Index Volition


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mort cérébrale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RaVioli
Admin


Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Mort cérébrale   Mar 22 Aoû - 19:20

Elle est synonyme de mort définitive de l'individu.
C'est aussi l'objet d'un débat qui divise en jugements la communauté internationale...

Centre d'impulsions, le cerveau est le maître-d'oeuvre de notre conscience humaine et de notre capacité locomotive.
De ce constat scientifique, on attribue tout bonnement la mort d'un individu à la mort de son propre cerveau. Mais comment définir cette dernière ?

En feuilletant Science&Vie, on apprend qu'il existe "deux politiques" dans le monde :

Au Royaume-Uni, en Hongrie et en Grèce, il y a mort cérébrale lorsque le tronc cérébrale est complétement détruit. Le tronc cérébrale constitue cette base du cerveau propre à la motricité de notre corps tout entier. C'est le siège de nos réflexes et de notre ventilation spontanée.

En France et dans le reste du monde, la mort cérébrale correspond à la destruction totale de toutes les parties du cerveau (le tronc cérébrale et la totalité des deux hémisphères, offices de notre conscience). En d'autres termes, un individu mort est un individu au cerveau détruit dans ses plus petites nervures.

Il me semble intéressant de savoir laquelle de ces deux définitions de la mort cérébrale, vous apparaît comme la plus éthique.
Vous penchez du côté du Royaume-Uni ?
Ou de la France ?


_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
khao_shan



Nombre de messages : 88
Age : 31
Localisation : Bdx/Btz
Emploi : étudiant
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: Mort cérébrale   Mar 22 Aoû - 19:58

En TP à la fac, on avait travaillé sur des grenouilles dont on avait détruit la majorité du cerveau, il ne restait que les centres des réflexes pour que la grenouille continue à respirer et ait toujours ses réflexes. L'animal était "cliniquement mort", il ne ressentait plus rien, plus de peur, plus de douleur, plus de conscience ni de volonté, simplement il continuait à bouger et à respirer (un zombie en somme).

Donc pour moi la mort cérébrale c'est quand il n'y plus de conscience, même si l'individu continue à respirer et avoir des réflexes parce que son tronc cérébral est intact (ce qu'on appelle un légume quoi).

Maintenant, à choisir entre les deux définitions, je choisirai celle du Royaume-Unis, Hongie et Grêce. Si le tronc cérébral ne fonctionne plus, impossible de respirer sans l'aide d'une machine et de bouger quoiquesoit ( il n'y a même plus les mouvements de réflexes !). Pour moi c'est suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mort cérébrale   Mer 23 Aoû - 3:59

Personnellement je suis d'accord avec Khao_shan sur le fait que la mort célébrale survient quand il n'y a plus de conscience et d'activité intellectuelle comme le rêve. Mais s'il faut choisir, je suis partisant de l'approche française, pour être certain de ne pas débrancher un esprit qui est encore connecté à son corps. Et oui, ma spiritualité dicte mes choix dans ce genre de situation.

La mort survient quand l'esprit quitte son corps et un des indices pour découvrir si l'esprit est encore présent dans un corps, est de vérifier si le cerveau est encore capable de rêver.
Revenir en haut Aller en bas
RaVioli
Admin


Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Mort cérébrale   Sam 2 Sep - 18:46

Vous faites d'excellents élèves : khao_shan et Alpha2 !
A vous deux, vous exhumez toute l'ambiguité de la question. Vos avis divergent et vous penchez sur une politique différente l'un et l'autre. Le plus intéressant réside dans le fait que vous êtes loin d'être aux antipodes sur la réflexion et que chacune de vos réponses respectives méritent qu'on s'y attarde avec intérêt.
Alors je réïtère sous une autre forme, la question auprès des autres Volitionautes :

- Je suis dans un lit. Je ne peux plus bouger et respirer par moi-même (on m'y aide par ventilation artificielle). Mon tronc cérébale est détruit. Néanmoins, je garde ma faculté de penser. Je suis pleinement conscient car je possède encore toutes les fonctions cérébrales propre à cet acte. Ainsi je m'interroge et rêve... comme j'en étais capable avant mon accident. Je suis un corps et un esprit qui vis. Dois-je être considéré comme mort puisque l'on m'assiste par ventilation artificielle (et que si l'on m'y soustrait, je décède inévitablement) ?

La politique anglaise adhère aujourd'hui à cette idée.

- Tout mon cerveau est détruit. Mon tronc cérébrale et mes deux hémisphères. On peut garder mon corps en vie par assistance mais je ne suis pas conscient de ce qui m'arrive, plus conscient de ce qui m'arrive. Incapable de penser puisque mon cerveau est "mort"... Je ne suis plus qu'un corps qui vit parce que l'on en a décidé ainsi. Dois-je être considéré comme mort ? Dans le monde entier, on vous dira que oui (à l'instar du Royaume-Uni, de la Grèce et de la Hongrie).

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mort cérébrale   Sam 2 Sep - 20:22

Pour être conforme a mes convictions spirituel dans ton premier exemple (que tu utilise à la première personne, c'est tentant de débranché ce p'tit diable de RaVioli Twisted Evil ) ce corps est encore habité par son esprit et l'âme apprend de cette expérience d'impuissance. Il doit vivre et cela peu importe les problèmes qui en découle.

Dans ton deuxième exemple (que tu utilise encore à la première personne, cette fois tu n'y échaperas pas Laughing ) l'esprit humain a quitté ce corps et l'âme ne peu plus rien en apprendre, alors débranché ce paquet de viande et porté le en terre avec respect.
Revenir en haut Aller en bas
RaVioli
Admin


Nombre de messages : 1517
Localisation : Est-ce une information capitale à votre survie ?
Emploi : Etudiant en Aéronautique
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Mort cérébrale   Sam 2 Sep - 20:41

A titre informatif : lire "Le scaphandre et le papillon" de Jean Dominique Bauby. Avec sa paupière gauche (seule partie de son corps dont il commandait encore le mouvement), il a dicté l'alphabet de son roman a une secrétaire.
Un livre tendre dont la réflexion s'approprie exactement au sujet.

_________________
On construit sa vie sur ce que l'on donne (Winston Churchill)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volition.superforum.fr
schneki



Nombre de messages : 24
Age : 45
Localisation : entre la choucroute et la tarte flambée...!!
Emploi : A.S.
Loisirs : lecture/musique/internet/dormir...
Date d'inscription : 27/02/2007

MessageSujet: Re: Mort cérébrale   Mer 28 Fév - 5:05

RaVioli a écrit:
A titre informatif : lire "Le scaphandre et le papillon" de Jean Dominique Bauby. Avec sa paupière gauche (seule partie de son corps dont il commandait encore le mouvement), il a dicté l'alphabet de son roman a une secrétaire.
Un livre tendre dont la réflexion s'approprie exactement au sujet.

Super bouquin...
Il était en "locked in syndrome", enfermé dans son propre corps...... Crying or Very sad

Pour répondre à la question, moi je pencherai pour :bEn France et dans le reste du monde, la mort cérébrale correspond à la destruction totale de toutes les parties du cerveau (le tronc cérébrale et la totalité des deux hémisphères, offices de notre conscience). En d'autres termes, un individu mort est un individu au cerveau détruit dans ses plus petites nervures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zopfamily.spaces.live.com
goldilox



Nombre de messages : 1088
Age : 37
Localisation : Reims
Emploi : Champion de bistrot
Loisirs : La bière !!!!!!!!!
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Mort cérébrale   Jeu 1 Mar - 18:30

Je pense que la mort cérébrale survient lorsqu'il n'y a plus de conscience, plus de réflexion. Une personne atteinte du LIS ne peut donc pas être considérée comme morte car elle réfléchis et peut même créer des choses palpable, et donc communiquer. Par contre quelqu'un qui ne se rend compte de rien, n'a plus conscience de ce qu'il est et de ce qui lui arrive, autant le débrancher, sa vie est finie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mort cérébrale   Aujourd'hui à 22:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Mort cérébrale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada : Diagnostiquée en état de mort cérébrale, une femme se réveille
» Diagnostic de mort cérébrale : une femme se réveille
» La "mort cérébrale" n'est pas la mort
» Canada : Diagnostiquée en état de mort cérébrale, une femme se réveille
» la vie, la mort ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index Volition :: Le Consciencieux :: La Science-
Sauter vers: