Index Volition


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Capitalisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Capitalisme   Mar 5 Sep - 4:16

Un gouvernement central est obligatoire pour la survie de ce système, mais ce gouvernement aurait un pouvoir relativement limité. Son domaine d'intervention serait la sécurité et les droits de chaque communauté et de chaque individu dans chaque communauté. Car laissé a eux même, certaine communauté pourrait devenir extrémiste et imposé une discipline de fer a ses membres, ou que quelque individus s'approprient les richesses de la communauté.

Ce même gouvernement central s'occuperait de la distribution des surplus, car il serait inhumain de laissé une communauté dans la misère, alors que sa voisine déborde de richesses. Il y a d'autre domaine qui doit être central, comme la gestion des épidémie ou l'exploration et exploitation de terre inhabité.

Dans la majorité des questions de gestion au quotidien les communautés auraient une très grande liberté de décision.

Pour un athé, développé une philosophie de la vie a partir de son environnement est normal, mais pour quelqu'un qui a des croyances religieuse bien arrêté, il préfèrera se soustraire a un système économique au lieu d'allé à l'encontre de ses convictions religieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Apeiron

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 29
Localisation : Multivers ci en Chaos
Emploi : analyste holistique, vitaliste
Loisirs : créer dans le chaos
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: Capitalisme   Mar 5 Sep - 14:18

Citation :
Un système économique doit se plier a mes convictions spirituel (réincarnationniste), pas les changer. Par contre il peut changé mes attitudes et comportements, mais pas ma religion

Pour un athé, développé une philosophie de la vie a partir de son environnement est normal, mais pour quelqu'un qui a des croyances religieuse bien arrêté, il préfèrera se soustraire a un système économique au lieu d'allé à l'encontre de ses convictions religieuse.
Je suis croyant, mais je pense pour ma part je pense que la foi ouvre un champ de possible pour les modes de vie, ce qui peut aller de pair avec le choix d'un système économique.
Il s'agit juste de rester cohérent dans sa vision de la vie, sans vouloir chercher forcemment des valeurs morales derrière l'économie, même si les fondements d'une doctrine correspondent bien à une sorte d'éthique.


Citation :
Ce que je retiens de ton exposé est que pour changer notre modèle économique, c'est la nécésité d'amélioré l'éducation des gens, et cela autant dans le milieu familliale que scolaire.
Oui, c'est une solution, mais je me suis mal exprimé.
Quand j'ai parlé de la démocratie, j'ai pensé dire que certains trouvaient ce gouvernement étrange car ils pensent que les citoyens ne sont pas matures politiquement. Mais quand seront-ils matures si on leur enlève leurs responsabilités? Ainsi, à l'instar de Baudrillard, je pense que c'est en exerçant le pouvoir que les citoyens acquièrent une expérience du pouvoir, et pas en le délégant à autrui. C'est pour cela que Baudrillard prône un système par tirage au sort des représentants et non par élection.

Revenons à l'économie. Si l'on passait instantannément d'un système basé sur le manque à un système basé sur l'abondance, il y aurait un temps d'adaptation pendant lequel raisemblablement tout le monde sautera sur cette gratuité inespérée, puis finira par se rendre compte qu'il n'est pas frocemment nécessaire de consommer à outrance, comme dans l'histoire de l'homme aux biscuits.
Dans ce cas, c'est la transition qui pose problème. Dans Star Trek, le nouveau système économique avait été imposé sur toute la planète simultanément après que la Terre fut ravagé par la troisième guerre mondiale. Evidemment, le synthétiseur de nourriture aide bien... Rolling Eyes

Revenons à une situation réaliste et plus pratique. Dans son livre, Maris décrit précisemment le capitalisme fondé sur le manque, et son alternative fondée sur l'abondance. Cette alternative selon Maris peut être installée progressivement, il s'agit d'un système basé sur le don. Ainsi, il faudrait par exemple créer de plus en plus de réseaux d'échange, en relocalisant l'activité économique à de petits groupes solidaires, et faire adopter certaines lois aux états, comme des lois de protection sociale, de façon à encourrager ce système sur de grands groupes. Mais ce n'est pas tout : dans un tel système tout le monde est concerné, il s'agit presque d'un changement dans sa vision et ses habitudes de vie.

Maris va même plus loin quand il affirme que c'est uniquement grâce à des gens qui ne raisonnent pas par intérêt personnel que des structures comme le capitalisme se maintiennent.


Citation :
Pour toutes sortes de raisons, le système économique régionale et communautaire est pour moi le meilleur.
C'est ce que j'ai dit, d'une certaine manière.

On ne va pas faire des régions figées, même ça ce pourrait être injuste à long terme. De plus, je crois qu'il est nécessaire de maintenir une structure centrale coordonnant les régions et assurant une permanence du point de vue gouvernemental, ce qui est essentiel pour une justice ou de grands projets.
Ce que je proposais était, en plus de cette structure lâche, d'instaurer de multiples régions représentant des systèmes économiques et politiques différents, et en fonction de critères choisis

[excusez-moi, je dois partir]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apeiron

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 29
Localisation : Multivers ci en Chaos
Emploi : analyste holistique, vitaliste
Loisirs : créer dans le chaos
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: Capitalisme   Mar 5 Sep - 20:11

Citation :
Pour toutes sortes de raisons, le système économique régionale et communautaire est pour moi le meilleur.
C'est ce que j'ai dit, d'une certaine manière.

On ne va pas faire des régions figées, même ça ce pourrait être injuste à long terme. De plus, je crois qu'il est nécessaire de maintenir une structure centrale coordonnant les régions et assurant une permanence du point de vue gouvernemental, ce qui est essentiel pour une justice ou de grands projets.
Ce que je proposais était, en plus de cette structure lâche, d'instaurer de multiples régions représentant des systèmes économiques et politiques différents, et en fonction de critères choisis de déterminer celles qui étaient les plus intéressantes. Ainsi, il y aurait une remise en cause perpétuelle des systèmes en place, qui du coup ne peuvent plonger en décadence, ainsi qu'une plus grande variété de choix de vie. Il va de soit que la structure n'est pas fermée vu que la structure minimale peut attribuer un territoire à une utopie à tester. Si seulement on avait pu tester le communisme ou le capitalisme... Rolling Eyes

Citation :
(A propos de la structure centrale) Son domaine d'intervention serait la sécurité et les droits de chaque communauté et de chaque individu dans chaque communauté
Je suis d'accord. Pour moi l'anarchie n'est pas viable dans l'espace et le temps, par contre une décentralisation extrème, si.

Citation :
-Comment implanté ce genre de communauté économique a travers le système capitaliste actuel?
-La question ne se pose pas. C'est une suposition plus ou moins idéaliste, comme le gouvernement planétaire qu'évoquait Apeiron.
Voui, et non. Disons que la situation actuelle de quasi-monopole du capitalisme dans la pensée ne permettrait pas une mise en place ectuellement. Néanmoins, je pense que cette doctrine ne saurait être encore viable longtemps, par conséquent c'est une idée à pauffiner en attendant qu'elle soit applicable.


Sinon, je m'en voudrais d'interrompre la discussion, mais je pense que nous avons trop dérivé du sujet initial. Wink
Pour cela, je propose que le sujet soit consacré à une analyse et une critique du capitalisme, et pour de nouveaux systèmes je vous invite ici :
http://revolution012.forumactif.com/viewforum.forum?f=47
...où il ne restera plus qu'à ouvrir un topic genre "Alternative au capitalisme".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Socrate

avatar

Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Capitalisme   Mar 5 Sep - 23:13

Alpha2 a écrit:
Son domaine d'intervention serait la sécurité et les droits de chaque communauté et de chaque individu dans chaque communauté. Car laissé a eux même, certaine communauté pourrait devenir extrémiste et imposé une discipline de fer a ses membres, ou que quelque individus s'approprient les richesses de la communauté.

Je pense que tu n'a pas compris la façon dont je vois ce type de communauté. Il n'y a pas de gouvernement constitué d'une minorité, administrant un majorité, même si cette dernière l'a désigné. Le "gouvernement" est formé par la réunion libre des membres de cette communauté. Donc je ne vois pas pourquoi il y aurait des risques d'abus, à moins que ces gens soit de masochistes, si tu comprend ce que je veux dire.



Citation :
Ce même gouvernement central s'occuperait de la distribution des surplus, car il serait inhumain de laissé une communauté dans la misère, alors que sa voisine déborde de richesses.

La je pense que l'auto-régulation de ce genre de système serais suffisante. La surabondance est à terme, handicapante.

Apeiron à raison nous sortons de notre sujet.

Citation :
Par conséquent je vois le capitalisme comme quelque chose qui tend vers l'infini en dévorant ce qui n'est pas lui, sous peine de s'auto-dévorer.

Je pense que tu pose tout à fait le problème principal : la compétition. Le libéralisme à sa bas est un système ayant pour but le développement libre de chacun. Et la compétition s'y oppose. A tel point que l'émergence de grandes entreprise, évidement plus concurentiel, provoque à terme l'éffondrement es autre ( dans les cas les plus simplistes ).

Donc ce qui manque, et ce manque est la source, à mon avis, du "mal capitaliste", c'est l'équilibre. L'équilibre entre les entreprises.

Je vous pose donc la question, quel est à votre avis, la manière d'instaurer cet équilibre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Capitalisme   Mer 6 Sep - 4:24

Par facilité ou fidèlité, j'ai ouvert la suite de cette discution sur Conflits & Contrastes de ce forum, qui s'y prète bien d'ailleur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Capitalisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Capitalisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 2011:Crise du capitalisme hégémonique
» Economie, marxisme, capitalisme et Eglise
» Spéculation, crises économiques, famines ... Saloperie de capitalisme !
» La démocratie au service du capitalisme
» LE CAPITALISME

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index Volition :: Le Contemporain :: Conflits & Contrastes-
Sauter vers: