lun 5 Mar - 23:47

Il ne faut pas faire un amalgame. Les tamoules et les talibans sont des fondamentalistes. L'immense majorité des musulmans ne le sont pas.
Perso je ne vois pas où est le problème si un musulman est élu président... Comme tu l'as dit, la France est un Etat laïc, je ne vois pas pourquoi un musulman au pouvoir transformerait la France en République Islamiste, avec charia et tout le toutim.... Ce sont les excès de ce genre et la peur des autres du fait de l'ignorance qui conduisent au replis communautaire que tu dénonces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: communautarisme   Lun 5 Mar - 23:56

je ne fais d'amalgame, je donne juste un exemple.

dailleurs tu fais bien de préciser "l'immense majorité".... majorité oui, immense n' exagerons rien...



Citation :
Comme tu l'as dit, la France est un Etat laïc, je ne vois pas pourquoi un musulman au pouvoir transformerait la France en République Islamiste

djihad.


Citation :
Ce sont les excès de ce genre et la peur des autres du fait de l'ignorance qui conduisent au replis communautaire que tu dénonces.

tu mélanges un peu là. c'est un bon moyen pour tourner en rond ... et se faire niquer! lol!

lorsque lon aura à faire des pressions communautaire française, on aura du soucis à se faire....
Revenir en haut Aller en bas
goldilox

avatar

Nombre de messages : 1088
Age : 38
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: communautarisme   Mar 6 Mar - 22:29

[quote="Okuden"]je ne fais d'amalgame, je donne juste un exemple.

dailleurs tu fais bien de préciser "l'immense majorité".... majorité oui, immense n' exagerons rien...



Citation :
Citation :
Comme tu l'as dit, la France est un Etat laïc, je ne vois pas pourquoi un musulman au pouvoir transformerait la France en République Islamiste

Citation :
djihad.

Un musulman n'est pas forcément islamiste, un anglais n'est pas forcément roux, une blonde n'est pas forcément tarte, un noir n'est pas forcément fénéant, un clochard n'est pas forcément alcoolique, un RMIste n'est pas forcément un type qui préfère rester chez lui plutôt que d'aller bosser, un français n'est pas forcément un gros plouc raciste.... Sort de ton trou mec. Tu connais des musulmans personnellement ? Tu en fréquentes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: communautarisme   Mar 6 Mar - 23:04

oui....

sil faut s'amuser à enumerer toute les exeptions à chaque fois....

les vrais integristes ne sont pas nombreux. mais la plupart sont à la limite.

en particulier dans les quartiers sensible où certains imam font une propagande affolante en porte à porte.

puis bon, faut se rendre à l'evidence. l' auto marginalisation des arabes dans la société occidentale ne date pas d'hier! et c'est pas mal la faute de leur religion... qui a bcp été instrumentalisé rappellons.
alors que le cours naturel des pays arabo-musulmans étaient plutot le progressisme et la laïcisation... (Atatürk, Nasser...).
Revenir en haut Aller en bas
goldilox

avatar

Nombre de messages : 1088
Age : 38
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: communautarisme   Mar 6 Mar - 23:22

A ça il faut rajouter le racisme ordinaire du français moyen, qui n'est jamais sorti de son trou et qui se complais dans ses préjugés. A l'époque, il y avait encore les colonies, et à l'époque ça faisait partie de la mentalité du bon franchouillard de se considérer supérieur à tout les étrangers, et plus fréquentables.... Entre "Les ritals c'est tous des voleurs, les polaks c'est tous des alcolos, les bougnoules c'est tous des feignants".... Et c'est encore vrai maintenant (beaucoup moins heureusement) mais c'est ce qui s'appelle du racisme ordinaire, de gens qui ne réfléchissent pas à ce qu'ils disent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: communautarisme   Mer 7 Mar - 8:14

non mais ça c'est du mythe!

les clichés que tu nous sors ne sont que des caricatures rigolote (dailleurs c'est l'antillais le fainéant pas l'arabe!) tout comme les français sont raleurs.

dans les années 60 tout ce petit monde (rital, polak etc...) tirés tous dans le meme sens pour la lutte des classes.

et c'est affolant que certains trait, à la base humoristique, soit mythifié aujourdhui pour servir le communautarisme.

josephine baker na jamais derangé personne.
Revenir en haut Aller en bas
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: communautarisme   Mer 7 Mar - 12:30

Quand appartenir à une communauté humaine fondée sur le partage des efforts devient prétention à la superiorité d'une communauté au passé mythifié, le nationalisme devient le cancer du patriotisme.

pour s'élever au dessus de cette tendance à l'imperialisme guerrier, deux voies existent qui s'opposent de fait: l' universalisme et le cosmopolitisme.

L' universalisme est un patriotisme accompagné de respect. respect fondé sur la conscience que les difficultés de la vie sont les memes partout pour tous les hommes., qu'il existe donc, au dessus des particularismes, une identité de la condition humaine, dont l'homme doit logiquement tirer un sentiment de "fraternité universelle". Grande idé à l'origine de l'internationalisme prolétarien.

le cosmopolitisme de l'individu "qui se sent bien partout" (selon le dico) est plutot un nationalisme voyageur.
Le point de vue du touriste, du rentier, de l'intermediaire qui n'est pas fixé en un lieu par un poste à tenir, une terre à travailler.

Le cosmopolitisme est un confort, il reste dans le particulier, l' exotique.
L' universalisme est une exigence morale; celle de toujours rappeler, si isolé, si localisé, si agacé qu'on soit par l' "autre", qu'on fait toujours partie de la communauté des hommes.
Dans l'universel, il y a communion sans présence. dans le cosmopolistisme, présence sans communion; un synchrétisme culturel sans synthese pouvant deboucher, pour le cosmopolistisme "agglomérat de communautés diverses", en radicalisation, fermeture, exaltation des racines qui en periode de crise ramenent au nationalisme guerrier. Surévaluation sclérosée de la culture d'origine ou curiosité dégagée pour la culture locale, les deux attitudes cosmopolites debouchent toujours sur le folklore, soit le contraire de cette synthese des particularismes élevés à l'universel d'où naquit par exemple le jazz.
Revenir en haut Aller en bas
goldilox

avatar

Nombre de messages : 1088
Age : 38
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: communautarisme   Mer 7 Mar - 17:34

Okuden a écrit:
non mais ça c'est du mythe!

les clichés que tu nous sors ne sont que des caricatures rigolote (dailleurs c'est l'antillais le fainéant pas l'arabe!) tout comme les français sont raleurs.

dans les années 60 tout ce petit monde (rital, polak etc...) tirés tous dans le meme sens pour la lutte des classes.

et c'est affolant que certains trait, à la base humoristique, soit mythifié aujourdhui pour servir le communautarisme.

josephine baker na jamais derangé personne.

C'est ça, c'est un mythe..... Peut-être chez toi mais pas par chez moi... Mes grands-parents viennent d'Italie, Lorraine (à l'époque c'était l'Allemagne), Belgique et Pologne, et quand ils sont arrivés en France, les ritals étaient des voleurs alcolos qui battaient leur femmes, à l'école on n'aprenait pas à lire aux boches, et les polaks n'étaient bons qu'à picoler et qu'à bosser à l'usine. C'est ce qu'on leur disait. T'imagines que même moi, quand j'allais à l'école je me faisait traiter de sale ritale ou de sale boche. Et ces gens là maintenant votent FN. Je ne vois pas ce qu'il y'a de drôle. Par chez moi, c'est la cambrousse, il y'a plein de petits villages, et beaucoup de descendants d'immigrés italiens et polonais, pas un ne porte un nom bien français. Pourtant le FN arrive 2ème, voir 1er à chaque élections, et généralement parceque ces gens-là disent "vouloir foutre les bougnouls dehors". Des gens qui ont oublié que leurs grands-parents ont subit le racisme ordinaire des bons français, et qui reproduisent la même chose. Des gens qui ne sont jamais sorti de leur trou, qui regardent trop la télé, qui ne vont pas voir ce qu'il se passe ailleurs, qui ne veulent pas aller en vacances à l'étranger parceque "les italiens c'est des voleurs, les allemands c'est des sales boches, les anglais c'est des cons, les arabes n'en parlont pas, les turcs c'est tous des terroristes..." Alors je me suis dit que j'habitais dans un bled de cons bornés, normal c'est la cambrousse, en ville ça sera mieux. Seulement voilà, je bosse dans le tourisme, et que ce soit dans n'importe quel coin, les idées sont les mêmes... Citadain ou campagnard, riche ou pauvre, on est raciste par ignorance. Dans mon boulot, j'en ai entendu de belles, et franchement il y'a de quoi se marrer....
- "Aller en Turquie ? Ha non, moi je ne vais pas chez les arabes !!!"
- "En Croatie, je n'irai jamais, c'est des musulmans et moi je me méfie des arabes."
- "A Athènes c'est très sale. De toute façon c'est normal, c'est un pays un peu bougnouls quand même."
- "Moi je veux bien aller au Maroc, mais je veux un coffre-fort dans ma chambre, parceque vous savez chez ces gens-là..."
- "Non mais vous vous rendez compte ? Je suis allé Chine pendant 15 jours, et à l'hôtel il n'y avait même pas de fromage ! Franchement pour le prix qu'on paye !"
- "Aaaah ça non, on n'y retournera plus au Sénégal ! Il n'y a que des noirs là-bas ! Vous auriez pu nous prévenir quand même, ma fille n'a pas osé sortir de l'hôtel !"

J'en ai toute une collection comme ça. Je rie de la connerie des ces gens-là, seulement ces gens-là votent FN, ce qui est franchement moins drôle, je trouve ça affligeant d'avoir un tel manque d'ouverture d'esprit. Et ça c'est considéré comme du racisme ordinaire......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: communautarisme   Ven 9 Mar - 2:56

certes il y a plus de raciste en camapgne.


Citation :
Des gens qui ont oublié que leurs grands-parents ont subit le racisme ordinaire des bons français, et qui reproduisent la même chose

peut etre car il ne l'ont pas vraiment subi.....

avec vos conneries on aura bientot plus le droit de parler!

on nous mythifié le racisme si bien que l'on croit que ça a tjrs existé!
ce genre de clichés bien que legitimant une certaine xénophobie, ne prouve rien. au contraire l'histoire demontre le contraire puisque tout ces prolos que tu cites (le demenageur breton, le maçon portos etc...) luttaient tous ensemble pour la lutte des classes....

peut etre comprends tu mieux comme les politiques ont agit pour diviser cette menace internationale.....

ou bien tu preferes te réferencer au discours de ton voisin raciste qui a jamais vu un bazané....
Revenir en haut Aller en bas
davolutionnaire

avatar

Nombre de messages : 282
Age : 26
Localisation : Paris
Emploi : Lycéen
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: communautarisme   Ven 9 Mar - 4:12

Citation :
on nous mythifié le racisme si bien que l'on croit que ça a tjrs existé!
Le racisme a toujours existé à moins qu'il est apparu d'un coup un jour...dans ce cas la tu me diras quand. Le racisme a toujours été présent partout le tout c'est qu'il y a des gens qui le combattent et d'autres qui s'en foutent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuden
Invité



MessageSujet: Re: communautarisme   Ven 9 Mar - 4:21

le racisme à l'interieur meme d'un pays n'existait pas.

meme au debut de l'immigration et de l'exode rural.
Revenir en haut Aller en bas
davolutionnaire

avatar

Nombre de messages : 282
Age : 26
Localisation : Paris
Emploi : Lycéen
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: communautarisme   Ven 9 Mar - 4:26

C'est quoi que t'appel un racisme à l'intérieur d'un pays? Le racisme entre les habitants d'un pays?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: communautarisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
communautarisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les identitaires (communautarisme)
» Du communautarisme
» Anti-communautarisme
» Ecole confessionnelle = communautarisme ?
» Echec du multiculturalisme, de l'intégration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index Volition :: Le Contemporain :: Conflits & Contrastes-
Sauter vers: